Limbo, la danse macabre

20

Après des années d’oubli honteuses de la part de l’industrie vidéoludique je pensais enfin avoir droit à la simulation de limbo dont je rêve depuis tout gamin…mais non.

 

Quelle honte en effet que depuis des années, des décennies même on nous serve plusieurs jeux de foot par an, plusieurs Guitar Hero par mois et pas la moindre simulation de limbo. Autant dire que quand un pote de l’association Les amis du Limbo m’a dit qu’un jeu appelé Limbo allait sortir je l’attendais plus que fiévreusement, et ce d’autant plus que je ne pouvais participer au camping annuel du club à Berck plage. Cette année les soirées endiablées sur le sable à sautiller genoux repliés sous un bâton au rythme des tam-tam ça serait manette à la main pour moi, mais c’était déjà ça.

limbo_saut.jpg
Pas un truc lugubre en noir et blanc avec des pics et du brouillard.

Sauf que c’est une honte : Limbo n’a rien à voir avec le limbo ! Je me disais bien aussi qu’un truc devait clocher quand j’ai lancé le téléchargement du jeu sur le Xbox Live Arcade et que je voyais des images toutes sombres. Et ça c’est confirmé en lançant le jeu. Déjà l’écran est en noir et blanc, mais bon je me dis que c’est parce que la fête a pas encore commencé. Un petit garçon se lève doucement il avance dans une forêt et je m’attend à tout moment à ce que la musique se déchaine et qu’une barre de limbo se dresse sur ma route, mais non, tout reste sombre dans un silence de mort uniquement brisé par des bruitages anxiolytiques et des envolées musicales angoissantes. Pire même, j’approche d’un ravin, je rate mon saut et là le pauvre gamin s’empale sur des pics de bois avec un bruitage horrible !

limbo_boule.jpg
Où on risque de mourir à chaque instant dans d’atroces conditions.

Non mais c’est quoi ce jeu de dégénéré ? Moi qui voulais juste un jeu sympa pour les vacances je me retrouve avec un espèce de Mario dépressif et morbide. Sérieusement les gens, c’est quoi votre problème ? Où est le plaisir de voir un pauvre enfant seul dans une forêt lugubre se faire écrabouiller par la gueule béante d’un piège à ours ou transpercer par la patte d’une araignée monstrueuse puis balancer comme un vulgaire pantin ?

limbo.jpg
L’ambiance du jeu est vraiment malsaine.

En plus bien souvent on ne peux même pas éviter ces pièges la première fois de sorte qu’on est obligé de mourir et de recommencer et le pire c’est que les développeurs tarés de ce jeu s’amusent même des fois à nous induire en erreur volontairement, à croire qu’ils aiment ça faire mourir un enfant.

limbo_ennemis.jpg
On ne rencontre que quelques autres personnages qui essayent de nous tuer sans raison.

Je ne comprend vraiment pas ce jeu. On meurt toutes les cinq minutes car il n’y a pas de barre de vie et que notre personnage décède à la moindre erreur, mais on ressuscite toujours comme par magie alors que l’on a même pas attrapé de champignon ou récolté cent pièces d’or pour gagner une vie. En plus il n’y a pas d’autres personnages, tout juste aperçoit-on par moment des silhouettes furtives qui tentent de nous tuer ou qui s’enfuient sans qu’on puisse leur parler. Si au moins il y avait une histoire digne de ce nom comme échapper à une invasion de robots vampires ou sauver une princesse. Mais non, on ne fait qu’avancer dans un seul niveau géant où l’on passe de la forêt à la ville à éviter des pièges et résoudre des énigmes parfois bien prises de têtes tout ça pour une fin chelou.Au delà de mon rêve personnel d’un jeu sur le limbo, jaurais au moins aimé pour passer les vacances avoir droit à un jeu plus joyeux, coloré et convivial plutôt que cette allégorie nonsensique et macabre pour gamer intello et sado maso. A moins d’aimer les ambiances pseudo artistiques morbides et minimalistes à la limite du trip audiovisuel malsain, voir un enfant scié en deux ou éviscéré en ombre chinoise, passer la moitié du jeu (heureusement court) à mourir et se prendre la tête pour résoudre des casse-tête et à peu près autant de temps une fois le jeu fini pour essayer de comprendre de quoi il était question, alors je vous déconseille d’acheter ce jeu ou même de l’offrir à un ami à moins qu’il ne soit dépressif et que vous vouliez le pousser au suicide; on est quand même bien loin des modèles positifs de notre jeunesse comme ce valeureux plombier italien en salopette qui lui défendait de vraies valeurs morales et vidéoludiques.

Une expérience de jeu malsaine avec une ambiance lugubre et des casse-tête pervers que certains joueurs aux âmes damnées ne manqueront pas d’adorer j’en suis sûr. S’amuser et prétendre faire de l’art avec la mort, c’est une honte.

20 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.