Le motel hanté – Victory Escape

0

Est-il possible qu’un esprit hante simultanément deux lieux, une chambre d’un hôtel Rennais déserté et une autre d’un hôtel Parisien abandonné ?

Étant assez fans des Escape Games créés par Gabriel et Ania d’InGame Design, que les parisiens connaissent pour One Hour et Team Time, nous avions suivi de loin la création de leur Motel Hanté à Rennes. Malgré les avis dithyrambiques sur cette salle, la distance et notre manque de temps étaient des freins trop importants pour notre équipe. Nous ne pouvions donc que regarder avec envie cette salle et nous dire qu’un jour, peut-être, nous irions à Rennes…

Et finalement, cet hôtel est presque venu à nous puisque l’enseigne Victory Escape a eu la très bonne idée d’ouvrir sur Paris son petit frère, basé sur le même scénario et les mêmes énigmes. Nous connaissions déjà cette enseigne pour leurs salles historiques de la rue de la Victoire, et plus récemment l’Arche Perdue de leurs locaux du Marais, une aventure dans de superbes décors. Nous étions donc très curieux d’y retourner, et nous nous y rendons fin novembre, seulement quelques jours après la découverte d’une étrange chambre numérotée 237 dans un de leurs couloirs…

Le Motel Hanté

Après la surprenante mort des propriétaires d’un hôtel parisien, une journaliste est persuadée qu’une des chambres est hantée. Elle se rend sur place mais en ressort totalement folle. Nous devons pénétrer dans cette chambre et tenter d’exorciser les lieux.

Quentin, notre Game Master, nous accompagne devant la chambre mais refuse d’y entrer lui-même. Il préfère envoyer notre équipe, sans doute trop inconsciente pour repousser cette mission. Alors que nous passons la porte, l’éclairage se met à clignoter, d’étranges bruits se font entendre, et la serrure se verrouille derrière nous. Les pièces sont petites, mais très « joliment » décorés, elles collent parfaitement au thème et l’inconscient des films d’horreurs. Des traces de brulures sont visibles sur les murs, le mobilier semble figé dans les années 60, l’ambiance est sombre et se veut stressante. La salle de bain a dû être détournée pour d’autres usages nettement plus morbides…

Si les décors sont bien travaillés et dans le réalisme des Escape Games modernes, certaines énigmes peinent à nous convaincre. L’une des toutes premières est presque surprenante ici, tellement elle parait old school. Nous avons du mal à croire que sa résolution peut-être si évidente, et nous refusons inconsciemment de poursuivre dans cette voie, à tort. Heureusement, d’autres énigmes sont plus agréables, en plusieurs étapes, High Tech ou collaboratives, mais cela manque un peu de mécanismes funs. Une salle typée horreur ne doit pas pour autant oublier le plaisir de la résolution et de la manipulation. L’enchainement est totalement linéaire et cela simplifie la progression, même si nous avons parfois entre les mains les éléments de plusieurs épreuves.

Il nous faudra un peu d’aide sur les dernières énigmes, car si après coup la logique semble évidente, le paranormal de ce Motel doit avoir un effet sur nos cerveaux. Le GM froussard qui a refusé d’entrer dans la chambre 237 arrive néanmoins à communiquer avec nous via l’écran d’une ancienne télévision, dans un bruit et un effet de vieille VHS ou de télé déréglée.

Les quelques Jump scares rencontrés fonctionnent bien sur Toma021 et des interventions extérieures pendant l’aventure rajoutent un peu de pression. Le jeu des éclairages, des bruitages et de l’accompagnement sonore participe à cette ambiance pesante. Les équipes de joueurs flippés auront surement leur dose de stress, sans que ce ne soit insurmontable.

Nous quittons la chambre après 49 minutes à combattre ce qu’elle renferme, son mystère restant à peu près entier pour les prochains visiteurs. Ce Motel Hanté est un bon Escape Game, mais avec de tels Game Designers, nous en attendions sans doute inconsciemment un peu plus. Il est lugubre sans être horrible et plaira à ceux qui veulent se faire un peu peur, sans se retrouver attachés ou découpés par des bouchers ou des cannibales.

