The Walking Dead Episode 4 : Around Every Corner, la nalyse

40

Avant dernier épisode avant la clôture d’une première saison riche en émotions.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

the-walking-dead-episode-4-around-every-corner-pc-1349706276-005.jpg
Je crois que c’est l’épisode où on tue le plus de zombies.
Je vais vous linker les nalyses de chaque épisode au fur et à mesure mais c’est bien parce que c’est vous. Vous connaissez désormais mon attente au sujet de ce jeu, du premier épisode en passant par le deuxième épisode, jusqu’au troisième épisode, la qualité fut plus qu’au rendez-vous. En tant qu’avant dernier épisode, ce « Around Every Corner » se devait de placer la barre très haut.

Le pitch dans ta potch

Lee et sa bande sont arrivés à destination dans la ville de Savannah. Ils ont quitté leur train et avancent vers l’inconnu avec pour objectif principal de trouver un bateau pour fuir…

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

the-walking-dead-episode-4-around-every-corner-pc-1349706276-004.jpg
J’sais pas vous mais Kenny me gonfle de plus en plus d’épisode en épisode avec ses réactions de connard.
Je ne vais pas tourner autour du pot, il s’agit ici de l’épisode le plus décevant depuis le début. Pas totalement, heureusement, mais on passe les trois quarts de la partie bien loin de l’intensité du troisième épisode. Il ne se passe pas grand chose du tout, la faute sans doute à un changement d’auteur pour le scénario. Il flotte toujours une atmosphère bien cool et adulte avec quelques passages moins trash qu’avant mais qui ont toujours l’intelligence de s’adresser à des adultes. Mais à y réfléchir, il aurait très bien pu se passer une ellipse entre la fin du troisième épisode et la fin de ce quatrième sans que personne ne reste sur sa faim, c’est dire si ce qu’il s’y passe est franchement dispensable… J’ai même été choqué pour la toute première fois d’une absurdité de game design où un passage bloqué en phase jouable devient quelques dizaines de minutes après complètement évincé par une ellipse où on reprend Lee sans savoir comment il a pu s’en sortir alors que le jeu nous avait ramené jusqu’à ce fameux passage. C’est d’ailleurs la première fois où je ressens un réel sentiment d’aller-retour très faignasse de la part des développeurs.

the-walking-dead-episode-4-around-every-corner-pc-1349190696-002.jpg
Une petite accalmie générale dans cet épisode pour un dernier d’anthologie ?
Une écriture faiblarde et un game design très moyen, ce n’était pas très encourageant jusqu’aux 5 dernières minutes où il se passe ENFIN des choses qui valent le détour. Aussi bien au niveau du scénario commun à tous, que des choix individuels qui peuvent énormément se démarquer de joueur en joueur. D’ailleurs au niveau des toutes dernières stats, c’est la première fois que je vois autant de réactions différentes, en espérant que ça ait une réelle incidence sur l’ultime épisode que j’attends définitivement au tournant. Vivement !

the-walking-dead-episode-4-around-every-corner-pc-1349706365-006.jpg
Une image qui symbolise pas mal ce qu’il se passe dans ce  »Around Every Corner ».

« Around Every Corner », une aventure encore et toujours intégralement en Anglais, sous titres compris. Ce qui est encore et toujours un scandale.

40 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.