Où va Walking Dead ?

27

Ceci est une bouteille à la mer pleine de messages d’inquiétude envoyée dans la gueule d’un zombie croulant devenu star malgré lui. Où va Walking Dead ? Je me le demande… (Article certifié sans spoiler)

WalkingDead_400_300.jpg
Un début à la  »28 jours plus tard », une fin à la  »Lost » ?
Je suis un fan de Walking Dead. Des comics avant tout, que j’ai découvert il y a un certain nombre d’années grâce à un dénommé Nachcar avec qui nous échangions nos goûts personnels en matière de BD amerloque. Depuis le jour où je me suis procuré le premier tome je les ai tous lu, tous enchaînés, dévorés. J’ai même poussé le vice jusqu’à me procurer en temps réel les arcs américains, en avance sur les tomes français. (Par exemple à l’heure où j’écris ces lignes, aux USA ils en sont à l’arc 93, soit l’équivalent d’une moitié de tome 16 français. En France nous n’en sommes qu’au tome 15 qui vient de sortir il y a peu…)

Par extension je me suis également mis à la série Walking Dead dès qu’elle a été diffusée. Nous en sommes en ce moment (je suis les épisodes américains en quasi temps réel également) à plus de la moitié de la saison 2 alors que le dernier épisode en date fut diffusé dimanche passé. Je ne ferais pas spécialement de comparatifs bon/mauvais entre la BD et la série TV qui malgré la présence au scénario de Robert Kirkman (le créateur et scénariste de la BD) sur cette dernière aussi, est belle et bien différente sur pas mal de choses, même si l’ambiance a été conservé. Le principal attrait de la BD vient de son côté psychologique. Il s’agit d’une histoire d’invasion de zombies qui ont mis à sac la civilisation telle qu’on la connait, comme on en a vu des centaines et des centaines depuis des années dans notre « sous culture » ciné/BD/jeux vidéo, mais les morts vivant sont presque au second plan tant la psychologie des personnages, leur organisation pour survivre, leurs réflexions, leurs relations, sont réalistes et complexes.

walking_dead_bicycle.jpg
La série dispose d’un gros budget, les zombies sont vraiment très crédibles.
De tome en tome tout le monde morfle, Kirkman n’hésite pas à faire souffrir ses personnages, physiquement comme moralement, j’ai rarement vu ça, c’est parfois même d’une violence presque extrême. On s’attache à certaines personnalités tout au long de la saga en sachant pertinemment que personne n’est à l’abri, que n’importe qui peut y passer n’importe quand. Les pires ennemis de chacun ne sont pas forcément les zombies mais plutôt les autres êtres humains, il y a sans cesse des tensions, des malaises, des problèmes bien plus importants que les zombies qui rôdent par milliers tout autour d’eux. Les rencontres humaines sont salvatrices autant qu’effrayantes pour chacun des personnages. Seul le héros, Rick Grimes, est plus ou moins en sécurité à nos yeux, du moins assuré de ne pas crever soudainement, puisque c’est le « héros », ce qui ne l’empêche pas pour autant de souffrir lui aussi (moralement et physiquement également)…

walking-dead-communaute-lost.jpg
Dans la série Shane prend une dimension inattendue…
Mais alors, le souci vient d’où ? Pourquoi suis-je tracassé par cette œuvre qui semble autant me plaire ? Et bien justement parce qu’on en est à l’arc 93 et qu’après avoir autant vu les personnages évolués, en avoir vu des dizaines se faire blesser, torturer, mourir, les avoir vu perdre des proches dans leurs bras, les avoir vu se sortir tant bien que mal de situations délicates et palpitantes de bout en bout, j’en ai marre. A chaque fois que des personnages importants passent l’arme à gauche, Kirkman s’arrange pour en faire intervenir de nouveaux qui prendront petit à petit leur place au niveau de notre empathie et on recommence à zéro à leur mort, presque inévitable, et ainsi de suite. Certes, Rick évolue, ses proches aussi. Mais plus ça va plus j’ai l’ignoble sensation que le scénariste ne sait pas comment il finira son œuvre et qu’il cherche juste à la continuer autant de temps qu’elle sera rentable. Il a révélé à la presse qu’il continuerait jusqu’à ce que Rick meurt mais malgré certains passages vraiment hardcores ces derniers temps, une pirouette et il repart pour un nouveau tome. Endolori, changé, mais il repart. Ca commence à être chiant ! Ca me rappelle les mauvais souvenirs de Lost où tout un suspense génial a été mis en scène pour un final on ne peut plus merdique.

The Walking Dead doit finir avant de ne plus être intéressant et il se doit de finir aussi bien qu’il a commencé, c’est à dire de façon prenante. Je ne jetterais pour le moment pas un tome mais ça ne saurait tarder si son scénariste tire encore une fois un peu de trop sur la corde…

1179588-6a00d83452300269e2010535b750d3970b_800wi_super.jpg
J’espère que si Michonne apparaît dans la série elle sera aussi badass que dans la BD…
Quant à la série, Kirkman a reconnu et se vante de changer parfois totalement l’histoire par rapport à la BD pour pouvoir s’amuser. Il prend son pied à modifier ce qu’il avait alors écrit. Pourquoi pas mais le résultat est jusqu’ici loin d’être à la hauteur, sur les 6 épisodes seulement de la première saison il a réussi à mettre des longueurs… Pour la saison 2 de 13 épisodes je n’en parle même pas, ça en devient frustrant. Il ne s’est toujours pas passé l’enchaînement de rebondissements géniaux et importants de la BD qui m’avaient fait complètement accrocher à Walking Dead alors que c’est sensé arriver assez vite. Bon je ne vais pas jeter la pierre à Robert Kirkman puisque pour la série il n’est pas le seul responsable, mais il en est tout de même une des têtes pensantes et influentes. De plus si la technique est magistrale, les personnages sont pour la plupart extrêmement moins charismatiques, leur psychologie est bien moins travaillée et amenée. A l’heure actuelle les deux types les plus intéressants de la série sont un qui n’existe pas dans la BD et un autre qui est mort dans un des tous premiers tomes… La série TV est donc d’autant plus inquiétante, je doute réellement de son attrait au fil des saisons et ça montre en plus indirectement que le scénario de la BD est peut-être un peu bancal sur les bords s’il peut autant en changer la direction. A quoi ça va mener ? Qu’est-ce que Kirkman souhaite construire ? Où va Walking Dead ? Un bien pour un mal (et non pas l’inverse ici), la série cartonne à mort (encore plus que la BD) et bat des records d’audience d’épisode en épisode… Pas de quoi motiver les troupes à changer son rythme, une troisième saison de 16 épisodes a d’ailleurs déjà été commandée…

Je croise les doigts tout de même (je suis naïf), mais putain je me demande vraiment si on ne nous prendrait pas un peu pour des vaches à lait, comme trop souvent.

27 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.