Règlement de contes – Pandore & Associés

0

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le monde magique des contes ne tourne pas tout seul et a besoin d’entretien régulier. Empoisonner une pomme n’est pas à la portée de la première sorcière venue.

Après des mois de buzz quasi immanquable pour les Parisiens fans d’escapes, Pandore et Associés ouvraient à la fin du printemps 2020 leur première salle, le Règlement de Contes. Ce n’est qu’un an plus tard, à l’été 2021, que notre équipe de maintenance a enfin pu venir en aide aux contes du monde entier, pour une mission en apparence toute simple.

Alexis nous accueille dans les surprenants locaux de Pandore. Du sol au plafond, les murs sont recouverts de caisses et de malles. Chacune d’entre elle contient un objet magique devenu trop encombrant ou dangereux pour son propriétaire, et tout est soigneusement étiqueté. Une invitation à la curiosité.

En dehors du thème des Contes, nous avions eu le temps d’oublier ce que nous venions faire ici. Notre GM doit donc nous rappeler que le monde des contes a besoin en permanence d’entretien, qu’il faut par exemple remplacer les pommes empoisonnées de la sorcière de blanche neige, ou tant d’autres accessoires utilisés par Grimm et Perrault. Un « transconteur » nous permet de créer des portails de conte en conte, et d’avancer dans notre mission. Il permet aussi de rester en contact avec la directrice de Pandore.

Le règlement de Contes

L’unité LXR de Pandore est en charge de la maintenance et de la protection des Contes. Nous sommes recrutés pour de simples opérations de routine, mais une menace plus importante pèse sur cet univers magique.

Après notre rapide interrogatoire de recrutement, nous entrons dans la première salle et sommes propulsés dans un univers très technologique. Cette partie est réservée aux équipes de maintenances des contes et n’est donc habituellement pas accessible au public. Mais puisque nous avons été embauchés, nous pouvons découvrir l’envers du décor magique et la dure réalité de la production imaginaire. La salle semble être notre réel concours d’entrée chez LXR, nous sommes impatients d’enfin basculer dans le monde des contes et réussissons brillamment l’épreuve.

Les aventures suivantes changent du tout au tout, chaque pièce colle à l’imaginaire d’un conte et est superbement décorée. Les cheminements dans les décors sont très ludiques et notre équipe de quatre oublie son rôle d’agents LXR pour redevenir des enfants, à escalader, ramper, explorer les lieux. Nous sommes cependant rapidement confrontés à une histoire dans l’histoire, un drame moderne qui rompt volontairement avec la féérie du thème pour ajouter le stress nécessaire à la réussite de tout Escape Game.

Les énigmes sont globalement simples et linéaires, mais aussi collaboratives et fun. L’humour est très présent et si Pandore pouvait se prendre au sérieux avec la superbe qualité de leurs décors, ils ont su imaginer un scénario et des épreuves souvent drôle.

Les thèmes s’enchainent dans un parcours de 75 minutes qui pourrait faire penser à une attraction de Disneyland ou d’Universal. L’immense surface de 120m2 permet à deux équipes de jouer simultanément, et sans doute trois quand le Covid aura disparu. Quand une équipe a passé la première moitié des pièces, une seconde peut entrer dans le jeu sans jamais croiser la première, ni même savoir que des joueurs l’ont précédée peu de temps avant. Nous avions déjà été confrontés à une telle organisation chez Lock Busters, mais elle était autant ratée qu’elle est réussie chez Pandore et associés.

Ce Règlement de Contes mérite sa réputation de salle exceptionnelle. Il est d’une grande inventivité, ses décors sont superbes et l’ensemble est très ludique. Il frôle notre classement en « Incontournables » par l’esprit grincheux d’un nain de l’équipe, qui lui retire une poussière d’étoile. Mais qu’il soit « Incontournable » ou « Excellent », il est à faire absolument.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette création par Eludice et Coqs en pâte, il y a un billet de blog qui détaille la conception sur le site d’Eludice.

L’avis de Fylodindon

Cette salle, nous devions la faire depuis longtemps, mais la crise sanitaire a frappé et il a fallu remettre ça à une autre fois. Un an plus tard, à peu près tout le monde est passé chez Pandore & Associés avant nous, du coup les avis pleuvent et ils sont dithyrambiques. Et le problème quand on vous vend une salle avec de telles éloges, c’est qu’il y a le risque d’en attendre trop et d’être déçu. Et il faut reconnaître que ça a bien failli être le cas, avec la première pièce de ce Règlement de Contes : Non pas qu’elle soit mauvaise, bien au contraire, mais on a failli se demander si tout l’escape se reposerait sur la mécanique spécifique de cette pièce, que je me garderai bien de vous spoiler.

Mais comme pour les toutes celles qui suivront, le timing est parfaitement géré par l’enseigne et on passe à autre chose pile au bon moment. Et quand je dis autre chose, c’est véritablement autre chose, tant chacune des pièces qui composent l’Escape sont différentes des unes des autres ; dans leur décor, dans leurs énigmes, dans leur principe. Toutefois, elles gardent toujours ce fil conducteur des contes de notre enfance, même si la mission principale sert plus de prétexte au voyage imaginaire que de véritable fil rouge, à mon sens.

