[MàJ Retour sur le] Test express : Furi

3

Comme son nom l’indique, le Test Express vous permet de retrouver un avis bref et concis sur un jeu. Ce mois ci (ou plutôt le mois dernier), toujours grâce au PS+, j’ai aimé rager sur Furi.

Vite joué, bien mal joué

Furi était le jeu PS+ du mois dernier. Et mon coup de coeur instantané à ce moment là. J’ai donc décidé de faire un petit test express pour vous en parler. Malgré deux mois qui ont passé, et malheureusement pour moi, je dois être devenu un vieux con (jusque là c’est certains) tout mou car impossible de battre le deuxième boss. Oui le deuxième. Du coup mon avis vaut ce qu’il vaut mais j’avais envie d’en parler quand même.

1468596087-7998-capture-d-ecran.jpg
Ça change de

Tout commence avec un lapin qui vous incite à vous échapper d’une prison. C’est simple, suivez ces conseils et tuer le gardien. Battez-vous pour votre liberté. Ça tombe bien le gardien est très rapidement devant vous à vous provoquer et une fois le combat commencé, une musique éléctro se lance. Et voilà le jeu vous plait. Ambiance visuelle sympa, personnage loufoque et intrigant, super bande son, combat très nerveux et exigeant. Vous êtes dedans. Vous comprendrez vite les schémas d’attaque du boss. Ce qui vous permettra d’avancer. Le gardien comprend quelque chose comme 7 phases différentes avant de mourir. Si vous échouez, il reprend sa vie (symbolisée par une jauge et des carrés pour chacune des phases). Si vous échouez trois fois vous êtes mort et reprendrez le combat depuis le début.

C’est avec cette logique simple mais super efficace que le jeu vous tient. Et surtout vous avez affreusement envie de découvrir le niveau suivant pour écouter le morceau suivant. Mais comme indiqué dans mon introduction, je n’ai pas réussi à vaincre le deuxième boss. Du coup mon test s’arrête ici.

Game Over.

1468596088-5433-capture-d-ecran.jpg
Cette attaque est quasi inévitable

1468596087-9040-capture-d-ecran.jpg
Lui c’est le gros prétentieux qu’on prend plaisir à défoncer.

1468596088-8088-capture-d-ecran.jpg
Mon dieux ça me rappelle tellement de défaites.

MAJ du Test

A force d’acharnement, j’ai finalement battu ce c** de boss numéro 2, « The Strap » et maintenant je déroule. Tout le bien que je pensais de ce jeu se confirme et même plus. Voici donc la suite du jeu en quelques images :

  • Boss n°3 : « The Line »
furi_11.jpg
Edit du 17/09 : Le maitre du temps propose un troisième niveau très différent visuellement et avec une superbe ambiance sonore une fois de plus.
  • Boss n°4 : « The Scale »
Furi_Scale_BulletHell.jpg
Edit du 20/09 : Depuis que je me suis débloqué du second boss, tout s’enchaîne. Passé le 4e boss hier. Il faudra ici être un pro de l’esquive.
  • Boss n°5 : « The Hand »
maxresdefault-11.jpg
Edit du 21/09 : Devenu innarrêtable, j’ai battu

Petite pause dans ce test devenu un « Test photo légendé » avec le morceau le plus marquant de la BO (pour le moment).

N’hésitez pas d’ailleurs à vous offrir la BO du jeu qui est une véritable tuerie à la façon d’un Hotline Miami ou d’un Olli Olli : La BO Chez BANDAMP

  • Boss n°6 : « The Song »

  • Boss n°7 : « The Burst »

unnamed.jpg
Un magnifique screenshot, je sais… Mais quel soulagement. Difficulté 11/10.

Furi_07_TheBurst2.gif
Edit du 25/09 : N°7 est mort, de loin le boss le plus dur depuis mon blocage sur n°2.

  • Boss n°8 : « The Edge »
unnamed-1.jpg
Edit du 26/09 : La clé c’est l’entrainement. Avec ses coups surpuissants, il vous mettra à terre en 2-3 attaques. Vous ne le battrez pas avant de le connaitre par coeur.
  • Boss n°9 : « The Beat »
maxresdefault-12.jpg
Edit du 26/09 : Bizarrement, le dernier boss propose des phases de plateformes et peu de fight. je l’ai passé en 3minutes et du premier essai. ça fait bizarre arrivé à ce stade du jeu.

Les crédits sont fait sous forme de balade dans un mini open world avec une musique toujours aussi parfaite. Le jeu offre deux fins différentes selon le choix que vous ferez. Peut-être vous découvrirez même dans l’une d’elle un 10e boss. et c’est seulement après ce combat que vous aurez votre classement.

Furi_20160926203019.jpg
Presque déçu que ce soit la fin… à moins que ça ne le soit pas encore…

  • Boss n°10 : « The Star »
The_star.jpg
Forcément pour un boss caché il se sont fait plaisir dans le toujours plus dur.

En conclusion, ce jeu est une pure merveille. Une BO dingue, un gameplay pointu exigeant et terriblement efficace et au final un plaisir sans faille (mais pas sans rage ni frustration). Par contre, pour en profiter à fond il vous faudra vraiment du courage car persévérance et entrainement sont les deux seules façons de parvenir à découvrir le jeu jusqu’au bout. Pour info, et même si tout le mode se moquait de moi parce que je n’arrivais pas à passer le deuxième boss, on est aujourd’hui 55% à avoir vaincu le premier boss, 25% le deuxième et 5% seulement le dernier (merci les trophées pour ces infos). Ça donne une bonne idée de la difficulté qui vous attend.

3 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.