Festival du jeu vidéo 2009

16

Le Festival du jeu vidéo s’est tenu cette fin de semaine à Paris et toute l’équipe de Polygamer (enfin sauf K.mi, mais qui va s’en plaindre ? (ndK.mi : Bah… moi) a pu y tester les jeux à sortir les mois à venir.

Impressions générales

01-14.jpg
Les allées du salon étaient blindées… un vrai bonheur d’y circuler.
Il est 5h, Paris s’éveille, mais chez Polygamer on est de grosses feignasses alors à cette heure là on est encore au lit et ce n’est que vers 13h que Fylodindon et Tsokoa se pointent à Porte de Versailles pour la journée presse du Festival du jeu vidéo. Y’a pas à dire, c’est quand même super agréable de découvrir les jeux sans faire la queue 107 ans. Mais bon c’est sûr que coté ambiance c’est un peu moins animé, alors comme en plus Nachcar abandonnait toutes ses obligations de bon père de famille pour venir passer le week-end à la ville (comme ils disent dans son patelin), nous y sommes retournés nous mêler à la plèbe.

02-13.jpg
Le stand Left 4 Dead 2 était sans doute l’un des plus gros et des plus pris d’assaut.
Tout de suite la différence se voit niveau temps d’attente aux bornes (surtout quand les mecs devant toi passent une plombe à configurer leur manette sur FIFA). Fylo et Nach’ ont bien dû attendre près d’une heure pour une session à Left 4 Dead 2. En plus ces tocards ce dieu du pad de Fylo et son tocard d’acolyte (NDFylo : Tsokoa faisant des fautes de frappes, je me vois contraint de les corriger) ont failli mourir au bout de 2 minutes, sauvés in extremis par un gamin de 8 ans qui ne savait même pas jouer (NDFylo : Quand vous êtes trois mis au sol par un tank et que le quatrième joueur vous demande sur quelle touche appuyer pour vous relever, vous commencez à frémir). Au moins ils se sont repris et ont été quasi les seuls à finir la map. Pour Modern Warfare 2, la queue était tellement énorme (non pas qu’on n’ait pas l’habitude) qu’on a même dû renoncer.

03-14.jpg
Y en a qu’on vraiment rien d’autres à foutre que venir sur un salon jouer aux vieilles consoles.
En même temps il y’avait de quoi se rabattre, surtout sur le stand Sony, acteur principal au casting de ce FJV, qui proposait non moins qu’Uncharted 2, God of War 3, Heavy Rain, Gran Turismo 5 et même l’Eye Pet ; excusez du peu. Coté Microsoft heureusement qu’il y avait des hôtesses en shorty au stand Forza 3 parce que le line up était assez pauvre. Même constat coté Ubisoft qui avait de fort belles affiches d’Assassin’s Creed 2, de Splinter Cell Conviction et d’Avatar, mais de jouable presque que du casual (et encore).
Même le stand Retro Gaming était plus fourni, avec Playstation et Dreamcast cote à cote, sur des rétro-écran de 15 centimètres pour faire comme à la maison d’il y a dix ans.

Après ces longues heures de jeu et d’attente (surtout) on a pu débriefer devant un verre et 82 euros de bière plus tard on peut enfin vous faire part des jeux qui chacun nous ont plu ou déçu.

Bilan de Tsokoa

08-9.jpg
On se bousculait pour tester Uncharted 2, l’un des jeux les plus attendus de cette fin d’année.
Le jeu du salon pour moi aura sans conteste été Uncharted 2 : Among Thieves. C’était sans doute un des jeux les plus attendus et il semble tenir toutes ses promesses. Techniquement et graphiquement le jeu est juste 3 ou 4 crans au-dessus de tous les autres; tout des couleurs chatoyantes aux animations ultra souples, en passant par la mise en scène punchy est parfaitement maitrisé. Coté gameplay les phases d’action et de plateformes s’enchainent de manière super intuitive et spectaculaires. Seul petit point qui m’a choqué: les dialogues, comme à la fin de la démo quand Nathan retrouve sa copine qui vient de lui sauver les miches et qui lui saute dans les bras en assénant un « C’est une grosse dague que je sens dans ta poche », auquel il répond « Je suis peut être juste content de te voir ». On n’est pas dans American Pie bordel!

10-5.jpg
Bayonneta, une bonne claque dans la gueule des Beat’em all d’hier et d’aujourd’hui.
Au rayon de mes satisfactions il y a aussi Bayonetta qui me rappelle vraiment le premier Devil May Cry (le décor du niveau de la démo en semble même pompé) en encore plus spectaculaire au point d’en être presque bordélique même si il semble assez technique en fait et avec le coté sexy en plus. God of War 3 enfin qui reste assez classique par rapport aux précédents, mais encore plus gore et cathartique au niveau des QTE avec les semi boss. J’en ai d’ailleurs même été choqué de voir devant moi à la borne un môme de pas plus de 10 piges button masher la dual shock pour arracher une tête à mains nues dans un flot d’hémoglobine. Non mais où sont les parents ?

