Nos sales pattes sur la bêta de Ghost Recon Future Soldier

0

Comme pour la plupart des titres multi d’aujourd’hui, le prochain Ghost Recon s’est offert une bêta qu’on s’est empressé de tester pour vous…

Dans les faits

001-814.jpgLorsqu’on parle de multi, la série des Ghost Recon a toujours eu une place prépondérante dans mon cœur. Et ce ne sont pas les dizaines d’heures passées sur les deux Advanced Warfighter qui me feront mentir.
Dès lors, l’arrivée de cette bêta pour Future Soldier tombe à pic, pour me faire une première idée du potentiel du titre, et aussi pour me conforter dans la pré-commande que j’ai effectuée il y a quelques mois déjà.

Dans un premier temps, pour rester factuel, sachez que cette bêta permet de s’affronter à huit contre huit sur deux maps distinctes, au cours de deux modes de jeux différents (dont l’un n’était disponible que plus tard, le 26 avril dernier).
Les équipes sont alors réparties en une ou deux escouades (en fonction du nombre de joueurs), permettant à l’instar de Battlefield, de respawn sur ses coéquipiers (s’ils ne sont pas repérés, en combat ou trop près de l’objectif).

L’une des deux maps est plutôt vaste, très rurale avec son petit village, son église et même son cimetière. L’autre est un bidonville assez exigu, où on a vite fait de se retrouver nez à nez avec un adversaire.
Avec seulement deux cartes on tourne malheureusement très vite en rond. Toutefois, il faut reconnaitre qu’elles sont assez opposées l’une et l’autre, ce qui permet de diversifier l’expérience et d’atténuer un peu la sensation de lassitude.

002-787.jpg
Les planquouses ça fait déjà chier, alors les planquouses avec camouflage optique, c’est la putain de plaie !
Dans les deux modes de jeu, on se retrouve avec un premier demandant d’accomplir différents objectifs, comme amorcer une bombe IEM et la protéger, tuer le VIP ennemi, etc. Ceux-ci s’enchainent à raison de six ou sept objectifs par partie de 15 minutes.
Dans le second, il faut aller récupérer une bombe au centre de la map et la poser dans le camp adverse. Le porteur de la bombe ne peut pas faire grand chose si ce n’est courir et prier pour que ses coéquipiers ne soient pas trop con et aient l’intelligence de le protéger.

Des bonnes idées…

003-746.jpg
Le système de cover est franchement classe.
Alors commençons déjà par parler des bonnes idées et, plus globalement, de ce qui fonctionne bien.
Le gros point fort de ce titre, c’est sans aucun doute son système de couverture. Car une fois à couvert, il suffit de pointer une autre position puis d’appuyer sur A (sur 360) pour s’y rendre automatiquement, en cavalant comme un porc sous les balles ennemies.
Franchement, en plus d’être terriblement efficace, c’est plutôt classe ; sans conteste le meilleur système de couverture vu dans un jeu vidéo à ce jour.

Et ici le cover prend tout son sens, car Ghost Recon n’est pas Modern Warfare. On meurt très rapidement et les longs rushs à découvert sont à proscrire absolument.
Malheureusement, les joueurs étant souvent de gros bourrins, on se retrouve régulièrement avec des équipiers qui foncent dans le tas plutôt que d’avancer avec vous ou vous protéger lorsque vous armez un objectif.
Bon, tous les jeux multi sont pourris par ce genre de joueurs, il faut juste espérer que la majorité d’entre eux ne craqueront pas pour Ghost Recon pour être relativement tranquille lorsque le jeu sera sorti.

004-675.jpg
On peut débloquer un drone, mais tu crèves tellement vite que je n’en vois pas l’intérêt.
L’idée des objectifs à remplir n’est pas nouvelle et rappelle parfois Battlefield, le côté progression en moins. Ce qui est plus original et intéressant par contre, c’est qu’un objectif accompli peut apporter à votre équipe un bonus non négligeable.
Ainsi, en activant une bombe IEM, vos ennemis verront leur HUD disparaitre. Ils ne peuvent donc plus vous repérer et même le réticule de visée se fait la malle, rendant les gunfights beaucoup plus compliqués pour eux.

