Game of Thrones : Episode 1 – Iron from Ice, La Nalyse

7

L’une des séries TV les plus incroyables et ambitieuses du moment devait bien finir par avoir son approche en jeu vidéo made in Telltale Games.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

game-of-thrones-episode-1-iron-from-ice-pc-1416146736-003.jpg
Au second plan, Gared Tuttle, écuyer des Forrester, semble avoir un rôle majeur dans cette aventure.
Telltale Games a choisi de réaliser sa vision de Game of Thrones en respectant les codes visuels de la série TV, dans la mesure où les traits et la voix de certains personnages bien connus ont été empruntés. Une série TV qui de toute façon respecte elle-même les bouquins.

Le pitch dans ta potch

Telltale comme à son habitude a l’intelligence de ne jamais adapter une oeuvre déjà existante en refaisant vivre des histoires déjà racontées ailleurs, mais reprend l’univers pour raconter une histoire parallèle. L’intrigue de leur saison de Game of Thrones se déroule ainsi entre la fin de la saison 3 de la série TV et la saison 4, alors que l’on incarne différents protagonistes uniquement très brièvement approchés dans les bouquins. Il s’agit de différents membres de la maison Forrester (alliés des Stark), qu’il s’agisse de leur propre famille ou de certains de leurs proches. Tout commence dans les coulisses de l’inoubliable « Red Wedding »…

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

game-of-thrones-episode-1-iron-from-ice-pc-1416146736-001.jpg
Ethan Forrester devient le Seigneur du clan par la force des choses.
Pour ceux qui n’ont jamais lu les bouquins ni regardés la série, ils pourront toujours jouer à ce titre mais à la différence des récentes créations de Telltale je pense sincèrement que c’est un risque. Déjà parce que le jeu se place vers la fin de la saison 3 de la série TV et même si elle ne spoile pas (du moins dans cet épisode) de but en blanc les événements du show, on découvre tout de même certains personnages dans certaines situations et on en devine d’autres qui gâcheraient tout plaisir de découverte. Et pour ceux qui n’auraient pas l’intention ni de lire les bouquins ni de regarder la série (honte à eux) mais tout de même de jouer à ce jeu, c’est un risque aussi. Puisqu’il multiplie les références et les clins d’œil et qu’en plus il fait intervenir beaucoup de personnages que l’on connait bien. L’appréhension de ces personnages dans leur caractère est très fidèle à celle de la série et influence forcément nos réactions face à eux dans le jeu. On se méfie de certains, on a de l’affection pour d’autres. On sait qui ils sont, ce qu’ils ont fait, ce qu’ils font, et même ce qu’ils vont faire. C’est une différence énorme d’avec le Walking Dead de Telltale par exemple, qui n’implique que très peu les personnages du comics et d’une façon moins appuyée. Parce qu’au final, les principales actions proposées dans le jeu tournent toutes autour de ce qu’il se passe dans la série TV ou autour de personnages que l’on connait déjà. C’est particulièrement jouissif pour ceux qui suivent la dites série TV (ou qui ont lu les bouquins à la limite même si du coup ils ne reconnaîtront pas tout de suite les personnages) mais je doute qu’un néophyte dans l’univers de Westeros n’y trouve d’autres plaisirs que ceux d’un jeu Telltale classique.

game-of-thrones-episode-1-iron-from-ice-pc-1416146736-007.jpg
Devant Tyrion Lannister on ne peut qu’avoir de l’affection.

Sans_titre-1-8.jpg

game-of-thrones-episode-1-iron-from-ice-pc-1416146736-006.jpg
Lady Forrester dans sa prestance et son charisme me fait beaucoup penser à Lady Stark. D’une manière générale, les Forrester font penser aux Stark.
La narration avec multiples personnages permet d’ailleurs à Telltale de nous mettre en scène dans différents endroits cultes de la série TV et semble partir sur un petit tour façon Guide du Routard de Westeros y compris dans les épisodes suivants. La maison Forrester est (ou s’apprête à être) d’une manière ou d’une autre présente un peu partout, qu’il s’agisse d’enfants exilés ou de serviteurs affranchis. Pour le coup, il m’est par extension difficile de critiquer cet épisode (et sûrement les 5 autres à venir) en oubliant mon cœur de téléspectateur émerveillé et assidu. Comprendre par exemple la future trahison du fameux « Red Wedding » depuis les campements autour du château juste avant qu’elle n’ait lieu à l’intérieur, c’est hyper jouissif pour un fan mais quelqu’un qui découvre l’univers aura juste conscience d’une trahison quelconque qu’il ne verra pas plus loin que le bout du nez de son personnage. Toujours est-il qu’en dehors du fan service présent à tous les instants de cet épisode, la volonté de survivre par tous les moyens, la vengeance, la trahison et la mécanique du jeu de pouvoir et des choix qu’il implique si cher à George R.R. Martin, se retranscrit hyper bien dans un jeu Telltale. Aucun personnage incarné dans cet épisode (ou ses proches PNJ) ne semble à l’abri d’une trahison, d’une mort violente ou d’un coup du sort dément.

game-of-thrones-episode-1-iron-from-ice-pc-1416146736-005.jpg
Devant Cersei Lannister, la méfiance est de mise et le poids des mots semble jaugé à chaque instant.
Ces deux premières heures en compagnie du clan Forrester laissent en tout cas comprendre qu’en tant qu’allié des Stark fraîchement déchus, on va en chier jusqu’au bout. Et la formule choix moraux et conséquences plus ou moins illusoires si classique de Telltale fait encore une fois mouche. Parce que l’univers de Westeros est remplie de ce suspense et de ces renversements que l’on adore en jouant à ces jeux narratifs que proposent le désormais richissime studio américain. D’autant que les acteurs présents dans la série TV sont vraiment habités par le doublage de leur avatar virtuel (hop, encore un truc pour toi le fan). A noter une patte visuelle proposant une touche un peu peinture d’époque pas dégueulasse. N’espérez pour autant pas une finition remarquable ou ne serait-ce que des sous-titres en Français ou même, sur PC, pouvoir paramétrer des contrôles qui vous obligeront à jouer en Qwerty. Telltale fait du Telltale, pour le pire comme le meilleur, et il faut avouer (et dans mon cas répéter) que la recette se transpose une fois de plus admirablement bien à Game of Thrones. Les événements et la conclusion sans concession de ce premier épisode « Iron from Ice » en témoigne. Et le meilleur est sans doute à venir.

7 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.