Le studio – Joueurz

0

Enfin reconnus à notre juste valeur artistique, nous allons pouvoir enregistrer notre premier single !

Au fil de nos années d’aventures, nous avons pu constater que notre équipe était douée pour tout, sauf les compétences habituelles des escapes. Nous écrivions en 2016 un petit guide de l’aventurier que nous avons aussi vite oublié. La fouille, la communication, la répartition, bref l’organisation, ce truc assez abstrait auquel nous préférons les déguisements, les conneries, les coups fourrés entre coéquipiers, tout ce qui fait que nos GM deviennent fous en deux minutes.

Quand Joueurz (ex Leave in time Paris) nous a proposé de venir dans leur Studio, on s’est dit que pour une fois, nos multiples talents allaient servir à quelque chose. Notre vision presque artistique (qui est un synonyme de bordélique) du jeu allait grandement nous servir pour enregistrer enfin notre premier single, un titre à l’ode de Kiki, la mascotte de ce site, un singe en slip un peu débile.

Nous avons composé tranquillement le morceau dans notre coin *, puis nous avons envoyé la maquette à notre producteur, juste à temps pour en faire le son de l’été.

Le Studio

Comme tout salopard qui se respecte, notre producteur a décidé de faire enregistrer notre morceau par un autre groupe. Nous profitons de la pause des musiciens pour nous incruster dans le studio, effacer leur travail et prendre leur place pour enregistrer NOTRE morceau. Le temps est compté.

Le décor est parfaitement dans l’imaginaire d’un studio, la cabine d’enregistrement et ses instruments en grand nombre, ses câbles partout, la régie derrière la vitre (la vidéo en fin d’article est tournée dans les décors). Le lieu donne assez rapidement envie de s’amuser, plein d’accessoires permettent de se déguiser, notre boys band ressemble de moins en moins à un groupe cohérent et je commence à comprendre notre producteur.

Les énigmes sont parfaitement et logiquement dans le thème, avec une progression assez linéaire liée à l’enregistrement du morceau. Avec un tel sujet, Joueurz avait tellement de possibilités pour imaginer des énigmes, la difficulté de conception se situant sans doute plus dans l’intégration technique des épreuves. Nous remarquons d’ailleurs le superbe travail réalisé sur ce point. Si certaines énigmes instrumentales sont classiques pour les habitués d’escape games, d’autres sont hyper originales et vraiment funs à manipuler ou résoudre, le plaisir est là d’un bout à l’autre du jeu, même sans aucune compétence musicale. Le thème est léger et nous passons l’heure à sourire. Il y a aussi un peu de collaboration, comme dans un vrai groupe !

De très belles surprises émaillent l’aventure, dont l’une qui fait largement son effet et a un impact sur le décor, on sent que l’enseigne a déjà plusieurs salles à son actif sur Nantes et Paris pour oser. D’autres surprises sont bien vues, jusqu’aux dernières secondes du jeu.

Notre GM/ingénieur du son nous accompagne à distance, avec les petites aides nécessaires, particulièrement sur nos « points forts », la fouille et l’observation. Après 49 minutes à torturer les instruments, mais pas que, notre single est prêt et nous quittons le studio. Confiants de notre réussite, le producteur ne pourra qu’apprécier notre travail. S’en suit un long débriefing et une visite de la seconde salle, organisée différemment mais identique sur ses mécanismes.

Le Studio est un très bel Escape Game, d’une thématique très originale et jamais vue sur Paris. Ses surprises et ses mécanismes en font une salle excellente, à la fois pour le plaisir du jeu et pour son ambiance propice aux délires de l’équipe.

* La maquette avait été composée avec Fylo aux paroles (le poète maudit du groupe), Jelypat au chant (il aime beaucoup crier, surtout dans les escapes), Tso à la batterie (pour son coté répétitif), Toma et Nach au Binioù (parce qu’il faut bien faire bosser les bouseux), et moi au mixage (et plein de trucs compliqués et un peu inutiles qui donnent l’impression d’être le chef).

L’avis de Fylo

Un escape game dans un studio d’enregistrement, il faut bien avouer que ce n’est pas banal. Et à l’heure où les escape ont tendance à tourner un peu en rond niveau thème, un peu d’originalité est déjà un bon point en soi. En plus, loin d’être un thème plaqué sur des énigmes abstraites, la plupart des défis qui nous sont proposés sont en lien direct avec la musique ; et ce même si, rassurez-vous, il ne vous sera jamais demandé de savoir jouer d’un instrument. Bien évidemment, quelques-unes d’entre elles ont un air de déjà-vu, type « merlin », mais c’est largement compensé par l’aspect fun de l’ensemble et les énigmes plus originales qui émaillent la salle.

Ajoutez un esprit rock’n roll, des déguisements, quelques effets bien pensés, et vous obtenez une très chouette salle dans laquelle on s’éclate ; ou du moins dans laquelle nous nous sommes éclatés. Il ne nous reste désormais plus qu’à réserver les dates de notre tournée mondiale, car pour le moment à part la salle des fêtes de Cormelles-les-deux-alouettes en clôture de la soirée loto, on n’a pas vraiment de créneaux de bloqués.

L’avis de Tsokoa

Avec Le Studio, Leaving Time propose un escape game original et c’est déjà pas mal car on se fatigue vite de devoir sauver le monde à chaque salle ou presque. La thématique du studio d’enregistrement de musique est très bien exploitée tant au niveau des décors avec de vrais instruments et accessoires qu’on a peur de casser que celui des énigmes. Les créateurs de la salle ont en plus eu la bonne idée de jalonner leur salle de plusieurs petites touches un peu « whaou » dont je ne veux pas vous gâcher la surprise. Au rang des « critiques » qui sont mineures, j’ai trouvé que l’on avait terminé l’aventure un peu rapidement peut être en partie car pour une fois nous devions être dans un bon jour et peut être aussi car le GM (qui n’était pas le GM habituel, mais le créateur/gérant) a été un poil trop généreux dans ses aides.

Au global, je recommande cette salle en particulier aux fans d’escape qui ont envie d’une thématique originale et aux fans de musique car mine de rien on n’a pas forcément souvent l’opportunité de visiter un studio d’enregistrement et encore moins de jouer dedans.

L’avis de Jelypat

Etant le seul membre du groupe talentueux, le producteur m’a contacté personnellement pour enregistrer un album solo. Je ne trainerai donc plus avec cette équipe de tocards.

Le site de Joueurz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.