Citation

Modem Warfare, le premier FPS centriste

 

The Last of Us - Left Behind, la nalyse

"Left behind", DLC solo de Last of Us, a la lourde tâche d'avoir à s'intégrer à l'une des histoires les plus marquantes du jeu vidéo...

La nalyse n’est pas systématiquement raccord avec l’actu, elle n’est pas objective, ce n’est pas une fiche technique, elle ne fait pas de détails ou en donne tout plein selon l’humeur, elle n’est pas faites pour influencer tes achats de consommateur fou parce qu’elle n’en tirerait aucun intérêt, elle est juste écrite pour te faire partager mes goûts à moi, ton K.mi qui t’aime (un peu comme un gosse qui fait popo et qui est fier et émerveillé de le montrer à tout le monde.)

Je vous l’introduis tout entier

Sans être parfait, Last of Us est un chef-d’oeuvre, on vous l’a déjà dit. Inévitablement, un DLC à l’aventure solo suscite notre intérêt mais il va sans dire qu’il vous faut absolument avoir joué au "vrai" jeu avant d’aborder cette petite extension. Tout comme il va sans dire qu’il serait stupide de lire cette Nalyse sans avoir fini Last of Us.

Le pitch dans ta potch

Souvenez-vous des moments où Ellie parlait de Riley, sa meilleure amie, qu’elle a vu mourir, alors qu’elles avaient été mordues toutes les deux au même moment et qu’il ne lui est finalement rien arrivé à elle-même, inexplicablement. Souvenez-vous aussi de ce moment où l’on incarne Ellie besognant seule pour la survie de Joel...

Attardons-nous là-dessus (enfin, moi, surtout…)

Tout commence alors que notre sosie d’Ellen Page part à la recherche de médicaments pour son garde du corps mourant. La narration nous fait comprendre que ce moment de solitude après un bout de temps passé sous la protection de l’adulte lui fait se remémorer le souvenir de Riley. Précisément le moment où elle retrouve sa meilleure amie après une absence de plus d’un mois faisant suite à une dispute. Sa copine débarque pour lui annoncer qu’elle est devenue une luciole et lui faire vivre une petite journée sympa et riche en explications. L’alternance entre ces deux passages précis de sa vie compose la structure narrative de Left Behind, pour deux, trois courtes heures de jeu qui arrivent malgré tout à proposer quelque chose d’intéressant.

Dans Last of Us, la relation entre Joel et Ellie était l’élément principal du jeu, ce qui a fait qu’on a tous été bouleversé par l’histoire, que l’on s’est attaché aux personnages. Dans Left Behind et en seulement deux heures, c’est la relation entre Riley et Ellie qui va venir chercher des sensations à l’intérieur de nos cerveaux en demande. Et pourtant, finalement, entre les nombreuses cinématiques et les passages narratifs légèrement interactifs, il y a très très peu de gameplay pur dans ce DLC (et avec le recul ces phases sonnent comme du remplissage, à vrai dire tout le moment où elle cherche les médoc). A ce prix (15 euros) et surtout pour une aussi courte durée de vie, on peut y trouver à redire. Mais Naughty Dog poursuit son chemin de croix émotionnel avec un brio flagrant et c’est ça qui fait la différence. Si je m’attendais à ce qu’on nous explique pourquoi et comment Ellie est immunisée, et si je me demandais si ça allait vraiment être captivant de jouer une histoire dont on connait l’issue et de s’attacher à un personnage en si peu de temps alors qu’on sait qu’il va mourir, j’étais à côté de la plaque..

Left Behind ne montre pas ce qui a déjà été dit auparavant, et ne se lance pas dans des explications farfelues pour justifier quelque chose qui n’a en fin de compte pas besoin de l’être. Left Behind vient nous attaquer là où Last of Us nous avait tué, il vient "tout simplement" nous faire vivre une émotion. Dans ma Nalyse de Last of Us j’ai écrit ces phrases : "On peut se réjouir que le studio californien s’adresse clairement à des adultes et aille là où de très rares studios ayant des moyens aussi énormes se sont aventurés. Et ce n’est sans doute (j’espère) qu’un début." Left Behind poursuit effectivement cette quête admirable. Je reste volontairement dans le flou pour ne pas vous spoiler mais je pense qu’il est intéressant d’en parler tout de même. Ainsi dans le paragraphe ci-dessous caché derrière des bandes noires, vous aurez droit à un petit commentaire sur la vraie nature de ce DLC.

