LittleBigPlanet 3, Little Ok… Big je demande à voir…

10

Pour fêter la nouvelle génération de console, Sony nous propose de retrouver Sackboy dans une nouvelle aventure. Bah ouai ça serait quand même triste de se passer d’une aussi bonne licence sur PS4.

Revenons vite fait en arrière

LittleBigPlanet débarque donc sur console Next-gen, en même temps, un an après le lancement des consoles on ne va pas se réjouir de voir des jeux débarquer, c’est assez normal. Sony ne pouvait donc pas passer au travers, LBP est devenu une de ses grandes marques sur PS3 grâce à deux épisodes fantastiques. Le premier, tout d’abord, est pour moi le meilleur jeu de plateforme depuis les Marios bros et Donkey Kong sur Super NES. Je me rappelle encore la prise en main du titre avec sa physique précise mais délicate à maitriser.

14463357992_c8f9396259_m.jpg
Oddsock est sans doute le nouveau personnage le plus réussi.
Puis le plaisir lié à cette précision. Le jeu était assez classique dans son évolution. On passait d’un niveau à l’autre, enchainant les tableaux et les récompenses. Sony nous avait offert sur un plateau de superbes niveaux dont les derniers resteront gravés dans ma mémoire de par leur complexité et leur ambiance. Mais Sony avait aussi ouvert un monde d’imagination grâce à un éditeur simple et super-puissant. Tout le monde pouvait créer son propre niveau. Je me demande toujours s’ils avaient prévu un tel succès car personnellement je n’aurai jamais imaginé « détourner » les outils proposés pour faire autre chose qu’un bon vieux niveau de plateforme. Or la communauté est allée de surprise en surprise. Des niveaux musicaux, poétiques, mis en scène. Dans certains rien d’autre à faire qu’avancer tout droit en s’extasiant.
Du coup Sony a remis ça avec LBP2 en poussant plus loin encore les possibilités. On a pu monter des mécanismes sur nos créations. Et là, encore une fois, la communauté a fait des merveilles. Alors que mon imagination restait encore une fois coincée à imaginer des niveaux de plateforme, les gens ont créer des RPG, des shoot’em up et autres idées fabuleuses. Encore une fois, Sony a su combler les joueurs Solo (quoi que le 2 commençait à montrer des signes de faiblesse) comme les joueurs Multi grâce à la richesse de son jeu.
Tout ça pour dire que si vous n’avez pas joué aux deux premiers vous avez vraiment raté quelque chose.
Vous pouvez retourner voir les tests de LBP et LBP2 pour vous montrer qu’on est pas non plus tous d’accord avec ce que je viens de dire.

Et cette suite alors ?

Je vais être bref (mais pas autant que la durée de vie du mode solo), je ne sais pas si c’est le changement de studio de développement ou pas mais le mode Solo de LBP 3 est encore plus chiant que celui du 2. Déjà l’impression de gaspillage était présente dans le 2 avec plein d’idées qui n’étaient pas justement traitées. Des inventions utilisées 2 minutes et qui ne servaient plus à rien ensuite. Et bah là c’est pire. Non seulement le jeu ne comporte que 3 mondes avec 3 niveaux à faire dedans (pour l’histoire pure) mais chaque niveau introduit soit une invention soit un personnage. Finalement rien n’est traité comme il faut, rien n’est utile. Quand on a une maniabilité aussi impeccable (toujours aussi particulière avec son inertie bien à elle), je ne comprends pas qu’on puisse la ruiner par un manque d’envie. Car oui ne pas proposer une histoire avec 3, voir 4 fois plus de niveaux est un gâchis monumental. Alors Ok la communauté va certainement faire le boulot mais ça ne va pas marcher à chaque fois. En plus les menus (Solo et Multi) ont été revus, comme la progression dans le solo, un peu moins à l’ancienne et tout simplement bordélique. Pour être honnête moi j’ai juste eu envie d’arrêter après avoir fini le solo (en 2 jours et probablement moins de 4 heures.)

LBP3-bis2.jpg
Les titans ils sont 3 donc 3 mondes à découvrir en 3 heures avec 3 niveaux chacun à peu près. Ça doit être ça la règle de trois.

Points forts et points faibles

Une fois n’est pas coutume, je vais opposer les qualités et défauts du titre car ça sera plus parlant qu’un long pavé de conclusion.

Points forts :

  • La qualité graphique
  • Une maniabilité parfaite
  • Nouveaux personnages réussis (Surtout Oddsock, l’espèce de chien)
  • Les sackboys c’est mignon (on peut jouer à la poupée comme dirait K.mi)
  • Un créateur de niveau extra
  • La communauté
  • Les niveaux de la communauté de LBP1 et 2 sont jouables sur le 3.

Points faibles :

  • Le jeu…
  • …ses chargements (fréquents et longs)…
  • …son histoire…
  • …son mode Solo…
  • …son côté exploration bordélique…
  • …le fait que les développeurs aient tout basé sur la créativité des joueurs ?
    B7pJDUBCcAE3ys4.jpg
    Un beau slogan vu le nombre d’écrans de chargement qu’on va se taper même en plein milieu de cinématiques.
10 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.