Recherches à la con des internautesego surdimensionné

Fylodindon

 

L’Abri - Crack the Egg

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour retrouver l’inimitable grognement du Zombie, qui tape avec ses moignons ensanglantés sur la porte métallique d’un bunker…

L’abri est la troisième et dernière aventure de Crack the Egg, elle clôt la quête de l’œuf primordial. Si vous n’avez pas suivi les épisodes précédents de cette enseigne d’Escape Games, sachez qu’ils s’amusent depuis Chinatown - Dans les griffes de la triade avec une étrange quête secondaire. En fin de mission, les équipes peuvent partir à la recherche d’un objet caché dans chaque salle et le rapporter au XXIè siècle. Mais nous en reparlerons plus tard car nous embarquons vers le continent Nord-Américain.

Après San Francisco en 1979 et Berlin en 1920, nous partons cette fois pour le futur, en 2178 précisément, dans une base militaire en Alaska…

L’abri

Une expérience scientifique a dégénéré et la population mondiale est quasi intégralement transformée en zombies. Nous devons pénétrer dans le laboratoire où tout a commencé et trouver un antidote.

Nous descendons les escaliers et entrons assez facilement dans le bunker. Une lourde porte métallique se referme et une fenêtre permet de voir à l’extérieur, tout semble calme. Une visite succincte du lieu permet de découvrir une zone de tir équipée d’un siège et d’un casque VR, le tout permettant de piloter le canon qui surmonte la base. Il y a de la neige et quelques arbres, aucun zombie en vue.

Nous reprenons notre visite des lieux, les décors sont très réussis. Une zone de repos avec un lit de camp militaire, le garde-manger, le système informatique de l’abri avec lequel le GM peut communiquer, et surtout un vieux frigo qui expose fièrement une relique du XXè siècle, une véritable bouteille de Coca Cola en verre ! Nous n’en n’avions jamais vu mais nos grands-parents en parlaient avec la larme à l’œil.

Difficile de savoir depuis quand la base a été abandonnée, nous essayons de comprendre son fonctionnement quand une sirène retentit. Les premiers zombies attaquent et nous les voyons s’acharner sur la porte d’entrée. Une jauge de résistance indique qu’elle cédera dans une soixantaine de minutes, sauf si d’autres zombies rejoignent les assaillants ! L’un de nous se jette sur le canon pour empêcher la vague suivante de s’approcher de l’abri.

Les premières énigmes et mécanismes collent bien au thème et nous devons jongler entre la réflexion et le combat contre les zombies. Comme les générateurs d’énergie sont limités sur la base, nous devons choisir ce que nous privilégions entre nos défenses ou notre progression. L’idée est très bonne mais un peu sous exploitée, nous ne ressentons pas le stress qu’elle pourrait apporter.

Nous atteignons enfin le laboratoire et Crack the Egg s’est fait réellement plaisir à le construire. On y retrouve un mélange de véritables équipements, de mécanismes un peu cinglés que l’on adore et de quoi jouer à tour de rôle. La priorité est de réussir à synthétiser l’antidote, mais on aimerait pouvoir y rester après l’aventure pour y jouer encore et encore, et pourquoi pas réussir à reproduire le Coca. Comme nous aimons toujours autant nous déguiser, nous nous équipons de combinaisons et travaillons comme des chimistes presque sérieux.

L’antidote semble fonctionner au bout de 52 ou 53 minutes, les zombies disparaissent et tout redevient calme. Dans une salle classique nous sortirions victorieux, heureux et fiers d’avoir sauvé l’humanité. Mais ce n’est jamais le cas dans cette enseigne et nous devons nous attaquer à la quête secondaire, l’œuf. Nous avons bien une idée de son emplacement, mais malgré nos tentatives, impossible de le récupérer avant les 60 minutes et la destruction de la base. Nous devrons attendre l’entrée du GM pour le lui subtiliser et donner l’impression d’une double victoire, l’antidote et l’œuf ! Nous sommes toujours partagés sur cette idée et je pense que nous aurions plus apprécié la mission sans cette quête.

