Football Manager 2010, l’amour du football

8

Football Manager, la référence du management de football est de retour et, comme tous les ans, part donc ultra favori sur la ligne de départ pour le concours du meilleur jeu du genre. Cette année encore, il remporte la course et apporte en plus un vrai lifting à la série.

Alors quoi de neuf cette année ?

Entre Football Manager et moi c’est une vieille histoire, une amourette de collégien, à l’époque où on l’appelait encore Championship Manager et le jeu était distribué par Eidos. Puis d’un coup ce fut la rupture, CM n’apportant plus ce qu’on en attendait. Heureusement on s’est retrouvé sous un nouveau nom avec le même entrain et ce grâce à SEGA qui reprit le flambeau avec Sports Interactive. Depuis, chaque année, c’est le même engouement, la même attente à la rentrée. Il me faut mon Fifa pour le terrain (dont je refuse de parler cette année) et mon Football Manager pour le banc. Alors quoi de neuf cette année ?

FM10_1.jpg
Votre staff vous conseille plus qu’avant et sur des sujets variés.
FM10_3.jpg
Si avec ça vous n’arrivez pas à le prendre en main.
FM10_4.jpg
C’est pas mamad qui nous a fait gagné ce match…

Déjà l’interface. Petite frayeur, repères perdus au début mais pas d’inquiétude, tout reste semblable. Le menu du côté étant finalement remplacé par des onglets sur le dessus de l’écran. Pour les non-initiés, c’est plus simple d’accès. FM propose même des assistants très bien faits, qui, sous forme de bulles, permettent d’apprendre à quoi correspondent les différents écrans, comment acheter un joueur, pourquoi ne peut-on pas cliquer sur continuer ou ce genre de choses. Pour les écrans de sélection, un onglet de personnalisation de l’affichage fait son apparition. Pour choisir les colonnes qui vous intéressent. Forcement un plus que chacun appréciera à sa façon. Autre nouveauté, l’écran d’analyse après match, utile pour comprendre où les choses n’ont pas fonctionné ou au contraire qui a dominé les débats. Le staff est plus présent avec des réunions techniques organisées pour vous aider à gérer l’équipe (aussi bien l’entrainement, les déclarations aux joueurs, les transferts ou l’analyse de l’équipe) ou des conseils de l’adjoint pour les consignes individuelles ou collectives.

Des tactiques rénovées et plus poussées

Une des plus grosses nouveautés est sans conteste la rénovation entamée au niveau des tactiques. Un créateur de tactique est à votre disposition, sous forme d’un assistant. Un écran vous propose de concocter votre tactique gagnante en 8 étapes. Choisissez votre système de jeu, puis la mentalité de l’équipe puis les consignes comme les passes, les tacles ou le pressing, puis c’est au tour des rôles des joueurs. Car maintenant quand vous placez un joueur milieu centre, celui-ci peut avoir différents rôles (milieu axial, meneur de jeu en retrait, meneur de jeu avancé, récupérateur ou milieu complet). Chaque poste se voit ainsi proposé de 2 à 7 rôles différents. À vous de savoir si votre attaquant est plutôt un pivot ou un renard des surfaces. Pour vous aider à choisir, un écran montre les notes concernées par le poste choisi. Par exemple si Rooney évolue parfaitement en attaquant complet, l’entrée en jeu d’Owen est synonyme de passage en renard des surfaces pour coller à ses notes. À une autre échelle, Brandao s’avère être un très bon pivot avec Niang en attaquant de soutien.

FM10_10.jpg
Créez vos propres tactiques simplement.
FM10_09.jpg
Des tatiques plus travaillées avec un système de rôle et de tâche.
FM10_08.jpg
Les paramètres avancés restent disponibles comme avant.

Et ce n’est pas tout. Pour affiner ces rôles, chaque joueur a encore le choix entre différentes tâches. Votre milieux axial peut ainsi avoir une tâche de soutient, de défense ou d’attaque. Cette nouvelle méthode un peu déroutante à prendre à main apporte un plus incomparable au niveau des tactiques. L’écran montrant les notes concernées vous aidera vraiment à choisir pour chaque joueur dans votre disposition le meilleur rôle et la meilleur tâche à lui affecter. Et vous pourrez ainsi tirer le meilleur des joueurs à votre disposition. Pour ceux qui n’accrochent pas, un réglage avancé permet de régler à l’ancienne.

Et quand on joue ça donne quoi ?

A jouer, FM reste incontestablement la référence. Ultra complet, avec une prise en main améliorée et des choix tactiques qui vous font vous sentir dans la peau d’un vrai coach, le plaisir est forcement au rendez-vous. Si vous rajoutez les interactions avec la presse dont les nouvelles conférences organisées lors de la signature des nouvelles recrues, et le marché des transferts, vous avez tous les ingrédients d’un jeu addictif à souhait.

Côté transfert, le plus jouissif est sans hésitation de voir Tsokoa pleurnicher car son club (Chelsea en l’occurrence) vient d’être interdit de transfert pendant 1 an. Plus sérieusement, le marché évolue comme chaque année. Toujours plus réaliste, Pas la peine d’espérer faire venir des Messi, Aguëro ou Benzema en France. Ou vers leur 31 ans. Patience. Les gros coups peuvent se réaliser sur les joueurs sur la liste comme Van der Vaart la première année. Pour les départs, vendre un joueur plus de 5 millions la première année à l’OM n’est pas facile à moins de dire au revoir aux cadres. Le plus souvent vous serez amenés à passer par les prêts avec option. Chose courante en réalité et qui s’avère assez payante dans le jeu.

FM10_05.jpg
Le nouveau skin sombre.
FM10_06.jpg
Le moteur du jeu est amélioré ainsi que le public, vous voyez pas ?
FM10_07.jpg
Ah Tsokoa était tellement dégouté.

Ajoutez à tout ça toutes les statistiques du jeu et le nombre de compétitions présentes, les équipes nationales et les centaines de façons de personnaliser le jeu (base de donnée, skins ou graphismes) et vous aurez un aperçu de tous les points positifs que comporte FM10.

La conclusion est facile tant Football manager 2010 s’impose avec évidence comme le jeu de foot à garder au près de soi pendant toute la saison. Avec des nouveautés intéressantes et une interface toujours aussi riche, Sports Interactive et SEGA livrent un nouveau bijou.

8 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.