Concours Polygamer, Unleash – Les résultats

2

Le troisième concours est terminé, et suspens, qui va partir dans les profondeurs du Nautilus ?

Kiki gagne ?

Le concours Unleash – Nautilus l’expédition Aronnax est terminé et notre choix est fait !

Vous deviez réécrire la fin du roman, et bravo, certaines histoires sont géniales. Mais l’une d’elle a remporté notre vote interne, bravo Cyril pour ce très très long commentaire et cette victoire !

Cyril

Bon, je l’ai pas fait courte. Voici ma participation:
Une bande de terre s’étirait à l’horizon. Pierre, Ned et Conseil pouvaient enfin souffler. Ils en étaient sûrs, malgré la faim et la terrible soif qui les faisaient souffrir, ils étaient bel et bien tirés d’affaire.
Alors que la chaleur de l’espoir réchauffait leurs corps émaciés, une vague scélérate se souleva, brisant le calme de l’Océan, et les fit chavirer avec violence. L’espoir est une chose fragile, et ce bain forcé l’avait totalement dissoute en un instant.
Trop faibles pour se débattre contre le titan qui les tirait par le fond, les trois camarades d’infortune accueillirent la mort comme l’on accueille une dose de morphine, avec soulagement.
Soudain, avant même qu’ils n’aient le temps de perdre connaissance, ils sentirent une plaque de métal sous leurs pieds, qui se rapprochait et les soulevait avec force. Ils se retrouvèrent bientôt hors de l’eau, la cage thoracique écrasée et les tympans endoloris par la remontée rapide.
Un sous-marin!
Un instant, les trois hommes craignirent que le capitaine Némo les ait retrouvés, mais l’engin ne ressemblait pas au Nautilus. Bien plus grand, il était noir et flanqué de deux immenses disques noirs qui ne devaient répondre en rien aux règles élémentaires d’hydrodynamisme.
Un homme sortit de l’écoutille du kiosque en faisant de grands gestes accueillants. Affublé d’une petite moustache, et presque chauve, il invita les trois amis à entrer.
L’intérieur était étonnamment décoré, constitué de marbrures et de dorures, et parsemé d’éléments enfantins. Partout où l’oeil se posait se trouvait des dessin représentant une souris humanisée, vêtue d’un short, de gants à quatre doigts et de chaussures, mise en scène dans des situations de la vie quotidienne.
L’homme leur offrit un café allongé, servit dans des tasses en or, qui fit un bel effet aux trois naufragés, qui ne pouvaient s’empêcher d’être méfiants après leur aventure avec Némo. Interrogés sur leur situation, et mis en confiance par cet étrange sous-marinier en costume trois pièces, ils finirent par leur raconter l’intégralité de leur périple, ce qui impliquait évidemment de mentionner le Nautilus.
« Le Nautilus? Quelle coincidence! Son capitaine fait justement partie de mes invités du jour! Il se trouve dans les quartiers de l’équipage en ce moment même. »
À cette annonce, les trois compères sentirent un désagréable frisson monter le long de leur échine. Ils n’en avaient donc pas fini avec cet homme dangereux!
À la froideur de l’angoisse succéda un rush de chaleur anormale, qui leur fit tourner la tête, et leur obscurcit la vue. Instinctivement, tous les trois regardèrent leurs tasses, qu’ils avaient déjà vidées.
« Ne vous en faites pas, dis l’homme. À présent que vous avez terminé vos cafés, vous allez pouvoir le rejoindre »
Pierre, Ned et Conseil s’écroulèrent sur la table, et ne purent entendre qu’un rictus particulièrement aigu et sonore avant de perdre connaissance.
Quand ils reprirent leurs esprits, devant eux se massait une foule de personnes en surpoids, coiffés de couvre-chefs décorés des mêmes disques noirs que le sous-marin de l’homme à la moustache. De l’autre côté d’une grille en fer, tous riaient, ou s’étonnaient en mimiques grotesques, en regardant les trois hommes.
Pierre et Ned étaient vêtus de cottes de travail, et assis près d’un mur de tuyaux d’où sortaient des valves et autres manettes ayant certainement une utilité. Conseil se trouvait un peu plus loin, devant un orgue imposant. La décoration art nouveau de l’endroit leur était familière. Malgré de petites différences çà et là, ils reconnurent formellement l’intérieur du Nautilus.
Pierre fut pris de panique et tenta de s’enfuir, mais il ne trouva pas d’issue à la cage dans laquelle il était enfermée, formée d’une grille de fer qui descendait du sol au plafond du côté des étranger, et de la coque du navire de l’autre côté.
Une porte s’ouvrit à gauche de l’orgue, et une voix chaleureuse invita les étranger à poursuivre leur visite. Ceux-ci s’ébranlèrent dans une cohue presque animale, et disparurent par l’ouverture. Après leur départ, l’homme moustachu pénétra dans la pièce, et les salua.
« Howdy chers invités! Bienvenue dans le Nautilus, ma nouvelle attraction. N’est-ce pas formidable, cette décoration? Regardez, j’ai même mis un faux calamar géant, sur les conseils du capitaine »
Ce disant il appuya sur un bouton. L’iris d’un hublot géant s’ouvrit derrière eux et un monstre marin en carton pâte apparu de l’autre côté de la vitre.
« Divertissant, non? Et vous avez de la chance, chers amis, car, comme ce monstre, vous allez aussi faire partie de la magie. Souriez et faites semblant de vous activer. Toi, là, fais comme si tu jouais de l’orgue. La bande sonore est faite pour tourner en boucle toutes les 3 minutes. C’est bien plus que le temps que nos chers visiteurs mettrons à traverser cette pièce. Et vous deux, tournez les manettes, touchez les boutons, ayez l’air concentré et inquiet. Nous sommes dans un sous-marin, c’est inquiétant.»
« Ou est Némo? » demanda Ned.
« Oh, il ne convenait pas vraiment au décorum. Pas assez typique. Et puis, c’est plus énigmatique si le capitaine est absent ; les visiteurs adorent le mystère, alors autant leur en donner! Mais ne vous inquiétez pas, il fait le spectacle ailleurs, dans un costume qui lui sied bien mieux. Je ne sais plus si c’est le chien ou le canard aujourd’hui.»
La lumière, déjà basse, se mit à s’assombrir encore jusqu’à ce que l’endroit soit plongé dans une quasi-obscurité.
« Ah, c’est la pause, dit l’homme. Vous avez soixante minutes pour vous reposer, et réfléchir à ce que vous allez faire semblant de faire. Les visiteurs en veulent pour leur argent, alors soyez convaincants! À bientôt »
Dès que le moustachu sortit de la pièce, les trois camarades se regardèrent. Dans leurs yeux brillaient une détermination sans faille: celle de sortir de cette prison avant que la soixantième minute ne se soit écoulée.

Autres concours

Il vous reste quelques heures pour participer à nos autres concours de la V5 :
Ludifolie
Kazé (Blue Exorcist et Terra Formars)

2 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.