04-13.jpg
Ubisoft a sorti ses plus belles affiches, mais a oublié les jeux qui vont avec.
Dans le même genre par contre j’ai été déçu par Dante’s Inferno qui reprend les même mécaniques de jeu sans avoir la même classe dans les mouvements et avec des graphismes plus ternes qui semblent un peu tous texturés de la même façon et peuplés de monstres clonés de Dead Space. Je dois également avouer que j’attendais plus de Brutal Legend car le gameplay montré dans les phases de jeu de la démo était assez simpliste à base d’ennemis qui ne bougent quasi pas, j’espère que le jeu complet sera un peu plus excitant car le travail d’écriture semble lui à la hauteur. Je n’ai pas été complètement convaincu non plus par Gran Turismo 5 dans lequel on peut toujours prendre un virage appuyé contre une rambarde ou bien foncer à 200 dans un mur en abimant à peine le pare choc. Enfin je suis toujours réservé sur Heavy Rain dont les choix semblent limités, comme par exemple une scène de la démo, après une pénible recherche de preuves, où l’on se bat avec un personnage puis on l’interroge, voire le torture, mais ce n’est qu’en menaçant de foutre le feu qu’il se met tout d’un coup à tout balancer et que la scène se termine avec un inévitable et mystérieux saignement de nez du héros, je commence à me demander si Cage ne veut pas qu’on ne refasse pas le jeu pour ne pas se rendre compte que les choix possibles y sont en fait inutiles.

Bilan De Fylodindon

11-5.jpg
Claustrophobia, un jeu de plateau aussi sympathique que sa mascotte.
De mon coté, le Festival du jeu vidéo avait un coté dépucelage. Premièrement parce que si j’ai déjà pu faire le Micromania Games Show, la Games Convention ou l’E3, je n’avais encore jamais mis les pieds sur le FJV. Ensuite, parce que le salon était jumelé avec le Monde du jeuNachcar m’a trainé pour jouer aux 1.000 bornes. Heureusement, j’ai pu m’échapper pendant l’une de ses multiples crevaisons pour faire une partie de Claustrophobia, un jeu de plateau inspiré de Space Hulk, plutôt bien foutu et très agréable. Le pire c’est que c’était sur invitation et que, forcément, je n’en avais pas (Mais bon, avec ou sans invitation, j’entre partout !). Bref, cet interlude jeux de plateau faites, revenons à nos moutons vidéoludiques.

12-6.jpg
Peu doivent être ceux qui n’ont pas été conquis par cette démo d’Uncharted 2.
Sans conteste, Uncharted 2 y a marqué les esprits. Difficile de lui faire de réels reproches, et si le jeu tient le rythme tout au long de la campagne, les notes quasi parfaites qui fleurissent dans la presse professionnelles ne sont sans doute pas galvaudées. Le haut de l’affiche, le titre de Naughty Dog l’a toutefois partagé avec Modern Warfare 2, dont la queue pour pouvoir s’y essayer (en exclusivité mondiale) était juste ahurissante, et Left 4 Dead 2 qui brassait presque autant de monde. Si je n’ai pas pu tester le titre d’Infinity Ward (parce qu’on a laissé passer l’occasion durant la journée presse et qu’après c’était mort), il en va tout autrement de celui de Valve qui s’avère très bon, mais quand même très similaire à son prédécesseur.

06-11.jpg
Comment DJ Shadow doit trembler dans son caleçon depuis qu’il sait que je déchire tout à DJ Hero…
Outre ces kadors, j’ai aussi et surtout été frappé par Bayonetta que je n’attendais pas à ce niveau. C’est bien simple, après avoir étrenné la démo, même le roi God of War 3 me paraissait vieillot. On a parfois l’impression qu’on fait n’importe quoi et que ça fonctionne, mais en réalité, on s’aperçoit que lors des combats techniques, une bonne connaissance des combos est essentielle. Split/Second est lui aussi une bonne surprise, et pour moi, LE Burnout qu’on était en droit d’attendre sur consoles HD , même si la build n’était pas d’une fluidité limpide. Enfin, mon coup de cœur revient à DJ Hero qui figure en tête de ma Most Wanted List avec sa tracklist ahurissante et son gameplay plus riche que le simple Guitar Hero-like auquel on pouvait s’attendre.

