Mini Ninjas, Maxi surprise

0

Après Hitman, IO Interactive donne naissance à Mini Ninjas. Changement de ton et jeu tout public garanti dans cette aventure où il vous faudra sauver les animaux de la nature et faire chuter le méchant qui veut dominer le monde.

Parenthèse ou changement de cap pour IO ?

Mini_Ninjas_13_copie.jpg
Dans Mini Ninja tout comme dans Hitman, choisissez votre façon d’évoluer. Action ou infiltration ?
Bon je sais pas ce qu’il s’est passé du côté du Danemark (d’où viennent les géniaux créateurs de Hitman, Freedom Fighters et Kane & Lynch). Surement une vague de naissance qui a donné envie aux développeurs de proposer un jeu jouable par leur progéniture. Ou alors, n’ayant jamais réussi à racheter la licence de Sonic, IO s’est simplement dit qu’ils pouvaient eux-aussi faire un jeu où l’on devait sauver les animaux de la nature. Dans tous les cas c’est avec un grand plaisir – et plein d’interrogation – qu’un fan de IO comme moi découvre ce Mini Ninjas. Fini les tueries de masse, fini les missions d’infiltrations et les exécutions.

Mini_Ninjas_20_copie.jpg
Un chapeau bien pratique qui vous protège des flèches, vous sert de radeau et de snowboard.
Donc nous voici maintenant dans la peau de Hiro, le dernier ninja du grand maître. Le seul à maîtriser la magie Kuji. Un méchant chef ninja est en train de prendre le contrôle des campagnes et des terres avoisinantes. Il transforme les animaux en samouraïs afin de lever une armée capable de vaincre quiconque. Mais notre grand maître a senti venir le danger et a envoyé ces meilleurs élèves pour sauver le monde. Malheureusement, aucun n’est revenu et il ne lui reste plus que deux ninjas dont l’apprentissage n’est pas terminé. Futo, la grosse brute gourmande du groupe avec son marteau et son meilleur ami, moi, Hiro.

Mini_Ninjas_34_copie.jpg
Suzume ou l’art de distraire les ennemis avec sa flute avant de leur enfoncer… oups désolé c’est un jeu pour enfants.
La première mission est donc de retrouver Futo afin de prendre le chemin du château maléfique ensemble. Une fois votre ami découvert, il vous sera possible de passer de l’un à l’autre par un menu très simple rappelant Kane & Lynch. Tout au long de l’aventure, vous découvrirez ainsi Hiro et sa magie, Futo et son marteau, Suzume et sa flute, Tora qui se prend pour un tigre, Shun et son arc et enfin Kunoichi et sa lance. Tous jouables et très sympathiques, les différents personnages donnent une variété enrichissante au jeu. Chacun possède ses qualités et vous aurez besoin de tout le monde pour arriver au bout. Hiro restant le personnage principal, étant le seul à maîtriser la magie. Vous aurez également la possibilité de nager ou de faire du radeau sur votre grand chapeau et de faire une petite session de surf, toujours sur votre chapeau, pour éviter une avalanche.

Nininininininininjaaaaaaaaaa !

mini-ninjas-xbox-360-124_copie.jpg
En passant par les hauteurs, personne ne vous remarquera.
Au fur et à mesure des niveaux, vous prendrez des points d’expériences qui augmenteront votre jauge de santé, votre jauge de magie et le nombre d’attaques spéciales disponibles. Sur ce dernier point, chaque personnage a sa propre attaque spéciale. Une bonne réalisation de ces attaques peut se révéler dévastateur. Hiro sera super rapide et pourra éliminer jusqu’à 5 ennemis de suite, Suzume immobilisera les ennemis grâce au pouvoir de sa flûte ou encore Shun qui enverra des fusées de feux d’artifice pouvant faire un carton sur un bataillon d’obscurs samouraïs.

mini-ninjas-xbox-360-151_copie.jpg
La pêche est un bon moyen de se refaire une santé facilement. J’adore les sushis !
Côté magie, le Kuji vous permettra de vous déguiser en buisson, de prendre le contrôle des animaux afin de passer plus discrètement et surtout de développer vos sens pour trouver plus facilement les champignons et autres fleurs cachés dans les niveaux et vous permettant de fabriquer vos potions. Mais une fois de plus les développeurs ont vraiment soigné leur Mini Ninjas et c’est, en tout, une douzaine de sort qui sont disponibles, de la découverte d’autels magiques à la chute de météorites en passant par des orages de grêle ou des boules de feu. Chez IO, quand on décide de faire un jeu pour les mômes et bah on se fout pas de leur gueule au moins.

mini-ninjas-xbox-360-264_copie.jpg
Futo est déjà mieux proportionné contre les grands samouraïs.
Le jeu compte 22 niveaux ce qui est vraiment énorme, surtout qu’ils sont assez variés. Malheureusement, ça ne veut rien dire et la durée de vie n’est pas pharaonique pour autant. Compter une dizaine d’heure sans mourir une seule fois (le jeu n’est pas des plus compliqués). L’ambiance quant à elle, est super sympathique. Les graphismes en dessin-animés, les musiques et les bruitages (même s’ils ne sont pas signés Jesper Kid) sont tous très réussis. Perso, j’adore les ennemis qui courent en hurlant « ninja ninja ninja » quand ils vous voient. Le gameplay est simple mais efficace et le seul gros défaut notable est la caméra qui fait parfois des caprices.

mini-ninjas-xbox-360-133_copie.jpg
On affronte le samouraï des vents. Quand je vous disais que le jeu était plein d’humour !
IO restant IO, on retrouve tout de même bon nombre de recettes des jeux précédents dans ce Mini Ninjas. Tout d’abord, vous disposez d’un véritable arsenal. On retrouve de l’humour toujours bon enfant et assez délire. La qualité sonore du jeu qui une fois de plus est vraiment excellente. Et surtout, différentes manières de faire le jeu, de complètement action à l’infiltration tel un maître Ninja. En gros on retrouve ici la qualité d’un titre IO.

Certes au prix des jeux-vidéo aujourd’hui j’aurais du mal à vous encourager à acheter Mini Ninjas. Mais je le clame haut et fort, et vous pouvez me faire confiance malgré la loyauté sans faille que j’ai envers le studio IO Interactive, Mini Ninjas n’est pas qu’un jeu pour enfants, il vaut le coup pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.