Les Virus et Zombies sont très fréquents en Escape Game et il est surprenant d’ouvrir encore aujourd’hui une salle sur ce thème. Mais l’équipe de Crack the Egg a trouvé quelques très bonnes idées pour renouveler le genre. Il y a beaucoup d’imagination, des moyens, mais il manque un petit quelque chose pour générer de la pression, même à trois joueurs. Une excellente salle qui pourrait devenir encore meilleure avec quelques ajustements.

L’avis de Fylodindon

Tout commence dans une salle plutôt classique, tant dans ses énigmes que ses décors. Seul point différentiable avec d’autres salles de ce genre, un fauteuil équipé d’un casque VR, afin que l’un d’entre nous puisse éliminer les vagues de zombies qui se dirigent vers notre abri et réduisent d’autant la durée de notre épreuve.
Si je trouve l’idée excellente et parfaitement dans le thème, je regrette que les auteurs de la salle ne se soient pas contentés d’un grand écran plutôt qu’un casque VR. Car le casque, outre le fait qu’il nous sort un peu du réel, ne propose pas une expérience graphique de haute volée. Du coup, le côté jeu vidéo cheap m’a quelque peu rebuté. C’est dommage.

Mais surtout, comme le disait Smy plus haut, la promesse initiale de nous mettre sous pression avec des choix à faire, entre la sécurité de la porte, le canon anti-zombies et un troisième élément que j’éviterais de spoiler, n’est pas tenue. Réduire les batteries pour nous pousser à prendre des risques, faire en sorte que les zombies aient bien plus d’influence sur la durée de vie de la porte (et donc de notre aventure), aurait été plus judicieux. Quitte à ce que l’enseigne propose différents modes de difficultés, d’ailleurs.

Il en va de même pour cette histoire de quête secondaire avec l’œuf primordial. Sur le papier l’idée est bonne et je comprends qu’il s’agisse du fil conducteur de l’enseigne. Mais encore une fois, alors que nous aurions pu être sous pression avec la fin de notre aventure et, pourquoi pas, une dernière épreuve pour sortir de l’abri avant son auto-destruction, nous restons pour tenter de récupérer ce satané œuf. Surtout qu’on sait où il est. Il nous manque que la méthode pour le récupérer.
Ne pas le récupérer est frustrant, et j’ai dû mal à considérer avoir triomphé de la salle, sans avoir l’œuf en main ; même si nous en sommes sortis en temps et en heure.

Toutefois, que la lecture de ces quelques mots un brin virulents ne vous trompent pas. J’ai beaucoup aimé cette salle, comme j’aime beaucoup cette enseigne d’ailleurs. C’est juste que je concentre effectivement cet avis sur les points qui, de mon point de vue personnel, pourraient être améliorés. Cette troisième expérience fourmille d’excellentes idées et si la première pièce est un peu classique, il en est tout autre de la deuxième, bien plus aboutie. Le décor est impressionnant, les énigmes y sont plus agréables, plus originales, bref c’est une vraie réussite. Tout comme cette salle dans son ensemble, en définitive.

L’avis de Toma021

Une fois de plus je rédige en dernier et n’ai plus qu’a me contenter de répéter ce qui a déjà été dit. Crack the Egg est une enseigne que l’on apprécie et cette fin de trilogie ne change pas la donne. L’aventure continue crescendo et finit par la meilleure salle de l’enseigne. Si l’ambiance est soignée elle pourrait apporter un vrai plus qu’elle n’arrive pas tout à fait à atteindre, comme l’indiquait Fylo avec la pression des zombies. Une fois passé la première pièce les surprises sont effectivement très agréables et là la sauce prend parfaitement.
La synthèse du virus donne en effet l’envie de continuer un peu plus longtemps.
Et pour l’oeuf Je suis le seul à trouver que ça apporte un plus. Même si la frustration est de mise quand on finit la salle sans trouver l’oeuf (Tout du moins sans le voler).

Le site de Crack the Egg

Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par smy, le 13 mars 2019

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ?

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>