Platiner ses jeux, pour ou contre ?

2

Dans le jargon PlayStation, platiner son jeu revient tout simplement à obtenir le trophée platine, celui qui indique que vous les avez tous obtenus. Si l’équivalent n’existe pas chez Microsoft, la course aux succès ne change en rien. Mais est-ce que selon vous le platine a un intérêt ou est-ce une pure invention pour améliorer artificiellement la durée de vie d’un jeu ?

Le platine comme un art de vivre

Pour certains, obtenir le platine est une vocation, il suffit de consulter certains profils pour s’en rendre compte. Sur PSTHC (la bible des trophées), le top dix des joueurs oscille entre 1.000 et 2.000 platines. Pour ma part j’en ai maintenant tout juste 21 (d’où Toma021… ah non) et l’obtention de mon dernier m’a donné envie de rédiger cet article.

Sorte de récompense ultime du gamer acharné

Sur certains jeux, et je vais tout de suite prendre l’exemple de Dead Cells, obtenir tous les trophées peut représenter un véritable défis. Non seulement le studio nous a sorti un petit chef-d’oeuvre mais en plus ils ont travaillé jusqu’au bout sans bâcler la liste des trophées qui accompagne le jeu. La rejouabilité du titre est énorme pour ne pas dire infinie mais les trophées représentent toujours un petit plus pour vous pousser à faire le jeu Xfois et dans 5 difficultés différentes. Surtout quand les dernières représentent vraiment l’enfer sur Terre. Pour faire très court, les derniers trophées proposent de faire le jeu avec une arme maudite, une touche et vous êtes mort ou encore dans tous les niveaux de difficultés, le mode cauchemar portant très bien son nom. Si j’ai cru casser ma manette plus d’une fois, j’ai finalement décroché le graal après des centaines de tentatives. Voir le platine apparaître à l’ecran est alors une fierté et pas des moindres. Même si, pour une fois, ce sentiment était partagé à une délivrance tellement je n’en pouvais plus. Mais je peux le dire : « je l’ai fait !»

Et ouai les gars ! BIM !

Un jour ma folie me poussera peut-être à platiner Furi.

Arnaque sans intérêt

Pour d’autres jeux, on remarque vite que les éditeurs ne sont pas des plus intéressés par la chose. Prenons comme exemple The Last of Us Part II, dernière merveille en date de la PlayStation. Le studio Naughty Dog, comme pour Uncharted, nous réserve une liste de trophées plus pénibles les uns que les autres. Découvrir toutes les entrées de journal, tous les établis, collectionner toutes les pièces mais aussi toutes les cartes de super-héros et j’en passe. Si l’obtention du platine pourrait me donner une motivation supplémentaire de refaire le jeu, m’obliger à longer les bords de tous les endroits visités pour être sûr de ne pas manquer un collectible à la noix me refroidit plus qu’autre chose. Autre exemple de foutage de gueule, tout le monde se rappelle des succés d’avatar sur 360 :

Votre avis ?

Pour vous, un trophée platine représente un vrai plus qui vous donne envie de vous surpasser, un simple allongement de la durée de vie pour les jeux que vous aimez bien ou cela n’a aucun intérêt, vous n’avez jamais ouvert votre liste de trophée ? N’hésitez pas à nous faire part de votre avis en commentaire.

2 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.