Test Express, Magicka 2 et Gauntlet

7

Comme son nom l’indique, le Test Express vous permet de retrouver un avis bref et concis sur un jeu. Après des mois où j’ai eu la flemme d’écrire des tests ou juste pas le temps de jouer au PS+, les mois de Novembre et Décembre m’ont permis de découvrir Magicka 2 puis Gauntlet.

Vite joué, bien joué

Les mois de Novembre et Décembre ne m’ont pas vraiment convaincu sur PS+. J’attendais enfin des « gros jeux » pour cette fin d’année mais j’ai dû me contenter de nouveaux jeux PSN dont deux jeux Action/Aventure/Dungeon Crawler/RPG/Hack’n Slash. Oui c’est une nouvelle catégorie que je viens d’inventer.
Magicka_1.jpg
Commençons pas Magicka 2, qui est apparemment la suite de Magicka et qui avec un certain humour vous propose d’incarner un Magicien, race un peu bannie de la surface depuis une historique guerre des magiciens qui a foutu en l’air le monde.
Si la narration est assez plaisante et que l’histoire a le mérite d’exister, le jeu repose surtout sur les qualités de son gameplay. J’ai pour ma part énormément aimé la façon proposée de jouer au magicien. Les quatre touches de la manette vous permettent d’invoquer des pouvoirs et leur contraire en ajoutant L1. Vous pouvez ensuite combiner jusqu’à 5 éléments pour inventer de nouveaux sorts. Je m’explique. En appuyant sur carré, vous allez invoquer la foudre. sur triangle un rayon de la mort et en invoquant les deux à la suite vous obtiendrez un rayon de la mort électrique. En combinant le bouclier et la pierre, une armure, l’eau et le feu, de la vapeur et ainsi de suite. Vous pouvez également arroser vos ennemis avant de les électrocuter pour que cela soit plus efficace. Les combinaisons sont vraiment riches et l’on s’amuse franchement à les découvrir. Très vite viennent s’ajouter à cela des ennemis en grand nombres et des pouvoirs plus puissants, les invocations. Le tout formant un très joyeux bordel.
Arrivé à ce point du jeu, vous êtes parés pour vaincre le boss final et vous n’avez plus qu’une envie : Essayer de recommencer le jeu en coop car l’expérience ne peut être qu’enrichie en tout point. Surtout que les crasses entre joueurs sont autorisées. K.mi et Tsokoa à mes côtés on est donc reparti pour sauver le monde une deuxième fois. Et là, patatras (oui patatras je suis un dingue). Tout le plaisir s’écroule. Certes on s’est bien marré à se faire des crasses entre nous mais le jeu est vraiment devenu brouillon voir pénible. Alors OK j’étais sacrément mal entouré et je pense que l’expérience multi demande un peu d’entrainement de la part de chaque magicien mais j’ai quand même été très refroidi par notre expérience en coop.
Magicka_3.jpgMagicka_2.jpg

Tant pis le mois Décembre étant là, j’ai pu changer de jeu et profiter de Gauntlet. Enfin Gauntlet « Slayer édition ». Il s’agit en fait d’un jeu de 2014 sorti sur PC et adapté en 2015 sur PS4 avec un mode infini ajouté. Attention l’édition spéciale. Gauntlet est d’ailleurs une très vieille série de Hack and Slash sortie sur Atari dans les années 80 mais bref histoire de ne pas passer pour vieux con enchainons sur le jeu.Gauntlet_2.jpg

Fini en 4-5h, le jeu n’apportera une bonne durée de vie qu’à celui qui veut creuser son contenu. Vous plongez dans la peau d’un héros (Barbare, Mage, Walkyrie ou Elfe) qui, pour aider un magicien surpuissant, veut bien descendre à sa place dans un donjon rempli d’ennemis pour aller lui chercher une épée magique. Attention SPOIL, ce magicien vous trahira pour récupérer l’épée en guise de remerciement. Le donjon est construit aléatoirement et donc refaire le jeu n’est pas (trop) répétitif. Les classes de personnages méritent toutes d’être essayées afin de choisir celle que vous préférez. Pour ma part je me suis beaucoup amusé avec l’Elfe qui en plus d’être assez marrant est assez efficace. Vous pourrez également relancer le défis en mode difficile si vous avez trouvé le challenge trop aisé. Enfin le fameux mode infini et une arène permettent de compléter le challenge.Gauntlet_1.jpg

Avec un gameplay simple mais efficace (pour la plupart des personnages ça se résume à une attaque de base, une attaque spéciale et une attaque magique liée aux potions) et un donjon découpé en trois « zones » avec des bestiaires distincts et variés, Gauntlet mérite vraiment que les joueurs s’y intéressent. En tout cas les abonnés au PS+ car à 20€ je n’aurai certainement pas eu le même avis.

7 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.