Patapon 2, tapon ou pas tapon ?

2

L’un des rares jeux originaux de la PSP revient tambouriner nos lobes temporaux à base de PATA PATA PATA PON.

Tambour Hero

patapon_cosplay.jpg
C’est moins sexy qu’un cosplay de Cammy.
Pour ceux qui auraient raté le premier épisode et qui auraient la flemme de lire le test (ah non faut dire critique maintenant c’est vrai) de Fylodindon, Patapon est un savant quoique improbable mélange de God-game (parce qu’on joue un dieu et que ça c’est toujours bon pour l’égo), de stratégie (parce qu’on commande une armée), de RPG (parce que l’évolution est importante) et de Rhythm-game (parce que la base du jeu c’est d’appuyer sur des boutons en rythme quand même). Voilà pour la bidoche, mais le plus appétissant dans cette tambouille c’est encore l’aspect visuel unique du jeu avec ses graphismes 2D chatoyants, ses petits cyclopes préhistoriques sur pattes et donc ses marches entrainantes rythmées au tambour.

patapon_boss.jpg
Des graphismes et des animations irréprochables.
patapon_special.jpg
Un héros immortel qui lance des attaques spéciales c’est utile.
patapon_fever.jpg
Le mode fever est plus facile à garder.

Patapon 2 c’est donc la même chose, mais avec des trucs en plus quand même. D’ailleurs les développeurs ont vraiment amélioré le concept au point qu’on se dise que le premier épisode était vraiment simpliste. Une partie de ces nouveautés semblent avoir été ajoutées pour faciliter un peu le titre plutôt corsé il faut l’avouer. La feature la plus facilement remarquable est l’apparition d’un héros immortel qui respawne directement en cours de partie au contraire de la plèbe pataponienne dont il faut récupérer les scalps pour les faire ressusciter entre deux missions. Ce héros dont on peut choisir la classe est également capable de lancer un coup spécial en cas de perfect sur les 4 coups de tambours, ce qui ajoute un vrai plus tactique. Comme si cela ne suffisait pas, l’ordinateur est plus laxiste sur le tempo des coups de tambours en laissant une certaine marge d’erreur pendant le mode fever. Le jeu propose même carrément de s’essayer dès le début au mode facile, pfff.

Pata Pata Bis Repetita

patapon_300.jpg
Copyright Canecodesign Deviantart.
Paradoxalement peut être, le jeu s’est aussi complexifié au niveau des classes de patapons plus nombreuses et de leurs évolutions, puisque l’arbre de vie Mater permet maintenant de créer ses patapons en suivant une arborescence complexe à débloquer en récoltant les bons items. Pour en finir avec les nouveautés, on peut également noter l’apparition d’un mode multi (limité et répétitif) également jouable en solo qui consiste à combattre avec son héros et d’autres face à un boss pour récupérer des objets plus ou moins rares.

patapon_arbre.jpg
Un arbre d’évolution complexe.
patapon_miracle.jpg
Les miracles sont toujours aussi chiants à déclencher.
patapon_multi.jpg
Le mode multi tout nul.

Patapon 2 conserve donc les qualités de son prédécesseur et y ajoute des nouveautés intéressantes, mais le gros défaut du titre, à savoir sa répétitivité est également toujours bien présente. Alors oui c’est toujours aussi beau et les petites rythmiques marquent quasi instantanément le cerveau au fer rouge de leurs onomatopées incantatoires martelées au pouce jusqu’à l’aliénation mentale, mais ça reste quand même assez limité et redondant. Surtout que comme dans le premier opus il va falloir se retaper nombre de tableaux pour choper des armes ou crocs et qu’en plus l’histoire elle aussi se répète de sorte que l’on a un peu l’impression de se refaire le même début de jeu, les même missions de chasse/fort/boss et de devoir se farcir les mêmes phases ultra pénibles pour déclencher les miracles qui sont en plus quasiment les mêmes phases ultra pénibles que pour les modes annexes. Un jeu adorable et pénible à la fois.

Malgré un design tant visuel que sonore ultra accrocheur et des nouveautés enrichissantes coté gameplay, Patapon 2 reste dans le fond un jeu de rythme limité et répétitif à la durée de vie titanesque mais aussi très artificielle.

2 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.