Tales from the Borderlands : Episode 5 – The Vault of the Traveler, La Nalyse

3

Ca y est, la saison est terminée, on peut dorénavant très officiellement dire que Tales from the Borderlands est un excellent titre.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

fiona-jack-screens.jpg
Handsome Jack est le virus informatique le plus relou du monde.
Retrouvez en cliquant sur les chiffres les Nalyse des Episode 1, épisode 2, épisode 3 et Episode 4

Le pitch dans ta potch

L’aventure touche à sa fin, Rhys et Fiona vont-ils s’en sortir en vie ? Vont-ils enfin trouver un Vault digne de ce nom ? Qui est l’homme au masque qui leur fait raconter leur histoire depuis le début ? Handsome Jack est-il définitivement un enculé ? Voici l’épisode réponse.

Le paragraphe qui sera copié-collé à chaque Telltalerie

2953093-screen_shot_2015-10-16_at_9-26-50_am.png
On recroise à peu près tous les personnages singuliers de la saison, histoire de finir en beauté.
C’est techniquement très faible. C’est intégralement en Anglais. Sur PC le clavier est uniquement en Qwerty. Sur consoles il y a aléatoirement des bugs immondes. Les choix moraux et leurs conséquences ne sont pas aussi dingues qu’ils le laissent croire au premier abord mais fonctionnent quand même très bien et surprennent même parfois. C’est finalement très peu interactif. Bref, c’est un jeu Telltale, c’est du foutage de gueule, mais c’est tellement bien écrit que tout est rattrapé par le récit.

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Si cet épisode est à mon goût un peu too much en matière de « roller coster émotionnel » comme le dit si bien l’un des personnages du jeu (ça tombe souvent à plat), il vient clore l’aventure de manière finalement assez fidèle à ce qui a été construit durant les précédents épisodes : une très chouette mise en scène (le générique de début, superbe, encore), énormément d’humour (l’hommage absurde à Bioman et aux jeux vidéo de baston est succulent) et des personnages définitivement attachant. On regrettera peut-être un peu la construction narrative de ce Season Final qui semble durant les deux derniers chapitres presque recommencer une nouvelle histoire.

2953092-screen_shot_2015-10-16_at_9-25-30_am.png
Qui est l’homme au masque ? On a enfin notre réponse.

Cependant difficile de bouder notre plaisir tant cette saison fut excellente. Sûrement une des meilleures comédies d’action-aventure que le jeu vidéo ait proposé. C’est aussi pour moi la quintessence de ce que Telltale peut faire de mieux. Un bien pour un mal puisque je n’aurais jamais été autant frustré de ne pas réellement jouer, tant le jeu propose des tas de séquences action que l’on aurait vraiment aimé prendre en mains. Avec le dernier épisode de Game of Thrones le mois prochain ce sera sûrement les tous derniers Telltale auxquels je jouerais. Après tous les avoir saigné depuis leur saison 1 de The Walking Dead, j’ai bien trop l’impression qu’ils ont atteint tout ce qu’ils peuvent et veulent faire de mieux. Que leur histoire soit cool ou non, Telltale restera Telltale, ils ne traduiront jamais leurs épisodes en temps et en heure, ils garderont toujours une technique à la ramasse pour se payer des licences à coups de millions à la place, et ils ne proposeront jamais de vraies tentatives de gameplay. A la longue, ça fini par être usant, que leur histoire soit super cool et fasse plus qu’illusion comme ici avec Tales from the Borderlands, ou non. Mais pour conclure sur une note un peu moins rabat-joie, si vous cherchez un Telltale à faire, n’hésitez pas, c’est celui-ci. C’est le pendant comédie à la tragédie sublime The Walking Dead – Saison 1.

3 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.