KIKI joue à quoi en Octobre

0

Comme chaque mois, nous vous proposons de retrouver un article rapide où chaque membre de la rédac liste les jeux qui l’ont occupé ce mois-ci.

Pour le mois d’Octobre je sévis et seuls ceux qui ont quelque chose à dire seront publiés :

Toma021 :

C’est le retour du ballon rond et vu que le mode carrière de FIFA 21 est enfin une belle réussite, je l’ai saigné tout le mois d’Octobre. Avec un peu de Club pro par dessus.

Fylo :

Un peu de FIFA 21 vite fait, beaucoup d’Epic Seven comme d’hab’, un gros retour sur Rainbow Six Siege qui fait plaisir et la découverte de Star Wars Squadrons, plaisir coupable qui aurait tant mérité plus de soin et d’ambition de la part d’EA…

Smy :

Vous allez encore penser que je suis un drogué de Naughty Dog, mais c’était dommage d’avoir terminé les deux The Last of Us et Uncharted 1, 2 et 4, sans avoir fait le 3. Voilà, j’ai craqué et je suis de nouveau Nate… En parallèle je joue à Yooka-Laylee and the Impossible Lair sur Switch qui est vraiment fun.

Sly Sovas :

La période d’Halloween étant propice aux frissons, je me suis jeté corps et âme dans le JCE lovecraftien Horreur à Arkham. Mon meilleur ami et moi-même avons fait un marathon dans le mois des 8 scénarii qui composent la campagne La Route de Carcosa. Si vous souhaitez vous faire peur à la maison (sans que ce soit dû au nouveau confinement/couvre-feu), je ne saurais que trop vous recommander cet excellent jeu narratif (et l’article qui parle de lui)

Tsokoa :

Petit évènement pour moi : j’ai commencé un nouveau jeu ! Après avoir vendu ma PS4 à laquelle je ne jouais pas assez pour sûrement d’ici quelques mois racheter une PS5 à laquelle j’essayerai de jouer un peu plus (chacun ses bonnes résolutions), je me suis remis à la Switch et histoire de pas y aller trop fort avec Hades, mon dévolu s’est tourné sur Carrion. Une base militaire scientifique, une vilaine bête alien, de l’action/plateforme en 2D, rien de très original a priori sauf que la vilaine bête alien c’est nous et les pauvres humains ne sont que des obstacles sur notre chemin vers la sortie. Une logique inversée qui change la donne donc, un concept intéressant un peu handicapé par sa maniabilité pour le moment je trouve.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.