Metroid : Other M, dans la peau d’une blonde

7

Il y a les pro Metroid 2D et les pro épisodes 3D. La Team-Ninja va-t-elle mettre tout le monde d’accord avec sa version qui reprend un peu des deux ?

Séquence émotion

Alors là ça me fait tout bizarre; un moment d’émotion forte que je me dois de partager avec vous tellement je suis dans tout mes états. Moi qui ne faisais que me moquer et dire du mal de la Wii, moi qui ne m’intéressais que rarement aux jeux qui sortaient sur cette console pour pépé et mémé et bien j’ai craqué pour Samus. Alors peut-être que le fait que la Team Ninja soit aux commandes a joué en sa faveur car j’imaginais déjà Samus avec une paire de mamelles géantes remuant au moindre de ses mouvements (pour rappel on doit à l’équipe la série Dead or Alive – Désolé mais moi, une blonde à forte poitrine ça me met dans tout mes états) ? Ou est-ce tout simplement qu’en vieillissant je deviens moins con ? Il y a probablement des deux… Toujours est-il que je suis tout ému dans mon slip de rédiger ma premier critique Wii ici, sur Polygamer, le pire site de tocards.

1-10.jpg
Samus est de retour…
3-7.jpg
…plus en forme que jamais.
2-7.jpg
Des tonnes de vilaines bestioles passeront de vie à trépas sous les attaques de la chasseuse de prime.

A priori il n’y a pas que moi qui soit tout plein d’émotions. En effet la petite Samus en est remplie. Pour la première fois je n’ai pas eu l’impression de contrôler une simple boite de conserve jaune; pour la première fois l’héroïne parle, fait preuve de compassion et est pleine de doutes. Putain les mecs, Samus est réellement humaine ! Une humaine avec un petit cœur qui bat dedans son corps ! Si ça c’est pas la meilleure idée que la Team Ninja pouvait avoir. Ça parait con comme ça mais ça donne une autre dimension au scénario et à l’attachement qu’on peut avoir pour elle. Ça me paraissait tellement important que j’ai décidé d’en parler avant ce qui m’a le plus attiré (et plu) dans le jeu, à savoir ce mix entre jeu 2D à l’ancienne et des éléments de la maintenant indispensable 3D – pour pas trop faire jeu de vieux nostalgique.

2D et 3D

Quand on connait les précédentes productions de la Team Ninja, il est assez facile d’imaginer ce que pourrait donner un Metroide entre leurs mains : un épisode bien plus speed que ses prédécesseurs et plus dynamique, un jeu plus bourrin en somme. Et c’est évidemment ce qu’est ce Other M. Et il faut avouer que la vue de coté à l’ancienne accentue et booste pas mal l’action. Tout est ici très simple, il faut tenir la wiimote comme une manette classique, la croix sert à se déplacer, un bouton sert à tirer, un autre à sauter et un dernier permet de se mettre en boule (le fameux Morph Ball). On peut difficilement faire plus simple, d’autant que Samus, probablement sous ecstasys, répond au doigt et à l’œil malgré sa vitesse de déplacement (d’où la référence aux ecstas). Les sauts peuvent parfois tout de même poser quelques problèmes au départ mais une fois qu’on a pris le coup tout va bien, et heureusement car le jeu renoue avec le coté plate-formes des épisodes de notre jeunesse. Donc des sauts il va y en avoir.

5-5.jpg
Cette position doit être relativement inconfortable.
4-6.jpg
Ça sent le finishing move dans ta face !
6-5.jpg
Les cinématiques ont la classe.

Évidemment côté action le titre n’est pas en reste. Les combats contre le menu fretin se limitent la plupart du temps à du martelage de bouton tir (qu’on peut garder enfoncé pour un tire puissant), par-contre, certains ennemis sont bien plus coriaces et là, il faudra jouer les acrobates pour esquiver leurs attaques et pourquoi pas les achever avec de chouettes mises à mort stylisées (c’est la grande mode depuis God of War). Je vous raconte même pas la galère contre les boss. Heureusement on peut compter sur une vue FPS activable en pointant la Wiimote vers l’écran. La transition se fait instantanément. Il est donc facile de repérer les points faibles des impressionnants boss ou de « fouiller » le décor. Eh oui, il reste tout de même un poil d’exploration dans cet épisode sous stéroïdes. Bon rien de bien extraordinaire, le jeu est d’ailleurs assez linéaire, mais ça permet de calmer un peu l’ambiance et faire retomber la pression. Ah et dernière petite chose avant de m’y remettre (c’est que j’ai des zones secrètes à explorer même après avoir fini le jeu), les cinématiques sont de toute beauté (ce qui n’est pas particulièrement le cas des graphismes… on est sur Wii tout de même… Mouahahahah ! Désolé, pas pu m’en empêcher !).

On a eu un peu peur en apprenant que la Team Ninja se chargerait de se nouvel épisode. Au final l’équipe a fait du très bon travail en optant pour un mix des versions 2D de notre jeunesse et des plus récents tout en 3D pour un résultat sur-vitaminé et jouissif.

7 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.