Football Manager 2020 Touch, Touch pas au grisbi S…EGA

0

Référence absolue de la simulation de gestion footbalistique, j’ai décidé de mettre la main sur la version tablette de la saga : FM Touch pour profiter des joies d’entrainer son équipe préférée partout avec moi.

Un plaisir unique

Football manager 2020 Touch est, pour faire simple, tout ce que j’espérai quand je l’ai acheté. Déjà le jeu est à un prix réduit, même si ça reste élevé pour un jeu tablette (21€), ça fait toujours moins que la version PC. Après il y a dedans tout ce qu’on peut espérer. Perso à part pouvoir ajouter un deuxième entraineur je n’ai trouvé aucune option qui me manquait. J’irai même plus loin, j’avais joué à FM19 sur ordi et je trouvais ça « trop » complet. Là la version touch apporte le parfait dosage pour moi.

On est donc parti pour une petite partie avec l’OM (désolé pour les fans du PSG mais le sport n’est que dépassement de soi et fraternité non ?). Mes objectifs sont fidèles, faire rayonner la marque et me qualifier pour la ligue des champions. Mon comité directeur me propose aussi un aperçu du projet à long terme sur les 5 années à venir. Très pratique et rassurant vu que personne ne me demande de ramener la coupe aux grandes oreilles dans les 5 ans à venir.

Si seulement c’était vrai

On passe donc à la prise en main de l’équipe, les tactiques sont super complètes, on définit l’entraînement et le rôle de chaque joueur. Tout se met en place et à mon habitude, je programme une petite tournée en Asie pour engranger quelques euros supplémentaires. De toute façon ça donnera une bonne occasion pour repérer les jeunes qui entreront dans ma rotation. On est parti avec l’équipe de base et 5 jeunes qui sont promus en équipe 1 tout en activant « disponibles pour jouer avec la réserve ». Le genre de petite option qu’on adore sur FM permettant de « gérer » le temps de jeu de chacun facilement.

Comme dans chaque nouvelle partie, le début est un peu long, le temps de s’acclimater aux menus et de gérer tout ce qui doit l’être. Une fois cette période passée, le temps s’accélère énormément sur cette version Touch et les matchs s’enchainent presque trop vite quand tout se passe bien. C’est assez agréable d’un côté car on n’a pas l’impression de perdre trop de temps et on évolue assez vite. Finalement ce sont les petits détails qui retiennent encore notre attention, regarder qui est le maillon faible, est-ce qu’on peut changer son poste, son entrainement pour améliorer la cohésion d’équipe de son côté. Vérifier que l’on enchaine pas trop vite les matchs en laissant un joueur de côté. Donner du temps de jeu à tout le monde, comme ceux à qui vous avez fait la promesse de jouer en coupe. Et proposer des nouveaux contrats aux joueurs entrain d’exploser ou ceux arrivant dans leur dernière année avant que la presse et les concurrents se mettent sur le dossier.

Personnellement j’ai utilisé la tactique « gegenpress » qui semble très très (trop ?) efficace puisque je n’ai eu aucun mal à me glisser dans le fauteuil du dauphin. Une fois en match, on profite d’un moteur daté qui fait le boulot mais dont il ne faut pas attendre trop non plus. Si on analyse les actions on a vite envie de licencier tout le monde vu la débilité de certains mouvement mais vu que j’ai toujours joué en « textes seuls », cette édition ne fait pas exception et le réglage est changé au bout d’une dizaine de match.

Bref les victoires s’enchainent, ma gestion est parfaite, je suis le meilleur entraineur du monde et l’OM le plus grand club de tous les temps. Il m’aura quand même fallu 4 ans pour réussir à battre Liverpool en Ligue des Champions qui semble intouchable. En gros FM 2020 touch répond à mes attentes et tout va bien dans le meilleur des mondes.

Revenons en arrière quelques secondes parce que je n’ai pas évoqué le mercato flamboyant de l’OM version TOMA021. Il est donc temps de faire rêver les supporters avec le retour de Drogba (euh non c’est plus d’actualité). Le dossier du grand Attaquant, c’est déjà géré. Bon, on va se contenter de trouver un remplaçant à Amavi. Sauf que ça se complique un peu.

Ça veut dire non c’est ça ?

Car FM n’est pas non plus sans défaut et a peiné à me convaincre sur le plan des transferts. Il est extrêmement délicat de réaliser des nouvelles arrivées. En tout cas avec un club comme l’OM, vous pouvez oublier les grands joueurs (jusque là c’est réaliste). Mais aussi les espoirs, il n’y a qu’à voir l’exemple de Aït-Nouri en capture pour comprendre comment fonctionne le jeu. Quand c’est « non » le prix devient n’importe quoi. Du coup Vu que l’idée d’acheter des joueurs moyens ne devrait pas vous intéresser, il ne reste que les bons coups à faire sur la liste des transferts. Pour la vente c’est un peu la même. On a l’impression qu’on va pouvoir faire des gros coups (comme sur la capture de Strootman) et finalement les offres ne tombent (presque) jamais. On est donc obligé de passer par la liste des transferts sauf que dans ce cas les valeurs dégringollent.