A travers quelques petites heures de ce qui ressemble à une sorte de "journée jeux" (jet de briques dans des fenêtres, manège, livre de blagues, photomaton, arcade imaginaire, danse, pistolets à eau) pour Ellie et Riley, Naughty Dog fait doucement monter le pic émotionnel entre les deux personnages. Si une petite rancune flotte dans les airs du fait d'une ancienne dispute dont on ignore les tenants mais qui a provoqué l'absence de Riley, les retrouvailles entre les deux copines dont l'attachement est fort et indiscutable - elles vont finir par mutuellement se dire qu'elles ne veulent plus se séparer alors que Riley était revenue dire au revoir à Ellie avant un long voyage - va vite dépasser les frontières de ce qu'on a l'habitude de voir dans un jeu occidental à gros budget. Sans trop être sûr de ce à quoi on assiste, sans trop s'imaginer si Naughty Dog va oser ou non, on ressent petit à petit une gêne entre les deux filles, plus précisément, une tension, et pas n'importe laquelle, une tension sentimentale, sexuelle. Et elle va se terminer par un baiser échangé qui m'aura fait m'exclamer un "Ho oui !", parce que putain c'est quand même vachement bien de voir ça dans un jeu comme celui-là et que ça soit aussi bien raconté et amené, avec pudeur et élégance. Et évidement quelques minutes plus tard, alors que les deux jeunes filles ont été mordu, on se retrouve à être tout de même un peu emmerdé de savoir que Riley va mourir. Du grand art.

Les trucs à ressortir en société pour susciter de nombreux fantasmes chez les personnes de ton choix

- Est-ce que quelqu’un n’a pas été au bout de la lecture du livre de blagues ? Je refuse d’y croire, mais sachez que si c’est le cas vous avez raté un trophée en tout cas (en fait non mais ça vous obligera à aller au bout quand même).

- L’arrivée d’Ellie dans un camp militaire de Boston, la rencontre entre Ellie et Riley, leur rencontre avec Marlene et les lucioles, tout ça est raconté dans The Last of Us : American Dreams, un comics sorti chez Dark Horse.

Par K.mizol, le 17 février 2014

 

Pages 1 | 2

Avatar de K.mizol

J’écris cette première phrase pour éviter que mon spoile ne se retrouve en home page du site vu que Tso n’a jamais corrigé cette merde : Ellie sosie d'Ellen Page jusqu'au bout :D Sinon je réfléchissais aux jeux dans lesquels on nous montre une histoire d'amour gay, à part dans des titres indé textuels chelou et à part dans des J-RPG où il y a parfois des perso gays ou des RPG occidentaux où on peut choisir de niquer avec une personne du même sexe, je n'ai aucun souvenir. Et plus particulièrement pour ce qui est d'une romance, pas juste d'un choix pour niquer sans narration autour ou un perso qui est gay sans aller plus loin que ça, je crois qu'il n'y a aucun blockbuster qui existe ayant montré ça.

K.mizol, le 17 février 2014 à 13h43
Avatar de Frensoa

à part dans des J-RPG où il y a parfois des perso gays

Tu ne voulais pas plutôt dire "où il y a parfois un personnage hétérosexuel dans l'ensemble du cast" ?

Frensoa, le 17 février 2014 à 14h22
Avatar de K.mizol

Phrase écrite pour pas afficher le spoile directement sur la home page parce que Tsokoa est un développeur faignant... Hahaha, ouais c'est vrai mais c'est pas assumé souvent :D

K.mizol, le 17 février 2014 à 14h55
Avatar de Malmoth

Y a pas de trophées pour le livre de blagues. Ça aurait été une bonne idée pourtant. Mais celui pour le lancer de briques est déjà bien fun. Il y en a un aussi un pour le jeu de baston en audio-description mais je me suis loupé dessus.

Malmoth, le 17 février 2014 à 15h10
Avatar de K.mizol

Ha mince j’étais persuadé que c’était sur le livre de blagues, comme quoi j’ai une mémoire de merde parfois, je vais modifier la phrase.

K.mizol, le 17 février 2014 à 15h16
Avatar de Frensoa

Roh comment j’ai pas du tout fait comme toi pour que le spoiler ne s’affiche pas en page d’accueil...

Frensoa, le 17 février 2014 à 15h36
Avatar de Frensoa

Du coup, y’a qu’une seule solution : flooder cette page de commentaires inintéressants pour que ça disparaisse de la page d’accueil.

Frensoa, le 17 février 2014 à 15h37
Avatar de Frensoa

Allez, plus que 5 commentaires et on sera bons.

Frensoa, le 17 février 2014 à 15h38
Avatar de Frensoa

Du coup, j’espère qu’il n’y a pas de dispositif anti-flood...

Frensoa, le 17 février 2014 à 15h38
Avatar de Frensoa

Tiens au fait, mon fils va bien, merci pour lui d’avoir demandé, ça me touche beaucoup.

Frensoa, le 17 février 2014 à 15h38

Pages 1 | 2


Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>