Je regrette un peu que les énigmes soient si simples également. Certes, on s’en est vraiment bien sortis et on aurait pu être moins efficace. Mais à part pour l’une pièce en particulier, il n’y a généralement pas beaucoup d’énigmes et elles ne sont pas trop dures. Qu’à cela ne tienne, le principal c’est qu’on les enchaine sans bouder notre plaisir et qu’on se marre comme des gosses. Les décors sont dingues, l’univers est superbement travaillé et tout le lore autour des contes est particulièrement soigné.

L’avis de Tsokoa

Perso je me souci très peu du microcosme germano-pratin de l’Escape Game qui doit se réunir au Café de Flore pour parler game-mastering et taux de réussite tous les troisième jeudis du mois (ou un truc dans le genre), du coup j’ai appris juste avant de la faire que cette salle avait une sacrée côte sur la place parisienne. Cela avait forcément attisé ma curiosité et la barre dans mon esprit était placée assez haute surtout en sortant d’un premier escape de haute volée chez The One ce soir là. Tout commence très bien avec une zone d’accueil qu’on croirait tout droit sortie des Animaux Fantastiques et d’un GM costumé qui nous plonge tout de suite dans l’univers fantastique de Pandore.

J’avais été prévenu qu’il s’agissait d’une salle un peu atypique et effectivement une fois entré dans la salle on a vraiment plus l’impression de jouer à un jeu presque enfantin que de devoir résoudre des énigmes classiques. Le décor est bien foutu, c’est assez marrant et coopératif, mais très vite je me dis « ah ça va être ça pendant 1h15 ?! ». Et heureusement non.

Pour préserver la surprise et par flemmardise je ne vais pas trop m’attarder dans les détails, mais ce Règlement de Contes a été pour mois une énorme surprise. On est ici clairement à mi-chemin d’une attraction et d’une escape classique (ce qu’on peut retrouver un peu chez Le Manoir de Paris ou Les Pirates de Kairos), mais cette formule originale est parfaitement maitrisée. Alors oui si on analyse chaque partie du jeu en terme de mécaniques et d’énigmes, Pandore ne réinvente pas la roue, mais chaque séquence est fun et cela permet une grande variété et un rythme assez effrénée sur une zone de jeu immense. Cette expérience de jeu est donc plus que la somme de ses parties surtout que le tout est servi par un univers fantastique décalé qui rappelle Shrek et que j’espère voir se développer à l’avenir.

Il y a pour moi un côté Disney dans cette salle. Pas juste par la thématique des contes et le côté retour en enfance, mais aussi par la qualité du matos, le souci du détail et quelque part aussi la cohérence globale du truc avec un concept très bien pensé et réalisé par ses créateurs pour offrir une expérience originale et malgré tout très grand public. Personnellement de par sa qualité, son originalité et son unicité, je classe cette salle en Incontournable même si elle n’atteint pas ce rang à cause d’un relou qui lui enlève un demi-point et d’un autre qui nous avait fait intégrer des demi-points au système.

L’avis de Jelypat

Je ne vais pas mentir, je n’avais pas beaucoup d’attente sur cette salle. Hormis Son nom Pandore et un apriori positif de mes camarades je ne m’étais pas renseigné sur la salle. En arrivant, j’aime la porte d’entrée et la tenue de notre Game master. Le hall est grand, spacieux, et à la lecture des étiquettes sur les imposantes caisses en bois la décorant, je pense un peu à cette série datés de SyFY Warehouse 13. Les objets ont un pouvoir et nous en sommes les gardiens. Je dois reconnaître que je suis déjà conquis ! Le brief est limpide et me mets complètement dans l’ambiance. Sans en dévoiler plus que nécessaire : Pandore s’occupe du gardiennage du monde des Contes. Dans cette aventure nous sommes recrutés pour une opération de maintenance. En gros aider chaque conte a se dérouler comme il se doit pour chaque lecture et que chaque enfant puisse profiter de la magie des contes. Notre mission est donc vitale, grâce à nous le monde des Contes ne s’effondrera pas !

Bref, nous entrons et le brief me revient en tête lors de l’enchaînement des salles, « Que faire façe à un escalier ? », « Que faire façe à une échelle ? ». Tout est beau et cette Escape game est grand… très grand et n’hésite pas à jouer sur la « hauteur ». L’enchaînement des décors me fait sortir du jeu, car je ne peux pas faire autrement que m’extasier ! C’est beau ! Aucun doute sur le lieu où l’on se trouve et le conte référence. En y repensant je ne peux que dire Bravo ! L’enchaînement des « énigmes » est logique et fait sens, mais il faut le reconnaître on est particulièrement en forme et nous brillons même sur la fouille ! Il y a un vrai plaisir du jeu. Plaisir renforcé par le sens du détail des salles, par le jeu d’acteur crédible de présentation, si ce n’est plus. Bref, cette salle est un blockbuster et met la barre très haut. Comme un blockbuster on pourrait lui trouver des inconvénients, mais j’ai pris tellement de plaisir que non je ne vois que le positif ! Cette salle est tout simplement incontournable !

Le site de Pandore et Associés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.