Ne massacrez pas… I am Alive

5

I am Alive a tous les syndromes du jeu parfaitement alléchant qui pourrait très bien être gâché à mort par les développeurs.

Darkworks (Cold Fear) est à l’origine de I am Alive, séduit Ubisoft leur a déroulé le tapis rouge en leur proposant à la fois la distribution du jeu mais aussi une assistance au développement qui se transforma bien vite en « cassez-vous vous êtes pas assez armé pour finir le projet à temps, on est coté en bourse nous alors faut se magner le cul merde, on vous retire le projet », ou presque. On comprend parfaitement qu’il faille des délais impartis histoire de planifier les coûts de production et tout et tout mais de là à jarter les instigateurs du projet… Qui plus est combien de jeux avons-nous eu sortis à la va-vite, pas fini ? Ca craint du boudin, I am Alive ne va pas sortir une fois fini, il va sortir à telle date prévue coute que coute… Quand on voit qu’Ubisoft est capable de recommencer de zéro Splinter Cell : Conviction sans se soucier du fait qu’il va falloir le repousser mais plutôt en s’assurant qu’il sera de qualité, on se demande s’ils croient vraiment en I am Alive… Ou peut-être est-ce en Darkworks qu’ils ne croient pas ? C’est chose possible vu qu’Yves Guillemot entend déjà en faire une franchise. Une chose est certaine, la pression est sur vous Ubisoft, vous êtes attendu au tournant.

psw117previamaliveman1ayn5.jpg
Adam, le héros. Son costard a un peu morflé, quel manque de classe.
On sait peu de chose sur I am Alive en lui-même, un type normal (Adam Collins, 27 ans, toutes ses dents) doit soudainement faire face à un tremblement de Terre transformant le monde qui l’entoure, Chicago, au point qu’il devienne post-apocalyptique, au point même de l’avoir détaché du continent américain et d’en faire une île qui vogue au milieu de l’Océan… Les bouteilles d’eau, denrée devenue rare, remplacent les trousses de soins, ce qui a donné l’idée à Ubi de s’associer à une vraie marque de flotte de la vraie vie pour la mettre dans le jeu… D’où ma première inquiétude, s’il vous plaît les mecs, ne modélisez pas Guy Roux. A la limite en boss de fin, luttant pour conserver sa réserve de Cristaline que le monde entier lui envie (« elle est si bonne« )…

Dans I Am Alive on aura une vue FPS et on est bien curieux de savoir si notre ex petite amie (qu’on aime toujours comme un fou bien sûr) est toujours en vie. Bon, quitte à pomper Cloverfield j’espère bien que ça sera sans Godzilla à la fin hein ?

Si on retrouve l’ex, Alice, assez tôt et qu’on doit se la trimballer à un moment ou un autre du jeu, s’il vous plaît, donnez lui une I.A. digne de ce nom, qu’elle ne se retrouve pas coincée devant un trottoir cassé ou derrière une caisse en bois, qu’elle évite de se ruer au couteau sur une meute de survivants pas contents, tout ça tout ça. Ah et évitez qu’elle nous empêche systématiquement d’être en difficulté aussi, c’est pas Prince of Persia

adamdu6.png
Adam, insouciant, quelques secondes avant la catastrophe.
Dans I Am Alive j’espère que les divers survivants que l’on croisera seront travaillés psychologiquement et pas juste un cliché de survivants à la con genre le pompier qui a fabriqué un camp de survie avec du fil de fer et des pneus de vélo troués, le militaire qui tire avant de vous entendre parler, le médecin le cœur sur la main qui veut sauver tout le monde vite qui vient avec moi ? Y a de quoi faire plein de situations humaines prenantes, référentielles, intelligentes et tripantes alors allez pas gâcher ça. Et puis dans une ville faut pas oublier qu’il n’y a pas que des adultes tiens tant que j’y suis…

On aura visiblement des choix à faire type sauver/se tirer, voler/respecter l’ordre, protéger/attaquer, se soigner/soigner l’autre ce qui est très intéressant… Mais faudrait que ça serve à quelque chose. Si c’est sans enjeu ou juste synonyme de « +1 » en point de méchanceté vous serez gentil de vous carrer l’idée dans le moi profond.

Enfin quitte à faire un monsieur tout le monde, j’espère bien qu’on ne nous obligera pas à sauver la ville entière avec 3 bouteilles de flotte et un flingue vide (encore pire avec plein de fusils à pompe et des bazookas), parce que bon, monsieur tout le monde y vit sa vie en général. Ne massacrez pas I am Alive !

5 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.