Saints Row 2, heureusement qu’on se marre

2

Saints Row 2 c’est un peu comme Jamel Debbouze, il est mal foutu, pas très beau, il raconte pas des histoires super intéressantes, mais il est fun alors ça va on le jette pas à la poubelle. Bon ceci dit y a pas Melissa Theuriau dans le jeu… ce qu’est bien dommage d’ailleurs, je l’aurais bien vu dans une de mes turnes à danser le cul à l’air tiens

La foire aux bugs

SR2003.jpg
L’outil de création d’avatar est encore plus complet, hyper sympa.
Vous prenez le premier Saints Row, vous agrandissez un peu la map, vous lui ajoutez des véhicules 2 roues (qui se conduisent très mal à cause du ragdoll/moteur physique volontairement exagéré du jeu), des véhicules volants, des bateaux et des jets ski, de nouvelles « activités » et autres petits délires typiquement bac à sable GTA-likesque, vous ajoutez un milliard de bugs et voilà : Un Saints Row 1.5 2 tout chaud sort du four. Si le scénario est cette fois plus travaillé il est toujours loin derrière ce qui se fait de mieux (au fond à droite, chez Rockstar), si les véhicules supplémentaires apportent un peu de variété aux missions elles sentent globalement toutes (une cinquantaine) le déjà vu… A vrai dire ce que j’ai apprécié comme il se doit du scénar’ ce sont les allusions au premier épisode et la possibilité de jouer en coop’ à 2 (grande première pour un GTA-Like). C’est pas bien folichon donc mais à l’instar
MiDSaintsRow2.jpg
Merci au poto MiD de www.latong.com pour l’illustration. Il est fort ce mec.
du premier ce n’est pas là le véritable intérêt du jeu. Déjà, le système de création et de personnalisation de son avatar (et de ses véhicules et, nouveauté, de ses baraques) est encore plus poussé et on passe encore plus de temps dessus à peaufiner le moindre détail. Même si c’est parfaitement gadget c’est super addictif, je me suis encore surprit à scotcher sur la façon dont je veux porter telle fringue… Se balader en soutif alors qu’on est un perso mec a son charme également (trop gangsta).

SR2006.jpg
Personnaliser sa turne est sympa, même si anecdotique. Moi j’aime bien me dire que j’ai plein de baraques hyper classe plutôt que des squats à rats.
SR2001.jpg
Oui, c’est possible.
SR2005.jpg
Les véhicules sont nombreux mais toujours moins que dans San Andreas.

SR2004.jpg
Prendre quelqu’un comme bouclier humain s’avère vachement sympa. On peut pas se mettre à couvert comme dans tout autre jeux du moment où il y a des gunfights alors on improvise !
Les nouvelles « activités » font souvent la part belle au grand n’importe quoi (du genre arroser de merde certains endroits avec un camion spécial…) et sont agréablement variées. Et comme dans le premier elles mériteraient d’être intégrées aux missions puisqu’elles sont donc bien souvent plus intéressantes et amusantes, un comble. A noter en prime, des « distractions » assez nombreuses comme se mettre sur le toit d’une voiture et surfer, se mettre à poil et effrayer le plus de passants possibles ou encore jouer à un jeu vidéo assez sympa de survie contre des zombies. C’est vraiment ce qui fait qu’on arrive à passer des heures sur Saints Row 2 : les petites idées à la con ou non (le régulateur de vitesse est hyper bien pensé), le délire (qu’on pourra aussi pousser à 2 en coop’, on peut faire tout le jeu en coop’ quoi en fait). Parce que sans ça, bordel à cul, j’ai jamais vu sur cette génération de machines un jeu aussi buggué ! Je me demande encore comment j’ai fait pour ne pas jeter le pad par la fenêtre en hurlant sur la profession des mères des développeurs de
SR2002.jpg
On peut maintenant prendre une multitude d’objets pour coller des roustes, c’est assez sympa.
Volition… Sans exagérer je suis mort à 90% du temps à cause d’un bug (qui empêche de passer, qui coince un perso, qui te fait disparaître un truc etc etc), et je ne parle même pas du clipping qui saute aux yeux ou des bugs sans conséquences genre croiser un mec à moto planté à la verticale sur la route… C’est juste inacceptable, surtout que la qualité graphique n’a pas changé d’un iota face au premier Saints Row !

Saints Row 2 reste dans la lignée de son prédécesseur en jouant la carte des à-côtés funs. On se prend au jeu quand on est fan du genre (comme moi), mais définitivement ce n’est pas un titre qui restera dans les mémoires (à part peut-être pour la palme d’or du jeu le plus buggué de cette génération de machines).

2 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.