Le point sur SoulCalibur IV

0

Alors que Namco vient de confirmer l’arrivée prochaine de SoulCalibur (Dreamcast) sur le Xbox Live Arcade de la 360, voici un petit récapitulatif complet sur SoulCalibur IV, à venir cet été sur PS3 et 360.

Licence culte

Parmi les jeux de bastons, les légendes ne manquent pas. Street Fighter, Mortal Kombat, Tekken, Dead or Alive, Virtua Fighter et bien sûr, SoulCalibur.
Sorti en 1999 sur Dreamcast, SoulCalibur est la suite de Soul Edge (Soul Blade en Europe et aux USA), apparu deux ans auparavant sur la première Playstation (lui-même étant considéré comme la suite spirituelle de Toshinden, premier jeu de combat 3D à l’arme blanche). Très vite, ce titre s’est forgé une solide réputation auprès des joueurs, grâce à sa plastique impressionnante pour l’époque, ses personnages charismatiques, son mode solo riche et varié et son gameplay nerveux et addictif. D’ailleurs, SoulCalibur reste l’un des titres les plus vendus de la console de Sega.

001-19.jpg002-15.jpg004-14.jpg

Après ce succès tonitruant, Soul Edge est définitivement passé à la trappe et c’est sous le nom Soul Calibur que les suites vont voir le jour. Le deuxième volet arrive donc sur Playstation 2, GameCube et Xbox et, encore une fois, fait un carton total. Tous les aspects du jeu originel y sont encore amélioré et les trois consoles accueillent chacune d’entre elle un personnage exclusif. Pour la Xbox, ça sera Spawn (un superhéros importé des Comics), sur PS2 c’est l’un des personnages de Tekke : Heihachi Mishima et enfin sur GameCube, il s’agira ni plus ni moins de Link de la série des Zelda.

Le cinquième élément

Puis après ce détour par le multiplateforme, Namco revient à ses premiers amours : La Playstation. En effet, c’est sur PS2 et uniquement sur PS2 que SoulCalibur III voit le jour, au grand désarroi des joueurs Xbox et GameCube. Ce titre offre trois nouveaux personnages (Zasalamel, Tira et Setsuka) ainsi qu’un nouveau mode solo baptisé « Légende des âmes », qui est en fait un mode arcade amélioré avec un scénario plus élaboré et de multiples embranchements dans la progression de l’histoire.

009-13.jpg012-13.jpg016-3.jpg

Et c’est en juin dernier que Namco soulève les foules en annonçant par le biais du magazine japonais Famitsu, l’arrivée de SoulCalibur IV sur 360 et PS3. La Wii quant à elle, accueillera un épisode spin-off action/aventure (et complètement raté pour la petite histoire) baptisé SoulCalibur Legend. Petit à petit, les infos affluent et on apprend tour à tour que le jeu proposera des affrontements en ligne, que Darth Vader et Yoda seront les guest exclusifs pour chacune des deux consoles respectives (Vader pour le monolithe noir et Yoda pour la boite blanche) et que de nouveaux personnages feront leur première apparition dans la série.

Y a foule !

Aujourd’hui, le nombre de combattants confirmés s’élève au nombre de 24 par machine: On retrouvera les anciens : Amy, Astaroth, Cassandra, Cervantes, Ivy, Kilik, Lizardman, Maxi, Mitsurugi, Nightmare, Raphael, Seong Mi-na, Siegfried, Sophitia, Taki, Tira, Voldo, Xianghua, Yun-seong et Zasalamel. Deux nouvelles guerrière : Hilde et son armure médiévale ainsi que Sheherazade, une guerrière elfe largement inspirée de l’héroïne de Chroniques de la guerre de Lodoss. Enfin deux guests stars sont également invitées à la partie : Angol Fear, un personnage du manga Keroro ainsi que Darth Vader ou Yoda, selon la console dont vous disposez.

018-3.jpg020-3.jpg022-3.jpg

Coté gameplay, quelques changements semblent être apportés. On retrouvera bien évidement les principes instaurés par la série qui en font sans doute le jeu de combat le plus populaire de tous (parce qu’il allie parfaitement bien la technicité souhaitée par le gamer à l’accessibilité demandée par le grand public). Mais Namco a prévu d’inclure un tout nouveau système afin de favoriser le jeu offensif. Baptisé Critical Finisher, ce principe tient dans une jauge vraisemblablement située en bas de l’écran, qui oscillera de gauche à droite en fonction de vos actions. Plus vous garderez, plus cette jauge diminuera, alors qu’au contraire, elle augmentera à chacune de vos attaques. Ainsi, si vous restez trop souvent en position défensive, l’attaquant bénéficiera d’un bonus lui permettant de placer une attaque capable de transpercer la garde adverse. Plus important encore, en fonction de l’état de votre armure (une troisième jauge symbolisée par trois états : High, Mid et Low), il sera possible d’effectuer un Critical Finisher : Un coup unique à chaque combattant, capable de tuer un adversaire instantanément (une sorte de finish him en plein milieu d’un combat quoi…).

En un coup

Autre nouveauté : Désormais de nombreux éléments destructibles trouveront place sur les rings. Ces éléments seront là pour éviter tout ring out, il sera donc parfois nécessaire de les détruire avant de pouvoir balancer son adversaire hors du ring. Bref, après Virtua Fighter l’année dernière, c’est un autre monument du jeu de combat qui s’apprête à voir le jour sur Xbox 360 et PS3. Seulement contrairement au titre de Sega qui n’a trouvé aucun concurrent sur sa route, le titre de Namco aura, lui, fort à faire avec l’autre monstre à venir : Street Fighter IV.

007-14.jpg013-7.jpg011-13.jpg

Toutefois, il me parait délicat aujourd’hui de savoir lequel des deux saura tirer au mieux son épingle du jeu, mais avec un gameplay bien plus accessible pour le joueur lambda, SoulCalibur IV semble bien parti pour remporter la palme. En tout cas on a hâte de pouvoir tâter la bête, prévue pour le 29 juillet prochain aux Etats Unis et, on l’espère, dans la foulée chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.