Dreams, entre rêve et réalité

0

Dreams c’est avant tout un outil de construction de jeux dans le jeu. Et il est tellement bien fait que tout le monde devient un génie… enfin si on a le temps et le courage.

Un monde de rêves

Dreams c’est tout d’abord un outil de malade. Mais vraiment de dingue. Il suffit de voir la variété des créations pour s’en rendre compte très simplement. Ensuite vous pouvez regarder la qualité des meilleures productions pour finir de vous convaincre. Si on devait donner des notes, Dreams se situe forcement proche de la perfection. N’importe qui avec du temps peut produire son propre jeu, court métrage ou autre élément artistique. D’ailleurs plutôt que d’approfondir, il suffit de citer quelques exemples. Personnellement j’adore les expériences comme celle de Slurmmackenzie avec la musique de Toxic Avenger mise en avant dans l’exposition Dreams faite par Sony. Mais une fois dans le jeu, on découvre des créations bien plus abouties comme le remake de Fallout 4 ou de Sonic. D’ailleurs on peut se poser la question des licences sous Dreams mais apparemment les différents éditeurs tolèrent tant qu’il s’agit de créations de la communauté sans monétisation. En tout cas les résultats sont plus que bluffants. Sonic est par exemple le meilleur Sonic auquel j’ai joué depuis longtemps.

On en parle des licences dans Dreams ?

La dure réalité

Dreams est partagé en deux. Le voyage onirique qui vous permet de prendre la place d’un joueur et de tester toutes les créations de la communauté et la création de rêve. De la même manière mes impressions sont partagées en deux :

D’un côté et comme je l’ai déjà indiqué, l’outil est simplement incroyable. D’un autre côté on se rend vite compte qu’il faut un sacré courage pour réaliser une œuvre tout juste correcte. Alors j’ai d’autant plus de respect pour tout ce que j’ai testé mais l’effet pervers est qu’il sera très compliqué pour le joueur moyen de s’y mettre. Et encore plus d’obtenir des résultats. Pour vous faire une idée, j’ai presque abandonné alors que j’étais encore en phase de tuto. Et si je voulais attendre ma première création pour ce test, je me rend bien compte qu’elle n’est pas prête de voir le jour. L’autre conséquence directe de cela est la durée des créations des joueurs. Si j’ai croisé un paquet de bon résultats, que ce soit du court métrage de vos films préférés repris fidèlement, des créations originales et marrantes ou des jeux qui auraient largement mérités d’être plus approfondis, la durée des créations proposées reste problématique à mes yeux. Car oui, fouiller, tester, voyager dans cet univers prend du temps mais au final, vous restez rarement plus de 10 minutes sur le même contenu et la plupart du temps parce qu’avec 10 minutes vous avez eu le temps de finir ce qui est vous était proposé.

Du coup, on finit par se lasser de fouiller et par rechercher uniquement les meilleures créations, celles qui sont mises en avant par MM ou que l’on peut trouver dans des articles best-of ou des vidéos consacrées à Dreams.

Kuro est simplement magnifique.
SURViVE propose un teaser d’une réalisation à venir. Et depuis The Forest, c’est tout à fait le genre de truc que j’attends.
Tous les styles graphiques sont possibles

En Conclusion

Dreams c’est de la folie pure. On avait vite compris le talent de Média Molecule avec les LBP. D’ailleurs Dreams c’est un peu LBP 4 où le studio aurait enlevé le mode solo pour se concentrer sur ce qui avait déjà pris de plus en plus de place, l’éditeur. Le résultat est juste bluffant, un outil de création tellement puissant que n’importe qui peut produire son propre jeu, sa propre création artistique. N’importe qui ? Oui à partir du moment où vous prenez le temps car du temps il va en falloir un sacré paquet pour réussir à créer quelque chose de correct. Heureusement, Dreams peut compter sur sa communauté qui est un véritable bouillon de talents qui émergent les uns après les autres via de nouveaux coups de cœur.

En tout cas le titre de Sony est peut-être le prémisse d’un nouveau système où n’importe qui pourrait proposer du contenu sur console un peu comme les modeurs sur PC. On en parlait avec Tsokoa mais imaginez un tel outil intégré à un GTA Online où chaque joueur pourrait profiter de l’univers pour créer ses propres missions, ses propres histoires. Ou pour revenir à notre titre du jour, une espèce de plateforme dans la plateforme ou chacun pourrait proposer son contenu. Forcement la monétisation changerait un paquet de chose mais elle permettrait aussi d’inciter les créateurs à proposer un contenu plus long et toujours plus qualitatif.

Une petite image de Comic Sands avec son style unique et top
Starry Night est une micro aventure dans la tête de Van Gogh

Bref, Dreams est bien là pour nous faire rêver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.