« Bonjour » les micros-transactions

J’ai voulu être honnête et je le répète, FM 2020 Touch est super bien fait. Proche d’une version PC, peu d’options manquent à l’appel. Le principal y est et le jeu procure un plaisir presque plus grand que l’original si, comme moi, vous commenciez à trouver ça presque trop complet. Mais bon on va pas se plaindre de ça sachant qu’on peut déléguer les tâches qui ne nous plaisent pas à nos adjoints.

Mais… Parce qu’il y a un gros mais.

SEGA a eu la bonne idée de succomber au plaisir des micros-transactions. Du coup je ne peux m’empêcher de vomir ce jeu. Franchement, j’ai même songé à écrire mon test le 2e jour en n’écrivant uniquement ce dernier paragraphe. Puis avec 48h de temps de jeu sur ma partie je me suis dit que c’était pas tout à fait honnête. Revenons-en aux raisons de ma colère. « Éponge magique ». Ces deux mots représentent toute ma psychose qui me fait détester le jeu. Pour la modique somme de 1,09€, vous pouvez soigner une blessure d’un joueur. Cette option vous est proposée à chaque blessure de joueurs. Et comme par hasard, je trouve qu’il y en a beaucoup des blessures. Mais alors vraiment beaucoup. Alors ok je psychote peut-être. On peut me dire que j’aurai eu autant de blessures sans les micros-transactions mais ça, maintenant qu’on me les propose, je ne le crois plus. Il y a même un écran de chargement avec comme « astuce » des statistiques sur les blessures en moyenne dans un club sur une saison. Comme pour justifier cette surabondance de blessures, de ligaments croisés, de maladies, de chevilles froissées et autres entorses et fractures. Bref vous l’aurez compris, selon moi on ajoute de la blessure pour vous faire passer à la caisse. Faut dire que quand votre meilleur joueur se fait les croisés pour 10 mois (Morgan je pense fort à toi pendant ta rééducation) c’est tentant de cliquer sur le petit bouton. Du coup la parade est simple, sauvegarder souvent, tout le temps même. Et du coup à la moindre blessure, vous chargez votre sauvegarde. Ha ha vous l’avez pas venir celle-là SEGA. Sauf que du coup il est pas juste non plus de ne plus avoir du tout de blessure. Bref ça nique tout.

Je vous passe le paragraphe sur la micro-transaction « transfert de rêve ». Bizarrement je trouve les transferts super compliqués et ce petit bouton vous permet de signer n’importe qui pour 1,09€.

On parle du paragraphe sur la micro-transaction « Versement de 58 051 002€ » et ses 58M contre 7,99€ ?

Même esprit pour la micro-transaction « Pas de licenciement », 4,49€ pour ne pas se faire licencier à cause de mauvais résultats (imaginez la tête du gars qui passe à la caisse et qui se fait quand même lourder parce que les siennes sont vides)

Aller je m’arrête là. Il y a des jeux où les micros-transactions n’ont rien à faire là, typiquement une simulation !!! Je précise quand-même que ces achats ne sont pas obligatoires sinon SEGA va se sentir obliger de répondre à mon avis comme sur l’Apple Store.

Vivement l’année prochaine

Je suis super sympa et je vais offrir une petite parade pour SEGA : L’année prochaine vous bloquez les sauvegardes comme ça si on ne peut plus contrôler ça on cliquera plus sur vos achats in-game. Vous pouvez aussi demander à EA des conseils pour faire de votre simulation parfaite, un jeu de m… de pu…à fric uniquement basé sur la volonté d’engranger de l’argent. On pourrait même mettre du loot aléatoire pour obtenir nos joueurs plutôt que de pouvoir négocier qui on veut. Et pourquoi p

« Arrêtez »

« Je veux encore écrire »

« Je veux râler »

« Mais ils ont cassé mon jeu »

« Laissez moi! »

En conclusion

Ce que Toma021 a voulu dire avant qu’on lui confisque le clavier c’est que Football Manger 2020 est super bien fichu et vous assure de passer des heures et des heures scotché à votre tablette. Par contre l’éditeur prend un virage très dangereux avec les micros-transactions qui n’ont rien à faire dans une simulation et qui peuvent vite gâcher tout le plaisir. En gros c’est comme un grand joueur dans un grand match qui vous ferait une panenka sur penalty en finale de coupe du monde, qui, à son habitude, le ferait avec la manière, d’une belle barre rentrante puis sans que vous l’ayez vu venir vous place un énorme coup de boule… carton rouge pour SEGA malgré la qualité de son jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.