Test Express, OlliOlli World VOID Riders

0

Première extension pour le génial Olli Olli World, VOID Riders va mettre vos nerfs à l’épreuve dans un DLC haut en couleurs

Attention les yeux ! Les VOID Riders débarquent dans la première extension d’OlliOlli World ! Les extraterrestres extraordinaires Sair’Rah, Khehvyn et Pftangxi font leur arrivée à Radlandia, bien déterminés à mettre la main sur des spécimens de skate pour le tout-puissant Nébulord. OlliOlli World: VOID Riders apporte toute une flopée de nouveaux défis et de pièces d’équipement pour te faire découvrir un biome extraterrestre : le V.O.I.D.

Comment mieux décrire un pitch comme ça que de le reprendre tel quel.

Me cherchez pas sur le screen, c’est du suicide de prendre une capture en jouant

Vite joué, bien joué

Bon déjà, revenons sur comment fonctionne cette extension. Il y a neuf nouveaux niveaux dans les trois premières zones du jeu, trois dans Burntrock, trois dans Sunshine Valley et trois dans Cloverbrook. Une fois deux défis sur trois réussis, dans les trois zones, alors vous aurez accès aux boss de chaque région. Et il faudra en battre au moins un pour avec accès au VOID qui offre 5 nouvelles missions à son tour. Et une fois 4/5 réussies, vous pourrez affronter le boss de l’extension. Et croyez moi, même si ça ne parait pas clair, le cheminement est plus facile à écrire qu’à faire car les niveaux demandent un sacré doigté. Cette fois vous n’aurez pas toujours d’échappatoire avec une voie facile. Enfin si, sur le papier rien ne vous oblige à prendre les voies compliquées mais le chemin de base est déjà largement semé d’embuches mortelles qu’il ne sera pas évident d’éviter. Et finir les niveaux est déjà un petit exploit en soit.

Génie, génie, vous y allez fort…
…Bon ok… je suis un génie !

L’extension rajoute également sa petite nouveauté question gameplay. Des espèces de rayons tracteurs extraterrestres dans lesquelles vous pouvez prendre de la hauteur en faisant des rotations. Dans les faits ça se traduit simplement par une difficulté de plus. Quand on lance le jeu, un écran nous prévient que Olli Olli World est un jeu très rapide. Et c’est d’autant plus vrai avec cet ajout. Vous aurez bien souvent quelques dixièmes de seconde seulement pour choisir si vous devez envoyer une réception, un manuel, un grind, un grab ou une rota. Mais bon je crois que ça fait parti du plaisir de ce genre de jeu quand vous réussissez un défi alors que vous n’avez vous-même pas compris ce qu’ont fait vos doigts.

Sinon les niveaux restent dans l’ambiance du jeu de base. Très coloré, bien déjanté et un bon prétexte pour collectionner toujours plus d’équipement pour habiller votre skater n’importe comment (on remarque d’ailleurs que même si je peux pas me déguiser en singe, je skate en slip pour faire honneur à Kiki). Seul petit regret, le même que lors de la sortie du jeu, je ne suis pas convaincu par la B.O. alors que c’était un des points forts de la série que j’attendais du coup particulièrement.

Selon votre niveau, comptez quelques heures pour finir le jeu en ligne droite et quelques dizaines d’heures probables si vous voulez collectionner toutes les récompenses et accomplir tous les objectifs et tous les défis. Et un conseil, après 30 tentatives consécutives sur une épreuve, changez de jeu ou éteignez la Play quelques instants avant de réessayer. Parce que si Olli Olli World est un jeu où vos doigts vont plus vite que votre cerveau, ils finissent quand même par se désynchroniser sans rien vous demander.

Bien entendu, le DLC est une bonne excuse pour continuer à déverrouiller pleins d’accessoires pour notre skater

En conclusion

VOID Riders est une extension bien cool pour Olli Olli World mais ne vous y trompez pas. Il vous faudra maitriser le jeu pour y trouver du plaisir car les niveaux commencent à être bien tendus et les ajouts ne sont pas toujours faciles à maitriser. Pour ceux qui recherchent plus de challenge et qui sont devenus les dieux d’Olli Olli World alors foncez ! (même si je vous conseillerai d’opter pour la Rad édition du jeu qui est plus intéressante que d’acheter les extensions à part). Pour les autres qui cherchent du casual et qui ont déjà eu du mal à avancer dans ce monde fou et coloré je pense que le défi proposé risque de piquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.