Shitenno, mon coup de coeur au Japon

5

Acheté il y a peu en promotion et complètement par hasard, Shitenno est devenu mon gros coup de coeur du moment. Stratégie et fourberies au programme.

C’est quoi ?

boite.png
Shitenno est un jeu pour 2 à 4 joueurs de 10 ans et plus, de Cédric Lefebvre (Crimebox, Yggdrasil ou Offrandes) édité chez Ludonaute (Crimebox, Yggdrasil, Lewis et Clarck ou Offrandes) et illustré par Vincent Dutrait (Tikal 2, Mundus Novus, Augustus ou Lewis et Clarck…). Ça tourne en rond, tout ça me donne le tournis.

Voici le pitch sans aucune modification ou coupe de ma part. Qui suis-je pour raccourcir le travail d’autrui :
Shitenno plonge les joueurs dans le Japon médiéval où ils incarnent les quatre samouraïs légendaires, appelés Shitenno, qui combattirent aux côtés du premier shogun de la dynastie Tokugawa et unifièrent l’empire du Soleil levant au début du XVIIème siècle.

Dans la boîte

On retrouve en vrac :

  • Un plateau représentant les 8 provinces japonaises à contrôler.
  • 8 tuiles « titre ». 4 représentant votre rôle et 4 permettant le choix à venir pour les tours suivants.
  • 34 cartes « troupes » et 24 cartes « Kokus » pour contrôler les régions.
  • 4 sets de joueurs avec 1 carte Shitenno (personnage) 1 kamon (marqueur) de score et 12 kamons de contrôle
  • 24 tuiles recto/verso « Troupes »/ »Bonus » indiquant donc les troupes nécessaires à la conquête de la région puis une fois retirée, le bonus qu’elle procure.

eclate-2.jpg
Le matériel est de bonne facture sans être luxueux. En tout cas aucun carton n’est bas de gamme et pour ce prix (voir conclusion) on ne peut qu’applaudir. Vous trouverez également des pochettes pour ranger tous les petits pions. Détail cher à tous les joueurs.

Comment on joue ?

Cartes_troupe.jpg
La partie est décomposée en deux phases, le partage et le placement. La phase la plus intéressante, et de très loin, est celle du partage durant laquelle il va falloir jouer subtilement pour réussir sa phase de placement. En fait le système mis en place pour le partage des ressources est l’exacte raison de mon gros coup de cœur. J’ai trouvé ce système très intelligent et nouveau (pour ma part je n’ai pas en tête un autre jeu où les ressources sont choisies de la sorte). Un certain nombre de cartes (en fonction du nombre de joueurs) va devoir être partagé par le joueur ayant le rang le plus haut. Il confectionne alors un premier lot qu’il propose à son second dans la hiérarchie. Celui-ci à l’occasion d’accepter le lot ou d’attendre le suivant (sachant qu’il voit ce qu’il reste à partager mais pas la composition des lots suivants). Et ainsi de suite à tous les joueurs. Si tout le monde refuse le lot, celui qui l’a constitué se retrouve dans l’obligation de le prendre pour lui et le second prend en charge le partage des lots restants.

region.jpg
Voici une des régions à contrôler. En haut les points à marquer et en bas les unités nécessaire à son contrôle.

Pour conclure

L’adage « plus on est de fous et plus l’on rit » colle parfaitement à Shitenno qui, à 4 joueurs, permet de vraiment voir qui est assez malin pour contrôler la partie tout en laissant croire aux autres que ce qu’ils récoltent est suffisant. Les versions 2 et 3 joueurs sont également efficaces. Un jeu tout en subtilité qui m’a donc convaincu dès la première partie et pour lequel, une fois n’est pas coutume, je vais faire de la pub au revendeur qui me l’a fait découvrir grâce à cette super promotion sur ce super site : Ludifolie

5 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.