Hitman Go, 47 sur un plateau

0

Après le petit coup de coeur pour « Lara Croft Go », j’ai décidé de rattraper le retard en achetant illico « Hitman Go ».

Mettre play pour profiter de la lecture :

Qu’est ce que c’est ?

titre.jpg
L’interface est sobre, très sobre.
Hitman Go est un « Puzzle Game » édité et développé par Square Enix Montreal sorti sur tablettes et téléphones l’an dernier. Et en tant que fan de 47 je ne me voyais pas passer à côté, surtout après avoir aimé Lara Croft Go. Proposé pour 5€ sur iOs et Android, Hitman Go est un casse tête tour par tour ou plutôt case par case à la façon de Lara Croft Go.
De manière générale, le jeu est très similaire à l’autre héroïne de Square et il en reprend quasiment tous les ingrédients (même si, je le répète, j’ai testé les jeux dans le désordre et 47 est en fait l’ainé de Lara sur ce modèle de jeu tablette). Donc une fois de plus, sans tuto, on découvre très instinctivement les commandes de cette version plateau-tactique du célèbre assassin.

menu_et_chargements.jpg
Les menus de sélection et les chargements sont bien présentés.

Les mécanismes sont similaires à Lara Croft Go donc j’ai repris le même paragraphe et je l’ai adapté comme l’a fait square avec son jeu (même si Lara est arrivée après 47 sur tablette). Dès que Lara 47 avance d’une case, le reste des éléments réagit. Certains monstres ennemis, comme les araignées gardes oranges vont avancer d’une case. Les piégeuses scies circulaires gardes oranges vont suivre leur rampe pour avancer, toujours selon le même parcours. Ce qui vous permettra de pouvoir anticiper leur mouvement et de vous calculer un passage. D’autres ennemis sont statiques mais vous attaqueront si vous passez à une case d’eux en étant de face. Il faudra donc réussir à les prendre par derrière (ou sur le côté mais c’est moins drôle à écrire). Enfin, classique parmi les classiques, des piliers et des leviers, changement d’environnement oblige, déguisements et cachettes viennent complexifier les puzzles pour que vos calculs de déplacements deviennent vraiment des casse-têtes sérieux.

2_niveaux_.jpg
Le 1er niveau est assez instinctif… après ça se complique.

Une véritable adaptation et non une appli merchandising

Contrairement à « Lara », 47 nous revient dans un style pion de jeux de société. C’est donc entre le plateau de jeu et la maquette d’architecte que se situe le style graphique de cet opus. Les personnages ont un côté jetons plastifiés très lisse et très soigné. Les décors eux, tendent donc vers la maquette d’archi, minimaliste mais précis, méticuleux et soigné également.

graphismes.jpg
Le style graphique est un parti pris mais moi ça m’a plu. Chacun son point de vue.

Le jeu est décomposé en missions d’approche où aucun meurtre n’est indispensable et le plus souvent deux missions d’assassinat où vos cibles seront présentes.
Les missions où vous les atteignez sont d’ailleurs accompagnées de l’Ave Maria comme dans Hitman Blood Money, encore un joli clin d’oeil à la série.

objectifs.jpg
Pas toujours évident de compléter les trois objectifs pour chaque niveau. Et ils sont rarement faisables tous en même temps.
Les objectifs sont multiples à chaque mission. Remplir les objectifs vous permettra de débloquer les boites de jeu suivantes. Vous devrez ainsi compléter le niveau mais également collecter la mallette, finir le niveau en moins de X déplacements ou encore passer le niveau sans tuer personne ou au contraire en tuant tous les ennemis. Épargner les chiens où réaliser des « speed-kills » dans la boîte de jeu de l’aéroport en utilisant les tapis roulants.
niveaux.jpg
15 niveaux par boîte avec la cible en rouge au bout du chemin.

Enfin la durée de vie du jeu est très intéressante. Avec 5 boîtes de jeu de 15 niveaux, apportant chacune ses nouveautés, une boîte de 8 niveaux sur LA mission du théâtre de blood money et une boîte, de 8 niveaux également, basée sur la mission de St Pétersbourg de Hitman 2, le jeu vous occupera un bon moment. On regrettera peut-être que les premiers contrats avancent trop vite car la mise en place progressive des nouveautés laisse un niveau de difficulté relativement facile une bonne partie du jeu.

Souvenirs.jpg
Ces missions rappellent forcément de bons souvenirs aux fans.

En résumé pour les flemmards

Hitman Go est vraiment un bon ajout à la série, pas une simple adaptation histoire de vendre de la licence à gogo sur tablette. Le célèbre assassin débarque dans un style très travaillé et soigné dans un jeu de plateau / casse tête au tour par tour. Les énigmes fonctionnent, l’environnement du jeu est fidèle (on retrouve l’infiltration, les déguisements mais aussi les silverballers) et on a même le droit en bonus à l’adaptation de la mission du théâtre de blood Money ou encore celle de St Pétersbourg de Hitman 2 Silent Assassin. Une belle réussite en tout point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.