Sang Rancune, poignarde tes amis

9

Je l’ai déjà dit plusieurs fois mais moi j’aime les jeux où on peut trahir ses ami(e)s. J’aime aussi les jeux coopératifs. Me voilà donc bien heureux de découvrir Sang Rancune sorti il y a peu chez Iello. Un jeu où il va falloir coopérer mais aussi poignarder ses amis au bon moment.

C’est quoi ?

sang-rancune_boxfront.jpgSang Rancune est la version française de Cutthroat Caverns, un jeu de Curt Covert. Ici, de 3 à 6 joueurs vont devoir coopérer pour sortir vivants du donjon Coupegorge. Pour espérer être celui qui remportera l’Artefact de l’Ultime il faudra avoir tué plus de monstres que les autres. Encore faut-il survivre jusqu’à la sortie. Pour survivre il va falloir coopérer. Pour gagner il va falloir trahir.

Dans la boîte

Pour la VF de ce jeu, IELLO ne s’est pas contenté d’une simple traduction. Non, l’équipe a carrément décidé de revoir la totalité du matos, allant même jusqu’à refaire toutes les illustrations. Celles-ci sont relativement classiques mais quand même un cran au-dessus de celles de la version originale. D’ailleurs c’est l’ensemble du matériel qui est de meilleur qualité (les cartes semblent un poil fragiles tout de même) et qui est bien plus fonctionnel.

eclate_sang-rancune.jpg

Comment on joue ?

Après avoir défini aléatoirement l’ordre de tour de jeu en piochant une carte initiative les joueurs vont à tour de rôle jouer une carte combat face cachée. Une fois que tous les joueurs ont choisi leur carte combat on les révèle (toujours selon l’ordre du tour). On additionne les dégâts indiqués sur ces cartes et si le monstre meurt, le joueur qui porte le coup de grâce récupère la carte du monstre (qui rapporte des points de prestige en fin de partie). Si le monstre n’est pas vaincu c’est à son tour de cogner. On continu ensuite comme ça jusqu’à que ce que le monstre soit occis. Une nouvelle rencontre peut alors commencer. Au bout de neuf rencontres le joueur ayant le plus de points de prestige est le grand vainqueur et repart avec l’Artefact tant convoité. A lui amour gloire et fortune (pour la beauté désolé on ne peut rien faire).

sang-rancune-49-1337624187-2.jpg
Les vilains !

C’est bien beau tout ça mais on les fait quand ces coups de pute à nos amis ? Eh bien c’est simple, en plus des cartes combat, les joueurs ont dans leur main des cartes coups bas. Ce sont ces cartes qui vont permettre de pourrir ses compagnons d’infortune. Elles peuvent par exemple permettre d’annuler une carte combat d’un autre joueur, d’intervertir l’initiative ou bien encore de « dévier » les dégâts causés par la créature vers un autre joueur. Des trucs chouettes qui entretiennent l’amitié quoi ! Les joueurs ont également des cartes objet qui donnent des petits bonus bienvenus. La mort d’un joueur étant définitive il est parfois bon d’avoir une petite potion de soin sous le coude. Même s’il est rare de mourir, les ennemis n’étant pas particulièrement coriaces, il vaut mieux être prévoyant.

Pour conclure

N’espérez pas contrôler quoi que ce soit, Sang Rancune c’est du jeu fait pour la déconne et pour pourrir ses amis. Rien d’autre. Si vous cherchez un jeu stratégique et calculatoire vous pouvez passer votre chemin. Par contre si vous voulez passer un bon moment bourré de rires sadiques ne vous privez pas. Bon si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous jouez à autre chose car les parties, notamment à 6, peuvent être assez longues. Certes bien moins longues que celles d’un Munchkin (jeu auquel Sang Rancune fait fortement penser) mais longues quand même. Et si les parties longues ne sont pas nécessairement un problème, c’en est un quand il y a élimination de joueur. En effet, la mort d’un joueur étant synonyme d’éjection de la partie, que fait ce joueur en attendant la fin de la partie ? Eh bien il va faire un tour sur Polygamer (ou sur Youporn s’il est célibataire) et il laisse les autres s’éclater !

9 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.