World War Z, les survivants témoignent

8

L’Apocalypse a bien eu lieu ! Les morts sont revenus à la vie et ont décimé une majeure partie de la population, créant ainsi la première guerre mondiale contre les Zombies. Peu de temps après la victoire des vivants sur les morts, les survivants racontent…

Témoins de l’horreur

001-793.jpg
Difficile de se faire un nom lorsqu’on est le fils de celui qui, selon moi, a réalisé le plus grand film de l’histoire du cinéma : Spaceballs !
Des histoires de zombies, que ça soit en films, en jeux, en BD, en romans ou que sais-je encore, on en bouffe au moins trois par mois. Mais il faut bien avouer qu’aucun n’avait jusqu’ici, envisagé ce thème comme le fait Max Brooks, dans World War Z.

Car ce roman n’a pas vocation de nous raconter une histoire, mais de reporter une multitude de témoignages.

La guerre contre les zombies a déjà eu lieu. Elle a vu la victoire des vivants sur les morts, mais à quel prix ?
C’est ce que cherche à savoir le correspondant de l’Onu, envoyés aux quatre coins du monde pour remettre bout à bout, toutes les pièces de ce puzzle.

002-767.jpgIl ne s’agit donc pas ici de l’histoire d’un petit groupe de survivants, qui se font bouffer les uns après les autres, comme on a l’habitude de le voir.

C’est l’histoire de multiples survivants à travers le monde, depuis le premier cas avéré en Chine, jusqu’aux conflits armés aux Etats-Unis, en France ou en Afrique du sud.

Qu’il s’agisse de simples citoyens, des médecins, des militaires, de politiciens… tous ont connu l’horreur et personne n’a été épargné.

Zombie et géopolitique

003-730.jpg
Max Brooks est également l’auteur du guide de survie en territoire zombie, un livre qui pourrait bien vous sauver la vie un jour.
Il faut reconnaitre ce talent à l’auteur, c’est que tout ça parait très crédible. Au fur et à mesure que l’on tourne les pages, on finirait presque par y croire.

Exit les histoires à dormir debout, les cas de bravoure individuels et les héros qui sauvent l’humanité, place aux secrets d’états, aux scandales politiques, aux plans de sureté contestables et aux témoignages de guerre poignants.

Tous les travers, voire les clichés (mais les clichés témoignent généralement d’une certaine réalité, non ?), des grandes nations se retrouvent ici : La Chine qui cherche à étouffer l’affaire, la violence exacerbée des militaires russes envers les leurs, l’individualisme outrancier des israéliens ou le patriotisme condescendant des américains. Personne n’est épargné et, quelque part, on se demande si tout ne se passerait pas exactement comme ça, si l’humanité avait à faire à un problème de ce genre.

004-659.jpg
Pour fêter la fin du monde dignement, un film, avec Brad Pitt, est en préparation et sortira en décembre prochain.
Bien sûr, le livre ne s’attarde pas seulement sur les faits politico-militaires et descend parfois au niveau de la rue et du citoyen lambda au travers de récits plus poignants les uns que les autres.

Peu importe leur nature, les principaux événements sont passés au crible et, au fil des conversations, on voit se dessiner peu à peu les contours d’un conflit global et d’une horreur partagée par toutes et tous. Une façon comme une autre de prouver que malgré nos dissensions, nous sommes tous égaux face au zombie : De la nourriture !

8 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.