Comment tuer son boss ?, la nalyse

6

Dans la lignée d’un Very Bad Trip, Comment tuer son boss ? est une comédie moderne à l’américaine, légèrement irrévérencieuse et construite pour être efficace.

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime. (Un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

VIDEO-Horrible-Bosses-Jennifer-Aniston-encore-plus-cochonne-dans-cette-version_image_article_paysage_new.png
Hoho, Jennifer, allons…
Sorti en août 2011, Comment tuer son boss ? est un film de Seth Gordon qui commence à faire son trou en tant que réalisateur de cinéma après avoir traîné sa caméra sur des séries comme The Office ou Modern Family.

Le pitch dans ta potch

Nick, Dale et Kurt, trois potes, entre 30 et 40 piges (à vue de nez), ont pour point commun d’avoir chacun un boulot, mais surtout un patron qui leur pourri la vie. Un soir de murge ils vont décider de tous les buter sans se faire démasquer…

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

comment_tuer_son_boss_article_big.jpg
C’est ça Jenny, vas-y !

C’est grâce au casting des patrons que Comment tuer son boss ? vaut son pesant d’or. Jugez et imaginez plutôt : Kevin Spacey en gros connard psychopathe et adepte des vexations en tout genre, Colin Farrell en taré aux narines remplies de coke friand de masseuses asiatiques, et surtout Jennifer Aniston en nympho grossière et agressive. Ils sont tous excellents mais je décerne l’oscar, la palme d’or, le césar et le hot d’or à Jennifer Aniston. C’est justement son rôle, totalement à contre emploi du prototype de la cruche sympa que t’as envie de baffer auquel elle nous a habitué, qui m’a décidé à vous faire une nalyse de ce film. Déjà, elle a une coupe de cheveux différente d’à l’accoutumée qui la change et lui va très bien (c’est important de parler de coiffure avant d’aborder des détails plus intellectuels) mais la voir à chaque apparition sortir des répliques comme « Ramones moi ma petite bouche de pute ! » en talons aiguille, bas nylon, porte-jarretelles et topless sous sa blouse blanche ouverte de dentiste, ça fait son petit effet.

3024423274_1_6_GtzDHYGz.jpg
Oh oui Jen, soit perverse !

En soi, Comment tuer son boss ? n’a rien d’extraordinaire mais il passe comme une lettre à la poste lors d’une soirée avec des potes, sa meuf (ou son mec), sa meuf (ou son mec) et des potes ou p’t’être même à la limite tout seul. Une comédie efficace qui égayera vos longues soirées d’hiver. Parmi les personnages principaux c’est Dale (Charlie Day) le plus intéressant parce que le plus con (vous connaissez la recette), d’autant plus que c’est lui qui se fait sexuellement harceler par sa chaudasse de patronne alors qu’il est fiancé et fidèle, donc forcément on s’attache et s’identifie…

Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston Jennifer Aniston. En nympho vulgaire et grossière.

https://youtube.com/watch?v=cW7GJnTTFvI%3Fversion%3D3%26hl%3Dfr_FR%26rel%3D0

Les trucs à ressortir en société pour susciter l’admiration des personnes de ton choix

– En fait je n’ai trouvé que de la merde comme anecdotes autour de ce film mais bon, dire que vous avez vu Jennifer Aniston sortir des répliques de chaudasse à moitié à poil devrait suffire à susciter l’admiration.

6 Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.