Borderlands, Diablo rencontre Mad Max

2

Je ne sais pas toi cher lecteur mais moi je me suis toujours senti frustré de ne pas pouvoir me balader avec mes potes dans Oblivion ou Fallout. Avoue que jouer en coop dans ces jeux ça pourrait le faire. Eh bien les petits gars de chez Gearbox devaient être aussi frustrés que moi…

Un peu de Mad Max

Bienvenu ami chasseur de trésor, bienvenu sur Pandore, superbe planète désertique peuplée de créatures belliqueuses, de robots horripilants, et de bandits complètement cons (comprendre : à l’IA digne d’une Eve Angeli), extravagants et légèrement tarés sur les bords. Bienvenu sur Pandore, planète inhospitalière qui attire pourtant bon nombre de fous espérant trouver l’Arche un puissant artefact extraterrestre (ouah super original comme base de scénario). C’est à peu de choses près la description que je vous ferais de cette chouette destination si je travaillais dans une agence de voyage. Malheureusement je ne bosse pas dans une agence mais pour un site de jeux vidéo avec un singe en slip pour mascotte et dirigé par de vils esclavagistes qui passent leur temps à me demander : « Il sera prêt pour quand ton test ? ». Toujours est-il que Pandore est une planète où il ne fait pas bon vivre et c’est pourtant là que va se dérouler ton aventure ami lecteur. Tout ça évidemment dans le sang, la douleur et la tôle froissée.

borderlands-xbox-360-064.jpg
Voici le genre d’énergumène qui peuple la planète Pandore.
borderlands-xbox-360-070.jpg
Avoue que ça fait fortement penser à Mad Max.
borderlands-xbox-360-103.jpg
Ces petits robots ont une voix assez agaçante.

borderlands-xbox-360-171.jpg
Ça va être l’orgie d’objets !
La première chose qui saute aux yeux ce sont évidemment les chouettes graphismes en Cell Shading qui collent parfaitement aux délires du jeu, gores et potaches à souhait, proches de certains Comics US. L’univers dépeint, quant à lui, a un fort goût de Mad Max. Impossible de ne pas penser à l’univers post-apocalyptique de la saga. Tout y est: design des bandits, plaines rocailleuses et désertiques, joutes à bord de bolides armés, etc… Même le nom de certains personnages et certaines quêtes (très classiques pour la plupart) font directement référence à la trilogie avec un Mel Gibson tout jeunot dedans. Des quêtes ? Mais pourquoi il parle de quêtes ce con ? C’est pas un FPS Borderlands ? Je suis certain que c’est la question que tu te poses copain lecteur. Eh bien si, Borderlands est bien un FPS, mais un FPS qui sent bon le RPG…

Beaucoup de Diablo

Un FPS qui hume bon le Hack’n Slash pour être plus précis. Ici contrairement à un FPS classique c’est plus la puissance de l’arme que tu vas utiliser qui va te permettre de t’en sortir plutôt que ton habilité à viser. Et des pétoires tu vas en trouver comme s’il en pleuvait ! Des caisses bourrées de gros flingues, des ennemis qui, une fois dessoudés, lâchent des objets à la pelle et tu comprendras que comme dans tout Hack’n Slash qui se respecte c’est vite l’orgie d’items (des millions d’armes qu’ils disent les développeurs). Oui je sais, le H&S (j’abrège, j’en ai marre d’écrire ce mot toutes les deux phrases) ne se limite pas à ça, Borderlands non plus. Ce FPS un peu bâtard te proposera évidemment de choisir l’une des quatre classes disponibles ayant chacune leur arbre de compétences qu’il sera possible de faire évoluer comme bon te semble après chaque montée de niveau. Alors que choisiras-tu pour réaliser les nombreuses quêtes qui te seront proposées par les trop rares habitants de Pandore et trouver l’Arche ? Ton truc c’est plutôt le bourrin de base qui fonce dans le tas ou le sniper qui ne prend pas trop de risque ? En tout cas le but sera bel et bien de dessouder à tour de bras pour gagner des niveaux, se voir proposer de nouvelles quêtes et débloquer de nouvelles zones à parcourir à pied ou en bagnole.

borderlands-xbox-360-098.jpg
Lequel de ces quatre chasseurs de trésor incarneras-tu ?
borderlands-xbox-360-065.jpg
Ton inventaire sera vite plein.
borderlands-xbox-360-233.jpg
C’est bien mon grand tu viens de gagner un niveau. Va le dépenser pour améliorer tes compétences.

borderlands-xbox-360-253.jpg
La conduite des véhicules est assez proche de celle de Halo… En plus rigide.
Et heureusement que des stands de location de bolide sont disséminés à droite à gauche tant tu vas passer ton temps à te taper des allers et retours incessants. Mais rassure-toi, tu ne seras pas toujours seul dans ton périple. Enfin, si tu joues en solo évidemment tu seras toujours seul mais si t’es pas un gland réticent à jouer avec tes potes ou de parfaits inconnus, tu pourras créer un petit groupe composé de quatre aventuriers prêts à éradiquer la vermine qui gangrène la planète. Et là le jeu trouve tout son sens. Les classes sont complémentaires, les véhicules à la conduite Haloèsque peuvent accueillir deux passagers, des tactiques (bien bourrines) se mettent en place, les ennemis sont plus coriaces et nombreux, c’est plus mieux bien que tout seul quoi ! Fais moi confiance, si tu n’as pas encore franchi le cap et si tu n’as pas été banni du xbox live car tu es un vilain pirate, lance toi, tu ne le regretteras pas. Cerise sur le gâteau : si tu es pauvre et que tu n’as pas d’abonnement internet tu peux même jouer en écran splitté. Elle est pas belle la vie ?

Assez déroutant au départ pour qui s’attend à jouer à un FPS classique, ce Borderlands est une véritable bouffée d’air frais dans le milieu franchement peu novateur des shoots à la première personne. Et en coop c’est encore meilleur !

2 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.