Halo Wars, STR pour manchot

4

Ensemble Studios tente ce que bon nombre de joueurs pensent impossible : rendre un STR parfaitement jouable avec un pad. Alors dernier grand jeu pour ce studio mythique ou foirage complet malgré la présence de la juteuse licence Halo ?

0% de matière grasse…

Hallowarzz.jpg
Même avec un bras en moins il est possible de jouer !

Difficile de parler de STR console avec un joueur PC sans que celui-ci ne se foute ouvertement de notre tronche. Pour un puriste, un jeu de stratégie ne se pratique qu’avec une souris et un clavier. La guerre pad versus clavier/souris a encore de beaux jours devant elle. Pourtant les géniteurs de la célèbre série des Ages of prennent le risque de s’attaquer à ce difficile travail, appuyés par Microsoft et (surtout) avec les droits d’exploitation de l’univers Halo en poche. Il est évident qu’il n’y aura jamais autant de touches sur une manette que sur un clavier, mais pour Ensemble Studios ce n’est pas un problème, il suffit simplement d’alléger le système de jeu et de tailler dans le gras.

halo-wars-xbox-360-127.jpg
Foutez moi votre base ici et pas ailleurs !
halo-wars-xbox-360-091.jpg
Voici votre base. Les emplacements tout autour sont réservés à vos constructions. Démerdez-vous pour tout faire rentrer dedans !
halo-wars-xbox-360-102.jpg
Voici à quoi ressemble l’interface pour la production d’unités ou de bâtiments.

Malheureusement, le gras c’est ce qui donne du goût. Et là, il faut avouer que les mécanismes de ce jeu de stratégie temps réel sont un peu fadasses. Jugez plutôt : Pas de ressources à récolter (ou très peu), une base qui ne peut être construite qu’à un endroit précis et qui contient un nombre d’emplacements fixe pour construire les diverses structures de recherche et de production. Et … Et c’est tout ! Bon, selon le type de mission il faut savoir faire les bons choix de structures et produire les bonnes unités, mais avouez qu’on a vu plus complexe niveau gestion. On est plus proche d’un Dawn of War 2 que d’un Command and Conquer. De tels sacrifices permettent en tout cas une prise en main rapide, simple et ergonomique. Je ne vais pas vous faire une description de chacune des commandes mais faites-moi confiance, c’est parfaitement jouable avec une manette (n’en déplaise aux puristes). Pari réussi !

C’est bon quand même !

halo-wars-xbox-360-098.jpg
Les cut-scenes sont de toute beauté.

Malgré une simplicité et un allégement déconcertant, le jeu est tout de même très prenant. Tout d’abord, l’univers de la saga Halo se prête à merveille à ce type de jeu. L’histoire se passe 20 ans avant les aventures du Master Chief, la guerre contre les Covenants fait rage… Pas du tout original mais tellement approprié. On a même droit à de superbes (le mot est faible) cut-scenes pour nous raconter les événements de cette guerre. Ces cinématiques tranchent d’ailleurs beaucoup trop avec le rendu assez moyen des environnements et des diverses unités. Covenants, Spartans, Warthogs et même le Pillar of Autumn sont de la partie. Même les menus font tout de suite penser à Halo 3. Les fans de la licence ne seront aucunement dépaysés et retrouveront avec plaisir toute la mythologie Haloèsque. Un peu frustrant tout de même de ne pouvoir contrôler les Covenants qu’en multijoueur.

halo-wars-xbox-360-095.jpg
Les Covenants ne sont malheureusement jouables qu’en multijoueur.
halo-wars-xbox-360-090.jpg
Détruisez ce scarab dont seule la tête fonctionne. Original et plutôt corsé.
hawax3029.jpg
C’est la guerre !!!!!!

Second point et pas des moindres, les quinze missions proposées sont variées, intéressantes et souvent très tactiques. Non négligeable pour ce type de jeu souvent répétitif. En même temps, avec si peu de missions, il serait dommage que celles-ci ne le soient pas (variées). Ça va de la simple prise de territoire à la protection de vaisseaux d’évacuation de civils en passant par la destruction d’un scarabée inachevé. Certaines d’entre elles s’avèrent d’ailleurs sacrément difficiles. Le problème est qu’il n’est pas toujours évident d’attaquer sur plusieurs fronts en même temps. De plus, on a parfois accès à un nombre limité d’unités et le temps nous est régulièrement compté. Le challenge n’est pas insurmontable mais vous donnera tout de même du fil à retordre. Par-contre, la tâche est beaucoup moins ardue si vous décidez de jouer en coopération avec un ami. Et une fois la partie solo terminée, rien ne vous empêche de vous foutre joyeusement sur la tronche avec vos amis ou de parfaits inconnus dans les divers modes multijoueurs.

Malgré des mécanismes de jeu ultra simplifiés, cet Halo Wars est foutrement prenant. Les puristes n’y trouveront certainement pas leur compte mais les joueurs moins regardants passeront incontestablement de très bons moments sur ce STR allégé.

4 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.