Lara Croft and the Guardian of Light

3

La belle Lara (pas celle qui beugle « JE T’AIIIIIIIME » et qu’a une tête de Cocker Américain mais bien celle qui a des gros seins) est de retour de façon très surprenante.

Décolleté plongeant

Tout d’abord ami pervers je préfère te prévenir, tu vas être grandement déçu. En effet, toi qui aimais reluquer les formes généreuses de la belle aventurière en faisait tournoyer la caméra autour de son superbe corps (fait de pixel je te le rappelle) sache que ce n’est plus possible. La caméra est maintenant fixe. Le tout 3D a laissé la place à une 3D isométrique façon Diablo de fort belle facture. Si je prend le jeu de Blizzard comme exemple ce n’est pas anodin (on ne fait rien au hasard chez Polygamer) mais bel et bien parce que nous avons à faire à un Hack’n Slash avec tout ce que cela implique d’actions (il y en a beaucoup) et de customisation (un peu moins). Bien évidemment on baigne toujours en pleine ambiance film d’aventure à la Indiana Jones. L’action laisse donc très régulièrement place à divers casses-tête plus ou moins coriaces. On est dans un spin-off de Tomb Raider quoi ! On a tous les ingrédients de la série avec beaucoup plus d’action et un scénarios tout moisi. Ah oui, je n’ai pas parlé du scénario mais bon ça n’en vaut franchement pas la peine.

lara-croft-and-the-guardian-of-light-pc-018.jpg
L’action prend une place importante dans ce spin-off.
lara-croft-and-the-guardian-of-light-pc-011.jpg
Mais jamais au détriment des énigmes.
lara-croft-and-the-guardian-of-light-pc-008.jpg
Lara avec un lance-flammes… On aura tout vu.

lara-croft-and-the-guardian-of-light-pc-019.jpg
La vache ! Il a une haleine de chiottes ! Je sens que je vais vomir…
Si les 14 niveaux variés se traversent sans déplaisir en solo, le plaisir est multiplié par au moins… pfff… 1000 en coopération. Eh ouais rien que ça ! Les développeurs ne se sont pas contentés de mettre deux joueurs dans la même partie, avec les mêmes énigmes. Non, l’approche est différente et nécessite une véritable coopération entre les joueurs. Alors toi qui a l’habitude de te la jouer perso, passe ton chemin. En fait les deux personnages jouables (Lara et ZotecToltecTotec… Enfin un prénom imprononçable qui se finit par tec) ont des aptitudes totalement différentes. La bimbo siliconée par exemple possède un grappin qui lui permet d’atteindre et de hisser Totec sur des positions élevées, positions inaccessibles sans l’aide du musculeux guerrier Maya et de ses lances ou de son bouclier. Bon on notera quand même un point négatif à ce presque sans faute : où est le mode coop en ligne ? Ah on me souffle dans l’oreillette que c’est prévu pour très bientôt… Maintenant que l’ensemble de la population mondiale a terminé le jeu je n’en vois pas tellement l’intérêt. Bref, une fois l’aventure terminée, libre à toi ami sans amis d’essayer de débloquer l’ensemble des défis et ainsi gagner la totalité des armes et artefacts te permettant de customiser l’équipement des deux aventuriers. Personnellement c’est le genre de truc qui me les brise plus qu’autre chose mais bon, tu n’en a probablement rien à péter ami lecteur.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, on a ici un vrai Tomb Raider. Plus d’action certes, mais toujours autant d’énigmes, de pièges retorses et de cabrioles. Un vrai plaisir en solo et encore meilleur en coopération. Une vraie bonne surprise !

3 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.