The Last Of Us, Le comparatif Next Gen

6

Une des pépites de la PS3 débarque sur PS4. Et aux vues de l’actualité sur cette console je ne vais pas bouder mon plaisir de replonger pour quelques heures d’angoisse et d’émotion.

Pour commencer

the-last-of-us-hd-wallpapers-games-images-the-last-of-us-wallpaper.jpg
Cette version PS4 est avant tout l’occasion de refaire un très bon jeu.

Je ne vais pas vous parler beaucoup du jeu. Le tellement poétique et pertinent K.mi l’ayant déjà fais ici pour le jeu et ici pour l’extension Left Behind. D’autant plus que je suis étonnement d’accord avec lui sur les deux articles. Le jeu reste donc sur une grosse quinzaine d’heures selon la difficulté et selon si vous êtes du genre à fouiller toute la zone pour ne rien manquer ou du genre à avancer sans vous embêter avec ça. Le scénario n’a bien entendu pas changé, ni la musique, ni rien. Je tiens à signaler que la version PS4 bénéficie des extensions, du coup, moi qui avait oublié de le faire (pas le temps au moment de sa sortie) j’ai pu profiter de Left Behind en prime. Étonnant et plaisant à la fois. Mais bon je vous invite encore à lire les critiques des jeux si vous êtes là pour ça.

Quoi de neuf sur PS4 ?

the_last_of_us_left_behind-1920x1080.jpg
En prime vous pouvez profiter de Left Behind avec la version remasterisée

Personnellement je n’ai vraiment pas eu beaucoup de bugs sur la version PS3. Quelques approximations sur certains sons ou au niveau de l’IA, mais pas de série de bugs comme je l’entend ici et là. Pour la version PS4, pas de nouveauté de ce côté. La mise en scène reste très soignée mais entachée de pleins de petits bugs. Certains sons sont toujours approximatifs et l’IA varie énormément d’un passage à l’autre. Parfois vous allez sursauter car les ennemis vous auront contourné sans même que vous ne vous en soyez rendu compte et parfois ils ont ces crises de panique et se mettent à courir dans tous les sens passant même devant vous sans s’arrêter. Mais la version PS4 a droit à ses propres bugs. Au niveau de l’affichage et du clipping en particulier. Je n’ai jamais eu aucun soucis avec sa petite sœur tandis que j’ai par exemple eu l’occasion de mourir dès le prologue car le décor d’un jardin n’était pas apparu. Et essayer de fuir des zombies en slalomant entre des tables et des chaises de jardin invisibles, et bah c’est pas toujours facile. Et c’est là le point noir de cette version. Attention, je préfère modérer mes propos car je lis plus de choses sur les bugs que je n’en ai constaté moi même. Peut être que la première mise à jour a déjà réglé certains problèmes. Mais il est vrai que certains affichages ne sont pas tout à fait au point. Chose que je n’avais jamais remarqué sur PS3 contrairement à K.mi qui en faisait mention dans son test. C’est quand même dommage d’entrer dans une zone et de voir un bus apparaitre devant ses yeux.
Screen-Shot-2014-04-12-at-1-15-35-PM.png
Si l’évolution graphique n’est pas flagrante, le jeu est (et reste) très beau.

Côté positif, ce qui saute aux yeux est le passage au 60fps. Un peu comme ceux qui sont aller voir le Hobbit en salle et qui n’étaient pas habitués à la fluidité d’image proposée, lancer The Last Of Us en 60 fps vous saute aux yeux. Les animations sont « trop » lisses et « trop » fluides. Une fois la surprise passée, on s’habitue et c’est agréable de voir le jeu sans l’aliasing connu de la PS3, avec une full HD 1080p native (le jeu est quand même super beau ce qui aide même à rentrer dedans niveau émotion) et une fluidité parfaite (60fps). Alors oui je suis comme Nach’ et Fylo’ je préfèrerai m’essayer à une réelle actualité next-gen plutôt que de m’astiquer sur les graphismes d’une version re-masterisée d’un jeu old-gen (ou current-gen je sais plus où on en est 1 an après sa sortie).

En résumé

Vendu 45€ sur Playstation 4 avec les DLC inclus, la version Remasterisée est finalement celle que j’aurai aimé voir depuis le début (oui dans un monde parfait les jeux seraient complets et moins cher mais bon). Pour ceux qui n’ont pas joué au jeu d’origine sur PS3, la question ne se pose même pas. D’ailleurs j’ose espérer que vous n’avez pas attendu notre comparatif pour l’acheter. Pour les autres tout dépend à quel point vous avez aimé l’aventure. Personnellement c’est avec un très grand plaisir que je me suis replongé dedans et j’ai pu y ajouter Left Behind que je n’avais pas eu l’occasion de faire, alors qu’il le mérite.

6 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.