Infamous, un super héros créé pour le pad

0

Le Game Informer de juillet fait sa cover avec Infamous, qui se propose de narrer l’histoire d’un super héros né de l’imagination des développeurs de Sucker Punch, en reprenant les codes des comic books.

La ville d’Empire City à l’écran titre, « press start » s’affiche, vous appuyez, une explosion massive déchire le cœur de la mégalopole, six blocks sont consumés par les flammes, un immense cratère s’est formé à la source de l’explosion. Au centre de ce dernier un homme, vivant, crépitant d’électricité. Vous prenez le contrôle de ce mystérieux héros nommé Dylan, pour explorer les alentours… Dylan (et vous par la même occasion) s’aperçoit petit à petit qu’il dispose depuis l’explosion d’un super pouvoir, celui de pouvoir produire des jets d’électricité, mais aussi de ne pas subir de conséquences graves en cas de longue chute (ce qui risque d’arriver souvent vu que notre héros a la possibilité d’escalader partout, et ce sans que ça ait un rapport avec ses super pouvoirs…).

007-87.jpg
Un mec qui survit à ce genre d’explosion ne peut qu’être louche moi je dis…
006-90.jpg
Hé ben alors, je croyais qu’il n’y avait plus de police dans le jeu ? Peut-être qu’au début si alors…

Depuis l’explosion, la ville est en plein chaos, dévastée, étant donné qu’en plus un étrange fléau touche une partie de la population… Le gouvernement colle en conséquence les 3 îles d’Empire City en quarantaine, plus de police, plus de pompiers, la nourriture se fait rare, il faut se battre pour survivre, les gangs règnent. Les nouvelles capacités de Dylan en font donc un potentiel sauveur, et le titre du jeu « Infamous » est tiré directement du fait que l’on peut choisir d’utiliser ses super pouvoirs à bon ou à mauvais escient dans la ville (ouverte, dans la plus pure tradition des GTA-Like). Quoique l’on fasse les PNJ agiront en conséquence, enfin en théorie (la rengaine n’est pas nouvelle et jusqu’ici ça n’a jamais vraiment été autre chose qu’un gadget de gameplay sympathique). A noter que l’histoire se déroule en 15 jours, ce qui devrait donner quelque chose comme « plus vous faites avancer l’histoire, plus la ville est plongée dans le chaos »…

002-97.jpg
Encore des femmes au volant.
001-102.jpg
J’aimerais bien une fonction molards…

Le scénario rappelle donc bons nombres de comic books et c’est dans l’esprit des nouvelles graphiques (en 2D, animée) qu’interviendront les cinématiques. De même des tas de codes du genre sont utilisés, la petite amie généreuse façon Lois Lane, le meilleur pote secrètement jaloux, le type ordinaire propulsé super héros, des éléments troubles (Dylan serait lui-même à l’origine de l’explosion) et bien entendu … les anti-héros ! Chacune des trois îles comportera une sorte de boss final lui aussi à la tête de super pouvoirs. Pour ce qui est de faire avancer l’histoire ludiquement, il suffira de se rendre à différents points de missions comme dans la plupart des GTA-Like.

004-94.jpg
Pour une fois qu’on va être un super héros sans avoir un accoutrement trop ridicule…
005-90.jpg
Pour les barbecues il doit être pratique ce mec.

Concernant le gameplay, il fait la part belle à l’exploration urbaine (GTA-Like oblige) en escaladant partout (des buildings, des poteaux, des ruines etc), couplée aux super pouvoirs à utiliser sur les armées de sbires et d’infectés (et d’innocents donc, si on veut). Par exemple on pourra grimper en haut d’un poteau électrique histoire d’avoir un meilleur champ de vision (et une protection) pour balancer des éclairs dans la gueule des mecs au sol plus loin, sachant qu’en plus chaque source de courant sera une arme potentielle…

003-98.jpg
Les techniques de fourbe sont visiblement nombreuses.
008-82.jpg
Les murs cloisonnant la carte sont justifiés scénaristiquement, c’est déjà un bel effort d’immersion pas toujours présent dans les GTA-Like.

Bref, vous irez chercher les influences d’Infamous selon votre propre culture, j’y vois une sorte de mélange entre Crackdown, Prototype, Spider-Man et Superman… Ca sort en exclusivité sur PS3 pour le printemps 2009, y a le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.