005-575.jpg
En gagnant de l’XP, tu peux parfaire le look de ton perso.
Enfin, la personnalisation des armes, en plus d’être très classe visuellement, est plutôt bien foutue.
Car si l’XP vous permet de monter en niveau et d’obtenir de nouveaux gadgets ou des nouvelles tenues purement visuelle, vous gagnez également et de façon indépendante, des jetons que vous pouvez dépenser pour modifier votre arme.
Et il y a de quoi faire, puisque vous pouvez modifier une bonne dizaine de partie de votre arme, comme la crosse, le viseur, le canon, le chargeur, la détente, etc.
Non seulement c’est classe, mais c’est aussi et surtout absolument indispensable si vous voulez avoir une chance de faire des parties correctes, tant les modifications peuvent être salvatrices (plus de puissance, moins de recul, rechargement plus rapide ou au contraire, d’avantage de munitions…).

… Mais trop de ratés

006-496.jpg
Les grenades dans Ghost Recon, c’est vraiment pénible.
Mais bon, c’est à peu près tout pour les bonnes idées.
Car il faut bien reconnaitre que le jeu est terriblement frustrant, et souffre de trop nombreux défauts qui, à ce stade, me paraissent rédhibitoires… A commencer par les grenades !

C’est bien simple, dans Future Soldier, lorsque vous vous faites fragger, il y a de grandes chances que ça soit à cause d’une grenade.
D’abord parce que celles-ci ont un rayon d’effet beaucoup trop large. Il suffit qu’elle atterrisse à dix mètres de vous pour vous tuer la majorité du temps.

007-387.jpg
Cette map est plutôt sympa… c’est l’emplacement des objectifs qui fait chier.
Du coup, on ne compte plus les jetés à l’aveugle qui finissent une fois sur deux par porter leurs fruits… surtout sur les petites maps.
Ensuite, parce que les grenades ont cette fâcheuse tendance à exploser à l’impact. Lorsqu’elle arrive sur vous, vous êtes morts. Vous n’avez absolument aucune chance de fuir pour vous mettre à l’abri, et ça c’est terriblement rageant. Et comme on meurt très souvent les joueurs ont toujours des grenades dans leur paquetage.

008-341.jpg
Survivre à l’objectif de la rivière, c’est un putain d’exploit.
Et ça ne s’arrête pas là. Car si le fait de proposer des objectifs était une bonne idée sur le papier, dans les faits ça se traduit bien trop souvent par un favoritisme outrancier.
En effet, la position de ces objectifs est bien trop souvent à l’avantage d’une équipe ou d’une autre, certains étant même accolés au point de respawn.
Du coup, lorsque vous vous tapez une partie où tous les objectifs sont dans le camp adverse, vous êtes généralement voué à la défaite. Et ça franchement ça fout les boules. Autant ne pas jouer et attribuer directement la victoire à l’équipe d’en face, ça ira plus vite.
D’ailleurs, je n’ai pas bien compris comment étaient attribués les camps, car j’ai fini du même côté, dans 95% de mes parties.

Enfin, j’ai du mal à saisir le besoin qu’ont eu les développeurs de différencier les deux factions dans le level up. Là encore ils ont voulu pomper Battlefield, mais ils sont allés piquer la pire idée du jeu de Dice.
Les deux camps étant similaires (seul leur look change), où est l’intérêt de devoir monter en niveaux et modifier les armes et accessoires des deux, distinctement ?

009-271.jpg
Les mecs qui se tiennent debout au milieu du chemin, ont une espérance de vie qui n’excède pas les trente secondes.
Ajoutez à cela moult détails énervants, comme les grenades de repérage qui, associées aux grenades frags, font des ravages et pourrissent les parties, ou les médikits qu’il faut débloquer pour soigner ses coéquipiers mais qui finalement ne servent à rien puisque la majeure partie des frags tue instantanément.
010-224.jpg
Le problème d’un jeu qui mise tout sur la coordination, c’est que les joueurs ne sont jamais coordonnés.
Ou encore les corps à corps un peu foireux, parfois trop laxistes sur la distance (on peut activer un corps à corps alors qu’on n’est même pas encore au contact de l’adversaire) parfois trop capricieux, les bugs dans l’activation des objectifs ou le camouflage optique qui fait le bonheur des planquouses.
Bref, ça s’annonce assez mal pour le multi versus de ce Future Perfect, et j’ai bien peur qu’à tout juste un mois de la sortie du jeu, les choses ne soient pas vraiment améliorées dans la version finale.
Si c’est le cas, ce sera une terrible déception… Espérons que les modes coop puissent relever le niveau de ce foirage annoncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.