Game of Thrones : Episode 2 – The Lost Lords, La Nalyse

19

Plus que deux mois avant la diffusion de la saison 5 à la TV, parce que le Game of Thrones de Telltale c’est aussi ça : de quoi faire patienter les fans.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

1423066077-4247-capture-d-ecran.jpg
Ca castagne d’entrée.
Après un premier épisode qui semblait prendre une tournure très fanservice, autant se mettre d’accord tout de suite : cette saison est faites pour les fans de l’univers et des personnages de Westeros et personne d’autres.

Le pitch dans ta potch

Suite à la fin tragique du premier épisode – et pas si inattendue que ça étant donné le personnage en face – ce « The Lost Lords« , comme son nom l’indique, place chaque membre de notre famille Forrester dans une situation plus ou moins délicate où il faudra en grande partie user de choix pour tenter de placer ses pions pour une future reconquête de prestige et de pouvoir et ne pas finir comme un char-clo.

Le paragraphe qui sera copié-collé à chaque Telltalerie

1423065857-9334-capture-d-ecran-2.jpg
Rassurez-vous, il y a toujours des choix importants à faire.
C’est techniquement très faible. C’est intégralement en Anglais. Sur PC le clavier est uniquement en Qwerty. Sur consoles il y a aléatoirement des bugs immondes. Les choix moraux et leurs conséquences ne sont pas aussi dingues qu’elles le laissent croire au premier abord mais fonctionnent quand même très bien et surprennent même parfois. C’est finalement très peu interactif. Bref, c’est un jeu Telltale, c’est du foutage de gueule, mais c’est tellement bien écrit que tout est rattrapé par le récit.

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Bien plus rythmé que l’épisode précédent, ce deuxième morceau de narration interactive met en scène deux nouveaux personnages jouables que j’ai particulièrement apprécié. Sans oublier la sidekick badass d’Asher, Beskha, qui d’entrée offre plus d’action en 3 minutes que dans tout le reste de l’épisode. Si le but final de ces derniers va une fois de plus faire penser à celui de personnages de l’oeuvre originale et de son adaptation TV, force est de constater que je me suis immédiatement attaché à eux. Il ne faut définitivement pas s’attendre à ce que Telltale sur cette série sorte des sentiers battus puisqu’ils vont quasi systématiquement chercher votre petit cœur de fan. Et à y réfléchir, je ne vois pas pourquoi on devrait les blâmer pour ça. Ils ont suffisamment de titres derrière et devant eux pour proposer ici quelque chose d’un peu différent qu’à l’accoutumée. Et Game of Thrones a prit une telle position dans la culture populaire qu’il aurait été stupide pour Telltale de s’en priver.

1422902354-9185-capture-d-ecran-5.jpg
Une image pour faire durcir ton kiki de fan.

1423066077-4026-capture-d-ecran.jpg
Berskha est instantanément devenue un de mes perso préférés du jeu.
Véritablement porté par son récit plus que par ses choix offert à nous, cet épisode ma foi assez plaisant offre quelques passages bien agréables soit par leur situation (la charrette de cadavres), leur rythme (la scène d’ouverture), leur fanservice (le Mur) ou leur poésie (la scène de fin). Chaque homies du gang Forrester a sa mini intrigue pour une grosse intrigue commune (leur survie), ce qui – comme dans le livre / série TV – vous fera obligatoirement préférer certains à d’autres. Dans la série je kiffe Tyrion, Daenerys, Arya et John Snow plus que les autres, dans le jeu j’ai plus d’affection pour Garred, le duo Asher/Berskha, voire même Rodrick que pour les autres. (Ayant forcément moins de personnages, le jeu offre une sélection affective proportionnelle.) Rien d’anormal là-dedans, ni d’alarmant. Les grands critiques de la presse y verront sûrement « des intrigues inégales » à la place, je leur laisse cette formule toute faites. Jusqu’ici, le Games of Thrones de Telltale Games rempli le contrat, celui d’un récit interactif pour les fans de Game of Thrones qui ne demande qu’à se développer. Vivement l’épisode 3.

1423066076-1271-capture-d-ecran.jpg
Dans un moment d’égarement, vous trouverez peut-être un passage ou deux plutôt jolis.
19 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.