Tales from the Borderlands : Episode 4 – Escape Plan Bravo, la Nalyse

0

Tales from the Borderlands avance doucement vers son final et se loge tranquillement au sommet des meilleurs Telltale.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

1439449743-8479-capture-d-ecran.jpg
Enfilez le costume de guide touristique pour une aventure épique.
Episode 1, épisode 2, épisode 3, du très bon boulot suivant un schéma identique m’obligeant à ne plus savoir quoi dire pour vous parler de ce quatrième épisode, dans l’exacte et excellente droite lignée des précédents. Comment vais-je m’en sortir pour vous intriguer dans cette Nalyse qui ne dira absolument rien de différent que celle des précédents épisodes tant celui-ci est similaire aux autres (en bien, pour le coup) ? Suspense.

Le pitch dans ta potch

Retour au point de départ pour notre bande de glandu qui vont devoir mettre à bien leurs talents d’arnaqueurs professionnels, évidemment sous pression.

Le paragraphe qui sera copié-collé à chaque Telltalerie

1439449743-2183-capture-d-ecran.jpg
Scooter, le dernier des crétins.
C’est techniquement très faible. C’est intégralement en Anglais. Sur PC le clavier est uniquement en Qwerty. Sur consoles il y a aléatoirement des bugs immondes. Les choix moraux et leurs conséquences ne sont pas aussi dingues qu’ils le laissent croire au premier abord mais fonctionnent quand même très bien et surprennent même parfois. C’est finalement très peu interactif. Bref, c’est un jeu Telltale, c’est du foutage de gueule, mais c’est tellement bien écrit que tout est rattrapé par le récit.

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Un épisode qu’il est marrant. La suite (et fin) au prochain épisode.

1439449743-6182-capture-d-ecran.jpg
Une scène hilarante de plus.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.