Aeon Must Die!, pas la claque attendue

0

Aeon Must Die est un Beat’em all en 2d avec un style graphique fort développé par Limestone Game et qui, comme tous les jeux édités par Focus, n’a pas réussi à me convaincre.

Quand on regarde un trailer d’Aeon Must Die! on se dit vite que ça va être une bonne grosse claque niveau ambiance et que ça sera peut-être la perle que l’on cherche de temps en temps sur le store en errant comme ça. Au final je spoile tout de suite, il n’en est rien et le titre édité par Focus Interactive est lui aussi touché par la malédiction Focus (malédiction que j’ai proclamé qui consiste en un point simple. La grande majorité de leurs titres sont super séduisants et finissent par être biens, mais jamais top, voir même bien souvent abandonnés avant la fin alors que j’ai pour habitude de finir tous mes jeux).

Le système de scoring est très exigeant

La malédiction Focus

Et donc je n’ai pas fini Aeon Must Die! Pourtant je ne suis plus très loin de la fin mais c’est bien simple, ça fait 2 mois, à chaque fois que j’allume ma Play, je préfère lancer autre chose. Et pourtant croyez moi j’ère depuis quelques temps à moitié dépressif tellement il n’y a rien à jouer. Mais rien y fait, je préfère toujours installer autre chose, rejouer à un vieux jeu ou me rabattre sur les classiques Rainbow ou Fifa plutôt que de finir Aeon Must Die! Aller hop, on rejoint Greedfall, Curse of the dead Gods, Hood, The Surge, Vampyr et presque A plague Tale (que j’ai finalement fini parce qu’on m’a dit que c’était génial… mouai).

Comme tout le reste, l’ambiance est sympa mais ça devient vite redondant

Sinon pour revenir au jeu, le style est assez plaisant avec un dessin particulier que l’on aimera ou détestera, un gameplay double qu’il faut équilibrer en permanence et qui séduira ou énervera mais surtout une histoire qui mettra tout le monde d’accord sur sa médiocrité. Oui là-dessus, pas de double effet kiss cool, c’est juste moyen. Aeon, empereur immortel d’une citée futuriste est trahi et laissé pour mort. Le but va être de se venger de tous ses « fidèles » serviteurs en utilisant le corps d’un autre dont il faut aussi garder le contrôle via un système chelou. D’ailleurs il y a pas mal de trucs bizarre dans ce jeu. Son système de combat, son système de « morts », son histoire, la longueur incroyable des dialogues alors que le jeu se veut nerveux et rapides et son ambiance.

On a beau apprendre de nouveaux coups, on utilise finalement un peu toujours les mêmes pour gérer la chaleur.

Si celle-ci devrait être le point fort du jeu, elle n’arrive même pas à convaincre complètement. La bande son est bonne mais je peux vous dire que je l’ai déjà oubliée, les graphismes sont marquants mais finalement rien d’extraordinaire, les animations sont classes bien qu’un peu rigides, le style de la narration est originale mais finalement saoulant… bref rien ne fait mouche comme on pouvait l’espérer en regardant le trailer.

Le jeu est beau, la musique est bonne, le résultat aurait vraiment pu être meilleur

En conclusion

Voilà c’est pour tout ça que je n’ai pas fini le jeu et quand on connait le contexte de son développement bah on se dit un peu « tout ça pour ça »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.