Sorties cinéma de la semaine du 04 avril

9

Au programme cette semaine : du houba houba, des superproductions filmées au caméscope, Marilyn Monroe et des trucs français chiants comme d’hab. Et puis aussi Titanic avec les seins de Kate Winslet en 3d, mais j’en parle pas vraiment en fait, c’est juste pour le référencement Google.

Sur la piste du Marsupilami

Sur la piste du Marsupilami par Alain Chabat, c’est le gros film de la semaine qui sort sur 8000 (bon ok peut être que 800, mais quand même) écrans et dont les acteurs squattent déjà tous les écrans télé depuis quelques jours (quoique je suis mauvaise langue, je crois même pas qu’il y ait eu un épisode des Enfants de la Télé spécial Marsupilami, à moins que TF1 produise pas le film ?). Etonnament vu le genre, les critiques sont assez bonnes alors que perso même si j’ai bien aimé son Astérix et même réussi à voir RRRrrr jusqu’au bout, je ne suis pas trop emballé par cette bande annonce. C’est peut être justement parce que le coté BD est bien retranscrit, mais moi je trouve les personnages trop caricaturaux et le Marsupilami mal fait.

REC 3 Genesis

Une histoire de zombies et de mariage. C’est peut être et même assez sûrement parce qu’il a été vachement copié, mais du coup je trouve que REC apparait déjà très daté et galvaudé alors que le premier avait été assez novateur au moins dans la forme.

My Week with Marilyn

Il y a quelques années à peine ça aurait juste fait un documentaire sur France 2 avec Stéphane Bern en voix-off, mais mode du biopic oblige on va donc pouvoir vivre la romance éphémère de Marilyn avec un jeune anglais inconnu sur grand écran. On notera au passage la performance de Michelle Williams passée de Dawson à une victoire aux Golden Globes, c’est un peu la version féminine et américaine de Jean Dujardin en fait.

Le Fils de l’autre

Un bébé israélien et un autre palestinien ont été échangés par mégarde à la naissance et les parents l’apprennent 20 ans après. Inné vs acquis, Israel vs Palestine, juif vs musulman : ça sent les gros poncifs et lieux communs à 200 bornes, mais c’est peut être juste moi qui suis trop cynique alors que dans le fonds on est tous des êtres humains et que si on se donnait tous à la main au lieu de se faire la guerre…

Aux yeux de tous

Un hacker « anonymous » découvre un méchant complot autour d’un supposé attentat islamiste en piratant des caméras de surveillance et webcams de particuliers. Encore un film où on va passer la moitié du temps à admirer des jauges de batteries, des effets parasites sur un écran et des plans fixes sur un lit dignes de Youporn. Qui aurait cru un jour que Vidéo Gag puisse être un tel précurseur des effets de mise en scène cinématographiques du XXIème siècle ?

A moi Seule

Une ado redécouvre la vie « dehors » après avoir été séquestrée pendant 8 ans. En france on a quand même le don de faire des trucs très chiants avec des histoires pourtant potentiellement intéressantes à la base. Vivement un remake avec Miley Cyrus et Nicolas Cage.

Et aussi des opéras que je comprends pas trop l’intérêt d’aller voir ça au cinéma, et des docu ou films étrangers qui sortent dans 2 salles et puis aussi Titanic 3D, mais qui ça intéresse ici franchement ?

9 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.