Menace Soviétique – Escape Agency

0

Grande puissance nucléaire à l’époque de la guerre froide, l’ex URSS renferme encore de nombreux secrets, dont certains disséminés en Europe de l’ouest.

Si les créateurs d’Escape Games sont généralement eux-mêmes joueurs et curieux, ils sont parfois tellement débordés qu’ils ne pensent même pas à ouvrir toutes les portes de leurs locaux. Sans doute trop occupés à contrer le machiavélique Dr Kang, il aura fallu plus de 3 ans à The Escape Agency pour avoir la curiosité d’ouvrir la porte de leur sous-sol et réaliser qu’il renfermait quelque chose d’assez exceptionnel.

Le soir de notre visite, Guillaume nous présente enfin leur découverte, une base soviétique secrètement installée dans Paris pendant la guerre froide et abandonnée depuis. Un passage secret y mène et coïncidence troublante, un événement de la plus haute importance requiert notre présence.

Menace Soviétique

Un ancien centre de commandement de l’URSS a été réactivé en Crimée et quelqu’un essaie de l’utiliser pour lancer les missiles nucléaires encore actifs. Nous devons tenter de le contrer depuis Paris et sauver le monde d’une probable tempête nucléaire…

La base est donc secrètement cachée dans une cave voûtée du quartier. Les décors sont bruts, entre la pierre de la cave et le métal des portes, agrémentés de quelques drapeaux et affiches à la gloire de l’URSS, tout le charme soviétique est là. Les équipements semblent à l’arrêt depuis plus de 30 ans et toutes les inscriptions et manuels sont en cyrillique. Fylo se précipite et enfile le premier costume de militaire, mais cela ne nous aide malheureusement pas dans la compréhension du russe.

menacesovietique_100.jpgLes lieux me font penser à un Escape Game « new-old-school ». Comme dans les salles de 2014 ou 2015, les murs sont recouverts de mécanismes qui invitent immédiatement au jeu et nous attirent, sauf qu’ils gagnent la crédibilité et la technologie de 2019. Si les salles récentes font souvent le pari de l’intégration des mécanismes et les dévoilent au fur et à mesure de l’histoire, ce n’est pas le cas ici. Le résultat est déstabilisant pour les joueurs instinctifs que nous sommes, nous n’avons qu’une envie, nous précipiter et essayer un après l’autre chaque mécanisme. Nous en oublions forcément le brief initial, et notre GM nous rappelle plusieurs fois que nous devons impérativement trouver un moyen de relier la base parisienne avec l’URSS.

Ces différents équipements sont tous d’époque, ou reproduisent parfaitement le style des années 70 ou 80. On ne trouve pas de LED ou d’écran LCD, mais des ampoules, des tubes cathodiques et des téléphones à cadran. Les mécanismes qu’ils renferment sont bien évidemment beaucoup plus modernes, sous une apparence préservée, et le plaisir ludique est bien là.

Trois niveaux de difficulté existent pour cette Menace Soviétique et l’enseigne nous a gâtés en choisissant pour nous « Mégalomane ». Si bien qu’entre tous les mécanismes qui nous font perdre la tête et la difficulté, notre début est assez chaotique. Le GM nous envoie beaucoup de messages et nous arrivons finalement à comprendre les enchaînements et à progresser. Comme souvent, notre équipe se réveille sur la seconde partie de l’aventure et le rythme s’accélère. Plusieurs énigmes déclenchent de belles surprises, des effets wahou qui nous font encore perdre un peu de temps, nous sommes comme des enfants subjugués par un feu d’artifice.

Le dernier mécanisme permet le désamorçage des missiles, et demande à la fois de la concentration, du travail d’équipe et une bonne gestion du stress, ce dont nous manquons cruellement après presque 70 minutes de jeu. Nous arrivons enfin à le désactiver, à 28 secondes de la fin, et nous remarquons seulement à ce moment l’ambiance sonore qui participait à la pression et l’immersion.

La Menace Soviétique est une excellente salle, très dense et éprouvante. Il ne faut pas craindre de choisir le niveau « novice » qui ne réduit pas le nombre d’épreuves. Vous ne passerez donc pas à coté de certains mécanismes, vous aurez juste un peu plus de temps ou besoin d’un peu moins de précision pour les réussir.

L’avis de Fylodindon

menacesovietique_105.jpgLorsqu’on rentre dans le bunker de cette Menace Soviétique, la première impression c’est qu’on se trouve face à une salle un peu oldschool, comme on en a vu d’autres, sur des thèmes un peu similaires. Et puis, passées les premières minutes, au rythme où se dévoilent les énigmes, on se rend compte qu’elle ne l’est peut-être pas tant que ça, avec des mécanismes plutôt modernes et des petites trouvailles ingénieuses.

Le fait que l’intégralité des textes qu’on retrouve dans la room soit en cyrillique apporte davantage de crédibilité à la salle, mais est particulièrement déconcertant et nous fait perdre tous nos repères. Ajouté au taf conséquent à abattre pour venir à bout de cette menace, cela rend l’épreuve plutôt difficile ; même si trois niveaux de difficultés différents, adaptable en cours de partie qui plus est, tempèrent un peu cette impression.

Toujours est-il que je nous ai trouvé plutôt mauvais et que notre sortie est sans doute conditionnée, plus qu’à l’accoutumée, sur le nombre d’indices que le GM a bien voulu nous donner. Ça ne m’a pas empêché pour autant d’apprécier cette salle à sa juste valeur, et je ne saurais que vous la conseiller.

L’avis de Tsokoa

Après une entrée assez surprenante, nous pénétrons dans bunker aux allures de… bunker. Nous avons déjà eu plusieurs fois l’occasion de faire un escape game aménagé dans une grande cave et là il faut bien avouer que ça colle parfaitement au thème. A l’intérieur tout est en russe et donc en cyrillique, dépaysement garanti avec en plus plein d’éléments de décors bien soviétiques comme il faut.

menacesovietique_101.jpgLa salle qui semble un peu dépouillée au premier abord recèle en fait une grosse densité d’énigmes variées et dans lequel on sent un souci du détail du créateur avec des mécanismes très ingénieux.

Après un début un peu poussif (de notre part), nous finissons au buzzer sur une dernière épreuve parmi les plus stressantes à laquelle nous ayons du faire face dans une room.

Malgré sa thématique déjà vue ailleurs, Menace Soviétique d’Escape Agency parvient à surprendre par l’immersion de son décor et l’ingéniosité de ses mécanismes. Ce très bon escape a en plus la bonne idée de proposer un niveau de difficulté adaptable, vous n’avez vraiment aucune excuse de ne pas y aller camarades.

Le site de Escape Agency

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite
Les salles testées : Notre classement des Escape Games à Paris
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.