Super Street Fighter IV en super court

0

Version bonus plus malus de Street Fighter IV, ce Super est une réitération de la tradition Capcom pour la saga (on échappera peut-être aux versions « Ex Plus Alpha Prime Prime » et compagnie). T’en veux ?

Bonus Critique

181574_super-street-fighter-iv.jpg
Hakan c’est vraiment n’importe quoi mais plutôt bien dans l’esprit cartoon du design général en fait.
Déjà je vais vous linker la critique de Street Fighter IV par cette tanche de Fylodindon, parce qu’évidemment le gros du jeu n’a pas changé et je suis globalement du même avis. Ensuite je vais vous poser une question essentielle : Est-ce que vous m’en voudrez si je vous dis que je ne suis pas un champion du monde du jeu de baston ? Si oui tant pis, je m’en fiche, remarque. Tout ça pour dire que Street Fighter IV est extrêmement technique, si on s’entraîne à la maîtrise d’un personnage et qu’on affronte un adversaire du même genre, les parties deviennent stratégiques, un peu comme SoulCalibur mais en encore plus avancé. Alors bon pour cette critique j’aurais pu vous détailler les prises, les avantages et les désavantages des nouveaux personnages (dont la plupart sont issus des précédents Street), les cinq nouveaux stages (mention spéciale à la savane avec les animaux qui font les cons derrière), la réapparition des bonus stage (sauf le mur de briques), l’apparition d’un nouveau combo Ultra dans le système de jeu qui n’a forcément pas changé, le léger réequilibrage des autres personnages (Sagat est visiblement moins abusé) ou encore la possibilité de jouer en mode Arcade contre l’I.A. en attendant que quelqu’un débarque sur le lobby Live pour se prendre une branlée.

media--image-295479-article-ajust_650.jpg
Agon et sa tête de sadique est de retour pour botter le cul de Sagat, son ex idôle (les scénar’ qui racontent les motivations de chaque perso sont vraiment bidon, typique des jeux de baston).
ssfiv-super-street-fighter-iv-street-fig-image-333279-article-ajust_650.jpg
Un costume que je tenais à vous montrer.
media--image-295488-article-ajust_650.jpg
Cody le bagnard a un couteau et ça pique un peu mais pas plus qu’une tarte dans la gueule, jeu vidéoesque.

185558_super-street-fighter-iv.jpg
Juri se maîtrise assez facilement, avec des coups plutôt efficaces.
Oui mais je ne suis pas un féru de la baston vidéoludique professionnelle, j’admire évidemment, mais c’est pas mon rayon. Je ne rechignerais cependant jamais à me tataner contre des potes sur ce jeu essentiel à toutes vies sociales, juste pour le fun, je sais que vous êtes nombreux à jouer à Street IV à la pause déjeuner contre vos collègues donc vous me comprenez. Mais les détails hyper précis de la mort sur le saut haut gauche de Agon, franchement, rien à branler. Ce qui est sûr c’est que ce Super est à avoir à tous prix pour ceux qui sont passés à côté du « normal » et que les ultra fans ne peuvent pas passer à côté non plus rien que pour Hakan qui, en plus d’être complètement loufoque (il a le corps enduit d’huile et ses choppes en dépendent), est extrêmement bien dosé si j’en crois le meilleur joueur mondial qui le prend à chaque combat d’après mes recherches intenses sur le net au péril de ma vie je sais cette phrase est beaucoup trop longue mais j’suis un ouf. Bref, pour résumer, cette critique est une version Super de celle sur le jeu normal : Les fans se seront jetés dessus, ceux passés à côté de l’autre aussi, et le reste n’aura même pas lu l’intro. N’empêche que Capcom aurait pu sortir une version complète et définitive dès le départ et si besoin est de rééquilibrer le gameplay par mise à jour. Ceci dit on achète bien un FIFA/PES/NBA 2k par an, pourquoi pas deux Street Fighter IV en deux ans dont le deuxième est à 40€ ?

Pour la peine j’ai pas envie de vous écrire un verdict, ça vous mettra bien les glandes et vous serez obligé de lire tout le reste. Hahaha ! L’air con hein ? Vous verriez votre tronche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.