13-2.jpg
Pour le coup, on est tous d’accord pour dire qu’Heavy Rain ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices.
Malheureusement, ce FJV fut également le théâtre de bien des déceptions. La présence passive d’Ubisoft ou de THQ, l’absence de Muramasa et Sin & Punishment 2 chez Nintendo ou encore un stand Microsoft d’un ridicule à pleurer. Mais la palme revient à Heavy Rain, plutôt joli, surement doté d’une histoire passionnante (avec une fin mettant en scène un extra-terrestre jaune fluo ?) mais d’un ennui profond à jouer tant il n’y a rien à faire à part presser les bonnes touches au bon moment. C’est pas encore aujourd’hui que David Cage va révolutionner le jeu vidéo…

Bilan de Nachcar

14-2.jpg
Nachcar avait mal garé son véhicule devant le salon, du coup il a pris un PV.
Le pauvre paysan que je suis (ouais pour Fylo et Tso un mec qui vit ailleurs qu’à Paris c’est un paysan) avait deux objectifs en venant à ce salon. Le premier était de repartir avec une babe, l’autre était de convertir Fylo au jeu de société. Bon si il y avait moyen de tester deux ou trois jeux vidéo ce serait un plus non négligeable… Si mon premier objectif s’est soldé par un échec, non pas que mon charme n’ait pas fait effet sur la gente féminine présente mais plus par manque de babes en petite tenue. Le second, lui, s’est vu couronné de succès. N’écoutez surtout pas Fylo, si il a pu découvrir en exclusivité mondial le jeu de plateau Claustrophobia, c’est bel et bien grâce à moi ! Ah et sinon, j’ai tout de même testé quelques jeux vidéo…

07-10.jpg
Pour tester Modern Warfare 2, il fallait faire preuve d’une sacré patience…
Au rayon claque dans les dents je retiendrai tout particulièrement Modern Warfare 2. Après presque 2 heures d’attente, car oui j’ai eu le courage d’attendre, j’ai assisté à la présentation d’un véritable jeu popcorn. Le genre de jeu que si Michael Bay y faisait des jeux et pas des films il aurait fait celui là. Ça explose, ça tire, ça gueule, c’est beau… Pas le temps d’utiliser son cerveau, mais qu’est ce que c’est bon ! Une fois de plus les gars de chez Infinity Ward on fait un travail de mise en scène absolument remarquable. L’autre jeu du salon était immanquablement le titre de Naughty Dog. Bon je ne vais pas m’étendre sur ses qualités, pour savoir ce que j’en pense, lisez l’avis de mes compères ci-dessus c’est tout pareil.

15-3.jpg
R.U.S.E. sur table multi-touch, c’est quand même la classe !
Impossible aussi de faire l’impasse sur Left 4 Dead 1.5 2. Si le jeu ressemble trait pour trait à son prédécesseur, l’ajout d’armes de mêlée est absolument jouissif. Les nouveaux infectés spéciaux sont plutôt bien trouvés, mention spéciale au Jockey qui peut véritablement isoler un survivant. Une future plaie en multijoueur. Split/Second quant à lui va me faire oublier le pathétique Burnout Paradise. Pour terminer, mention spéciale à la démo de RUSE faite sur table tactile. On ne jouera jamais comme ça chez soi mais ça en jette.

05-10.jpg
Nachcar a tenté vainement de draguer tout ce qui bouge… même Pac-Man !
Des déceptions, il y en a eu aussi. En tête de gondole je citerai Heavy Rain. Le passage testé semblait ultra dirigiste et bourré de QTE. Malgré ce que veut bien nous faire croire David Cage, on est bien face à un film interactif au scénario à embranchement multiple semblant bien écrit et à la réalisation chiadée. L’autre déception est en fait le salon dans son ensemble. Peu de gros jeux jouables, pas assez de bornes pour les gros jeux testables, certains éditeurs peu présents, un manque flagrant de babes, beaucoup trop de monde, une odeur de caribou en rûte par moment insupportable (faut pas oublier que les visiteurs était à 93% des mâles) et j’en passe… T’ain ça y est je deviens un vieux con aigri. En tout cas l’année prochaine c’est certain, je viens à la journée presse !

Bilan de K.mi

Pendant que mes acolytes handicapés de talent donnaient des coups d’épaules à des gosses de 8 ans sur des bornes de jeux bidons à la con de mes deux pour ne pas se faire toler et avoir la honte (habituelle chez eux) suprême, pendant qu’avec leur tête de poux ils essayaient de draguer les trois pauvres babes usées et fatiguées, pendant qu’ils étaient obligés de lâcher des pets pour pouvoir circuler librement sur place sans avoir le coude d’un type dans l’œil, je suivais l’actu (inexistante) pour alimenter le site… Ce Festival du jeu vidéo, c’était d’la MERDE ! !

KikiSeFaitChier.jpg
Kiki est resté avec K.mi suivre l’actu pour alimenter le site…

16 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.