La grande horloge – Room Rush

0

Tic, taac, tiiic, taaaac, il ne reste qu’une seconde pour redémarrer la grande horloge du temps.

Room Rush avait conquis en 2018 le cœur de Fylodindon et Toma021 avec son aventure complètement barrée dans une Supérette, et si j’étais moins enthousiaste qu’eux deux, j’étais tout de même très curieux de découvrir leurs autres scénarios. Mon principal reproche à l’époque était le manque d’immersion de ce petit supermarché, ou plutôt l’absence de dépaysement qu’il procurait, les choux et carottes ne me faisaient pas voyager. Le thème de la deuxième salle ouverte fin 2018 promettait par contre un tout autre décor…

C’est Jonas, le maître des lieux, qui nous accueille et nous remet notre équipement d’horlogers. Chacun de nous a un super pouvoir, sous la forme d’un étrange gant steampunk qui couvre l’avant-bras. Le début d’aventure commence donc exactement comme nous l’aimons, en bons fans de gadgets et de déguisements.

La grande horloge

Nous sommes les derniers horlogers vivants et nous devons faire redémarrer la rotation de la terre. Il ne reste qu’une seconde avant qu’elle ne s’arrête définitivement, une très longue seconde…

Nous entrons dans une pièce dont un des murs est un immense mécanisme d’horloge, d’au moins 4 ou 5 mètres de long. Des dizaines d’engrenages sont à l’arrêt, le mécanisme est de toute beauté et me subjugue. Pendant que je l’observe attentivement, le reste de l’équipe essaie d’analyser les autres éléments du lieu, sans comprendre exactement où nous sommes. Il y a un peu de lecture, et d’étranges symboles et appareils mécaniques.

Après avoir réussi les premières étapes et débloqué un dispositif, nous découvrons une très belle surprise et accédons à la suite de l’aventure. Les énigmes sont toutes dans le thème et jouent donc énormément avec l’imaginaire du temps, de la mythologie au retro-futurisme steampunk. Le mélange de classicisme et de technologie permet de varier les épreuves, et nos « pouvoirs » apportent du fun, chacun de nous devant intervenir sur une énigme donnée. De nombreuses manipulations sont présentes, les derniers mécanismes sont très beaux et je ne m’attendais pas à voir de telles créations chez Room Rush.

Trois niveaux de difficulté existent, de Moyen à Impossible, en passant par le Difficile que nous avons choisi lors de la réservation. Chaque niveau va définir la quantité d’indices, d’éléments mis à la disposition des joueurs dans les pièces qui serviront à guider l’aventure. Le mode Impossible est presque infaisable et seule une équipe a réussi à faire redémarrer la rotation de la terre. Difficile nous convenait plus, et notre très longue seconde a duré 48 minutes. Le seul indice donné par le GM l’a été d’une manière très étrange et originale.

Si le résumé de la mission parle de la miniaturisation des horlogers pour entrer dans le mécanisme, nous ne l’avons pas réellement ressenti. Cela n’a aucun impact sur l’aventure et pourrait même être retiré du pitch, afin de ne pas décevoir les joueurs qui se focaliseraient sur cet élément.

Cette grande horloge est une très belle salle qui correspond sans doute plus à ce que je recherche que la Supérette. Mes coéquipiers ne seront sans doute pas d’accord avec moi puisqu’ils étaient bien entrés dans le précédent délire de Room Rush.

L’avis de Toma021

Que dire de plus qu’un grand OUI pour la grande horloge. Pas grand chose. Certaines fois les astres sont alignés et l’alchimie fonctionne. S’il n’est pas question d’alchimie ici, les astres sont bien impliqués dans la réussite de cette salle. Contrairement à ce que dit Smy, je le rejoins tout à fait pour dire que la grande horloge surpasse notre expérience dans la supérette de Room Rush. Certes il n’y a aucune comparaison possible et je m’étais bien amusé dans la première mais cette salle est un bon cran au dessus. Tout y était, des décors qui vous surprendront, des énigmes bien amenées, des manipulations plaisantes et bien sûr ces fameux équipements qui, en plus de coller à l’aventure, apporte un petit regain de concentration quand c’est à notre tour de jouer les vedettes.

Bref un grand oui pour une grande horloge.

L’avis de Sly Sovas

En ce qui me concerne, La Grande Horloge est la 3e et dernière salle jouée chez Room Rush. J’avais moyennement accroché avec la Supérette, trop pauvre en immersion selon moi malgré une certaine originalité de game mastering ; La Reine d’Angleterre avait été fastidieuse dans sa première partie et très fun ensuite, mais à l’instar de mes deux autres camarades, je plébiscite sans réserve cette 3e salle !

Déjà la thème est original : pas de zombies à tuer, pas de transports en commun à prendre, pas de laboratoire ! Ensuite donner des spécificités aux différents joueurs dès le début ne présageait que du bon. La première pièce est très immersive avec son gros mécanisme et la suite, aussi bien au niveau des décors que des énigmes, colle au thème du temps. Cette salle transpire le home made avec de l’application et du cœur. La salle renferme 2/3 effets waouh même si elle n’est pas parfaite pour autant : certains éléments de décors auraient pu être mieux faits et une petite patine commence à se voir.

Mais là n’est pas l’important : cette salle possède une belle âme qui rappelle avec nostalgie les bonnes impressions des premières salles jouées avec enthousiasme.

L’avis de Fylodindon

Alors, une fois n’est pas coutume, je vais être en désaccord avec mes camarades : J’ai préféré la Supérette, plus originale et plus fun selon moi (sauf l’énigme finale, on est d’accord).

Dans l’absolu, je n’ai pas grand chose à reprocher à cette Grande Horloge. Les décors sont home made mais assez bien foutus dans l’ensemble, le rythme est plutôt bien calibré également, ce sont juste les énigmes qui m’ont un peu laissé de marbre. Rien de bien fou, de très original, ni même de bien compliqué au final. Et les éléments qui nous sont donnés en début de partie, dont l’intention est louable et qui ont l’avantage de nous exciter comme des puces, ont une utilité tellement évidente dans l’aventure que ça en devient presque décevant.

Après, vu l’enthousiasme de mon équipe (je suis le seul en retrait sur une équipe de cinq), c’est sans doute une très bonne salle ;  d’ailleurs elle est classée comme telle chez nous. Je n’ai juste pas réussi à entrer dans le costume de super horloger…

Le site de Room Rush

Les salles testées : Notre classement des Escape Games à Paris
Toutes les enseignes et salles de Paris/IDF : Escape Game : Difficultés et Taux de réussite
Et notre petit guide de l’Aventurier !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.