L’avis de Toma021

Que dire de ce motel hanté ? C’est une question que je me pose encore aujourd’hui. Personnellement j’ai trouvé les décors assez réussis… mais on fait tellement mieux aujourd’hui que ce n’est ni un point positif ni un point négatif. Les énigmes sont variées… mais il faut bien avouer que c’est un point positif quand elles sont intéressantes ce qui est loin d’être le cas pour toutes celles présentes qui oscillent entre une horrible banalité qu’on ne pensait jamais revoir à certains mécanismes très sympas.

L’ambiance, elle, est réussie selon moi. Y’a toujours moyen de faire mieux mais personnellement j’ai effectivement essuyé une bonne partie des jump scares et je vais pas mentir, j’ai sursauté à chaque fois. Ajoutez à ça une bande son et les décors déjà évoqués et oui ça fonctionne. Enfin l’histoire qui nous accompagne est peut-être le point faible de la room. J’ai plus eu l’impression d’une succession d’énigmes que d’un déroulé logique.

Au final, comme je le disais en intro je ne sais toujours pas quoi penser de ce motel. J’ai aucun reproche à lui faire mais je ne suis jamais rentré dedans pour autant. J’imagine que c’est ça une salle réussie sans plus.

L’avis de Sly Sovas

Connaissant le duo à l’origine du game design de la salle, c’est avec quelques attentes que je pénètre dans le Motel Hanté. Si l’habillage sonore ainsi que la lumière nous plongent rapidement dans une ambiance angoissante et lugubre, je reste malgré tout sur ma faim concernant les énigmes.

Ce n’est pas tant la présence de cadenas qui me dérange (assez nombreux pour une salle 2019) mais davantage les façons d’obtenir les combinaisons qui manquent un peu d’originalité. Quelques mécanismes sympas sont présents et on retrouve des énigmes coopératives qui garantissent  aux joueurs d’être actifs en équipe pour maintenir un bon dynamisme dans la progression.

J’aurais également souhaité un peu plus de jump scares comme le proposent la plupart des salles sur le thème horreur mais peut être que mon niveau de couardise a baissé ! La salle reste tout à fait appréciable en mode pop corn movie pour des joueurs niveau intermédiaire ne voulant pas sursauter de trop.

NDLR : attention cet avis ne vaut que pour la salle parisienne et non pour celle de Rennes (enseigne Compte à Rebours) car il se peut qu’elle soit différente de l’originale

L’avis de Fylodindon

Comme d’habitude, les autres membres de la rédac’ m’ont laissé le soin d’endosser le costume de Super Grincheux. Mais après tout, ça va plutôt bien avec le fait que j’adore me déguiser…

Bref, contrairement à mes compères, le décor ne m’a pas spécialement frappé. C’est plutôt bien réalisé dans l’ensemble, ça colle bien avec l’esprit chambre de motel, mais ça ne m’a pas laissé sur le séant pour autant. L’ambiance est sympa et fonctionnera sans doute bien sur des équipes débutantes (ou sur Toma, qui sursaute à la moindre occasion), mais ne m’a pas chamboulé outre mesure. Je ne pense pourtant pas être le plus courageux de la bande.

Mais ce qui m’a le plus sorti de l’aventure, ce sont les énigmes. Il faut bien reconnaître qu’il y a de très chouettes idées, mais elles ne sont pas forcément toujours très bien réalisées et en oublient parfois d’être ludiques. De plus, la trop grande linéarité du début d’aventure fait qu’on peut vite décrocher ; ce qui, vous l’aurez compris, fut mon cas.

Bref, c’est une salle que je conseillerais avant tout aux débutants qui voudraient s’acclimater doucement aux salles horrifiques avant d’aller faire les plus flippantes de la capitale. Mais pour des joueurs rompus à  l’exercice, je ne suis pas certain que ça soit le choix le plus judicieux.

 

Le site de Victory Escape

Les salles testées : Notre classement des Escape Games à Paris
Toutes les enseignes et salles de Paris/IDF : Escape Game : Difficultés et Taux de réussite
Et notre petit guide de l’Aventurier !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.