Les sorties cinéma de la semaine du 21 mars

6

Revue des films qui sortent cette semaine au ciné, de la hype (que je ne comprends pas trop) Hunger Games à l’Ovni indé Bellflower en passant par pas mal de films avec un peu de cul dedans, vive le printemps.

Hunger Games

Hunger Games c’est après Harry Potter et Twilight, le nouveau phénomène ado également adulé par plein d’adultes régressifs aux goûts douteux qui pourrissent ma timeline Twitter. Bon j’avoue moi même j’ai lu tous les J.K. Rowling et même certains en anglais (et pour la vanne oui, j’ai vu les deux premiers Twilight, mais j’avais des circonstances atténuantes du genre féminines), mais là je comprends pas trop.

Une amérique dystopique et des ados qui doivent se battre dans un jeu de télé-réalité mortel mis en place par un vil gouvernement totalitaire contrôlé par une caste supérieure de gens aux goûts vestimentaires excentriques : ça sent un peu comme le reflux d’une digestion trop rapide de classiques de la littérature d’anticipation et à la version bariolée et édulcorée de Battle Royale.

J’ai l’impression d’avoir déjà vu ce scénario 12 000 fois de Running Man jusqu’à un épisode de Sliders et tout m’a l’air très cliché dans ce blockbuster tourné à l’économie et aux allures de Chair de Poule version ciné.

Bellflower

En espérant l’apocalypse prochaine Woodrow et Aiden, deux jeunes en déshérence, construisent un lance-flammes et une voiture de guerre pour ainsi pouvoir dominer le monde. Un plan parfait jusqu’à ce que l’un d’eux rencontre une nana.

Déjà un film avec un lance-flammes ne peut pas être foncièrement mauvais, alors si en plus il s’agit d’un truc indé sorti de nulle part et tourné avec trois francs six sous tout en ayant grave de la gueule ça peut être une très bonne surprise.

Les Adieux à la reine

Un chateau, des costumes d’époque, une Marie-Antoinette lesbienne et chaudasse, de jolies actrices : on avait tous les ingrédients pour un bon porno et au final on se retrouve avec un film qui a l’air très chiant, à croire que le personnage est maudit au cinéma après la déjà très chiante tentative de Sofia Coppola d’il y a 2 ou 3 ans.

30 Beats

New York, l’été, une vague de chaleur, 10 trentenaires et autant voire plus d’histoires de cul entre eux : en fait c’est un peu Friends avec du sexe à la place de l’humour.

https://youtube.com/watch?v=tYAnQO3p84o

Target

Deux potes par ailleurs agents secrets se rendent compte qu’ils sortent avec la même fille. Plutôt que de larguer cette salope, ils se disputent les faveurs de la belle en se la jouant Mr&Mrs Smith dans une surenchère de coup de putes par gadgets payés par le contribuable interposés. Dans le genre comédie d’action ça n’a pas l’air palpitant, mais ça aurait pu être pire, il aurait pu y avoir Katherine Heigl dedans.

Torpedo

François Damiens dans un espèce de Little Miss Sunshine franco-belge : un loser croyant avoir gagné un diner avec Eddy Merckx embarque avec une famille de circonstance et un commercial en otage dans une aventure vers Brest en camping car. Un jour à la télé je dis pas, mais de là à dépenser 10 balles…

L’Oncle Charles

En galère de thunes, une famille fait passer l’un de ses membres pour l’héritière d’un richissime homme d’affaires se croyant condamné par la maladie. A mon avis c’est pas avec ce film qu’Alexandra Lamy amènera son mari à une cérémonie de remise de prix histoire d’inverser un peu les rôles pour une fois.

Eva

Un ingénieur chargé d’inventer un robot humanoïde prend pour modèle la fille que son ex a eu avec son frère, les gens ont le don de se compliquer la vie des fois quand même.

Bye Bye Blondie

Deux punkettes lesbiennes à leurs heures perdues se retrouvent 20 ans après alors que l’une s’est rangée et pas l’autre. A l’image du mouvement punk ça m’a l’air très faussement transgressif et assez vide, en même temps c’est un film de Virginie Despentes.

https://youtube.com/watch?v=mLi2Ro2J4Uw

Hénaut Président

Adaptation de la série (ah oui c’est vrai que ça me dit vaguement quelque chose) de Michel Muller où il interprête un élu lambda assez loser sur les bords et pourtant catapulté à l’élection présidentielle par une agence de com’.

Je tiens à rendre hommage aux journalistes qui posent la question de l’impact du film sur l’élection présidentielle du mois prochain sachant qu’il va faire 400 entrées payantes.

https://youtube.com/watch?v=cR-szObEHq0

Sachez que cette semaine sortent aussi des documentaires ou vieux films dans 3 salles et demi, mais j’ai pas eu envie d’en parler.

6 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.