Recherches à la con des internautesguiness sexy

Moi c’est la Chimay qui me fait bander

 

Shadows Amsterdam, speed dixit

Si l’on mixait Dixit avec Mysterium et Codename Image ça donnerait quoi ? Et bien ça donnerait Shadows Amsterdam, le nouveau jeu de l’éditeur Libellud.

Un délit a été commis à Amsterdam. En tant que détective privé on a fait appel à vous afin d’enquêter. Vous devez trouver trois preuves et les rapporter au “client”. Facile ! Pas tant que ça en fait…

Shadows Amsterdam est un jeu d’interprétation d’images par équipe. Un peu comme Dixit ou Mysterium pour ne citer que les jeux de l’éditeur. Deux équipes. Un plateau à cases composé uniquement d’images. Un joueur de chaque équipe est désigné comme agent de liaison. Il vont devoir faire deviner à leur(s) coéquipier(s), à l’aide de cartes images, où vont devoir se déplacer les pions détective. Une carte donnée aux petits camarades signifie que le détective devra se déplacer sur une case adjacente. Deux cartes (c’est le maximum) indiqueront qu’il faudra le déplacer de deux cases. Logique. Simple.

Shadows Amsterdam c’est aussi, et surtout, une course. Une course en simultanée. Oui on joue tous en même temps. L’équipe adverse met la pression. La première des deux équipes à rapporter les trois preuves au client gagne la manche. Deux manches gagnées et c’est la victoire. Autant dire que ça bataille dur ! Mais il faut faire attention à ne pas se précipiter. La police veille. En effet, certaines cases doivent être évitées car si un enquêteur finit son déplacement trois fois sur une case police, c’est la défaite. L’équipe adverse gagne donc la manche.
Le jeu propose également un mode deux et trois joueurs mais honnêtement ce n’est pas super intéressant. Anecdotique ai-je envie de dire. Ce n’est qu’une simple course contre la montre, le tout géré par une appli’ plutôt jolie. Jolie comme le reste du jeu d’ailleurs. Comme tous les jeux Libellud même. Ici c’est M81 Studio (un collectif d’illustrateurs) qui nous propose un univers graphique proche des productions Disney avec ses animaux anthropomorphes. C’est tout mignon et coloré. Le matériel est beau et de bonne qualité. Il y a même deux petites figurines toutes jolies.

Après le magnifique et incontournable Dixit (qui fête ses 10 ans cette année) et le très lourd et lent Mysterium, Shadows Amsterdam signe le grand retour de Libellud au jeu d’interprétation d’images. Frénétique, rapide, installé et expliqué en cinq minutes le jeu de Mathieu Aubert est une belle réussite. Il n’y franchement rien à reprocher à Shadows Amsterdam, même pas son mode deux/trois joueurs totalement inutile et peu passionnant. Non parce qu’ici c’est l’ambiance et la compétition qui priment. C’est à quatre et plus (plutôt plus d’ailleurs) que le jeu prend tout son sens. C’est fun et sans temps mort. Les parties étant rapides on a qu’une envie c’est d’en enchaîner une autre.

Par Nachcar, le 19 novembre 2018

 
Avatar de Mathieu Aubert

Merci pour ces gentils mots :)

Mathieu Aubert, le 26 novembre 2018 à 15h53

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>