The Walking Dead Episode 5 : No Time Left, la nalyse

13

C’est officiel, la première saison du « petit » jeu épisodique The Walking Dead de Telltale met une putain d’avoinée à la plupart des blockbusters sortis cette année. A posséder absolument, même si vous n’avez jamais lu la BD et/ou jamais vu la série.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

the-walking-dead-episode-5-no-time-left-pc-1353353062-003.jpg
Beaucoup, beaucoup, beaucoup de zombies dans cet épisode.
Histoire d’avoir un avis global sur la saison vous pouvez bien entendu (re)lire les nalyses des épisodes précédents : le premier épisode ici en passant par le deuxième épisode là, le troisième épisode ici et pour terminer le quatrième épisode par-là.

Le pitch dans ta potch

Où est Clementine ? C’est le tournant de cet épisode qui répondra bien entendu à la question et qui offre un dénouement final digne d’une série TV. Ce ne pouvait être autrement avec ce qui arrive à Lee dans l’épisode précédent…

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Si « Around Every Corner » accusait un peu le coup niveau écriture, c’était sans doute pour nous glisser doucement vers ce cinquième et dernier épisode on ne peut plus poignant. Quelque soit vos choix vous ne pourrez qu’être touché par un season final magique. En comptant la saison entière, je n’ai JAMAIS vécu autant de situations adultes et qui offrent autant de réflexions sur le genre humain dans un autre jeu vidéo que celui-là. Si vous n’avez qu’un titre à acheter cette année c’est celui-là, sérieusement ! Attendez la sortie en boîte si vous êtes effrayez par le digital, mais il FAUT y jouer.

the-walking-dead-episode-5-no-time-left-pc-1353316632-002.jpg
Un épisode plutôt gore aussi, c’est vrai. (Chez moi c’est une très grosse qualité.)

The-walking-dead-no-time-left-2.jpg
C’est la merde, partout.
Les situations de ce cinquième épisode s’enchaînent très vite (je me demande si ce n’est pas l’épisode le plus court d’ailleurs), ça bouge, il se passe quelque chose à chaque pas. C’est peut-être un peu trop action sur les bords pour le gameplay au pad d’ailleurs, mais qu’importe. Et puis tant qu’on est dans les défauts, je trouve tout de même un peu dommage, maintenant que j’ai pris conscience de la portée de tous les choix jusqu’à la fin, qu’on ne puisse définitivement pas jouer les vrais bad guys. Le destin de Lee est scellé à celui de Clementine et les autres personnages s’accrocheront d’une manière ou d’une autre à vous, que vous essayez d’être le plus désagréable possible ou non. De mon point de vue, l’aventure est à jouer sans chercher à percer les mécaniques de jeu sous peine d’en vouloir plus, concentrez-vous plutôt sur les intrigues que l’on vous offre, sur le narratif, vivez l’aventure en faisant les choix que vous auriez réellement fait (et si possible en acceptant de vous tromper si tel est le cas, c’est ça qu’est bien, d’avoir des remords ou des regrets grâce à un jeu).

the-walking-dead-episode-5-no-time-left-pc-1353353062-004.jpg
Lee va tout donner pour retrouver Clementine (cette phrase prend tout son sens pour ceux qui ont fait le jeu et fait le même choix que moi…).
Le jeu de Telltale est sans conteste loin devant la série TV pour ce qui est du plus bel, du plus vibrant et du plus respectueux hommage à l’esprit de la BD. Devant la tournure des évènements des bouquins (ça tourne franchement en rond, je suis lassé, même si j’ai tellement kiffé que je suis obligé de suivre jusqu’au bout) je dirais même que le jeu vidéo devient mon média préféré pour suivre The Walking Dead. Car oui il y aura une saison 2 comme ça a été annoncé il y a quelques mois, et oui même si une vraie fin est proposée dans ce cinquième épisode, une ouverture évidente est laissée. Il y a même un épilogue après le générique de fin qui ne laisse aucun doute : Telltale n’en a pas fini avec la licence et c’est tant mieux.

Vivement la saison 2 !

PS : « No Time Left », intégralement en Anglais, sous titres compris. Le plus gros défaut de cette saison qui se prive sûrement de pas mal de joueurs de notre pays de ce fait. C’est toujours un scandale.

13 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.