Recherches à la con des internautesangel with pétard

J’ai rien envie de rajouter tellement c’est n’importe quoi.

 

Castlevania pour les nuls, Part II

Suite et fin de notre rétrospective de la saga Castlevania, à destination des nuls qui n’ont jamais pratiqué le fouet des Belmont auparavant.

Previously on Castlevania pour les nuls : Trahi par son ami, autoproclamé comte Dracula, Leon Belmont jura de le lui faire payer ad vitam eternam, par l’intermédiaire de sa descendance. Sonia, Trevor, Simon, Richter et quelques autres se sont déjà rappelé à ses bons souvenirs, tout comme son semi-vampire de fils, Alucard. Mais d’autres encore attendent de lui faire tâter du fouet…

Toutes glyphes dehors

Au début des années 1800, alors que la famille Belmont est en plein déclin suite à l’humiliation subie par Richter, l’humanité cherche un clan capable de contrebalancer le pouvoir de Dracula. Le plus prometteur est l’Ordre d’Ecclesia, possesseur d’une magie issue de glyphes, directement basé sur les pouvoirs du comte. Shanoa est censée devenir l’héritière de ces glyphes et protéger le monde du mal qui le ronge, mais les glyphes sont dérobées par Albus, l’un des compagnons de cet ordre. Shanoa perd alors la mémoire (en plus des glyphes). Dans son périple, la belle se rend compte qu’Albus kidnappe de nombreux villageois, pour leur faire des prélèvements sanguins. Shanoa finit par tuer Albus, dont l’âme est alors absorbée par le pouvoir de la jeune tueuse de vampire. Celle-ci ainsi qu’Albus cherchait en réalité à trouver un pouvoir capable de contrer Dracula, sans que Shanoa n’ait à utiliser le pouvoir des glyphes, qui la tuerait à coup sûr. Il kidnappait les villageois pour retrouver des traces du pouvoir des Belmont dans leur sang, puisque ceux-ci auraient séjourné dans ce village autrefois. Shanoa revient donc auprès de son ordre, pour comprendre qu’en réalité, son leader Barlowe cherchait à la sacrifier pour ressusciter le seigneur des vampires. Elle lui tatane alors la gueule, mais celui-ci offre sa propre vie pour éveiller Dracula qui se fera aussitôt envoyer ad patres grâce aux pouvoirs des glyphes : Dominus. Seulement, ce pouvoir étant mortel pour son utilisateur, Shanoa est censée mourir. Mais Albus, dont elle avait absorbé l’âme, se sacrifie à sa place et elle finit par s’échapper d’un Castlevania en ruines.

Sur le tard

En 1830, Morris Baldwin apprend que Camilla, une sorcière que les joueurs rencontreront souvent au cours des différents épisodes, cherche à ressusciter Dracula. Malgré son nom d’acteur hollywoodien, Morris Baldwin est un descendant de la famille Belmont, dont le nom a fini par se perdre. Il se rend au château avec son fils Hugh et son disciple Nathan, pour mettre fin aux agissements de la sorcière. Seulement, même s’il n’a pas recouvré tous ses pouvoirs, Dracula est d’ores et déjà revenu à la vie et fait s’écrouler le sol pour se débarrasser des deux avortons et capturer Morris afin de l’utiliser comme réceptacle. Mais comme à l’époque l’être humain possédait une résistance hors du commun, les deux jeunes garçons se sortent indemnes de leur chute vertigineuse et entreprennent de remonter dire deux mots au vampire. Alors que Hugh est parti seul au devant de son père, Nathan tombe nez à nez avec le nécromancien et apprend, avant de lui faire regretter d’être venu au monde, que l’âme de Morris lui sera enlevée quand la lune sera pleine. Quelques zombies et autres goules allègrement découpés plus tard, Nathan affronte Hugh, jaloux que son ami soit désigné par son propre père comme son successeur. Mais avec deux ou trois torgnoles bien placées, Hugh revient à la raison et reste à pleurnicher sur son sort pendant que Nathan part affronter Dracula pour lui mettre une rouste et devenir le premier vampire hunter autodidacte.

Cœur de loup

Et cette étrange disparition de la famille Belmont au casting de Castlevania n’a pas fini de nous étonner en ce XIXème siècle, car quatorze ans plus tard, en 1844, c’est un loup-garou qui va se mettre à l’honneur. Ce brusque changement de casting s’accompagne d’une autre surprise de taille, puisque pour une fois, le héros ne va pas aller sauver sa fiancée, mais sa petite sœur (Ouais, les développeurs prennent des risques de dingues en bouleversant les codes du genre) ! C’est Gilles de Rais (le frère d’Odile ?), un vampire ayant juré allégeance au comte, qui se charge de la sale besogne. Il met le village d’Ada, la petite sœur de Cornell le lycan, à feu et à sang et s’empare de cette dernière. Ada est une orpheline que Cornell a recueilli et élevé comme un loup, façon Le livre de la jungle, mais dans les forêts des Carpates (tout de suite, c’est moins exotique) ! Du coup, ça le saoule un peu de s’être cassé le cul à l’élever pour que Dracula la lui enlève sans même prendre le soin de laisser un petit billet pour rembourser les frais liés à son éducation. Alors Cornell part à Castlevania planter ses crocs dans l’arrière-train du vampire. Toutefois, pour sauver sa sœur, la partie bestiale de Cornell se sacrifie et l’ex-lycan recouvre son apparence humaine. Aux dernières nouvelles il vit à l’écart des problèmes avec sa petite sœur, mais son apparence animale, elle, fut exploitée par Dracula pour ressusciter, se préparant à plonger à nouveau le monde dans les ténèbres.

Born to be wild

Et ça ne va pas trainer, puisqu’en 1852, Dracula et ses sbires reprennent du poil de la bête et entrainent le monde dans la décadence et le chaos. C’est alors que deux héros se présentent devant les portes de Castlevania, Reinhardt Schneider, héritier du clan Belmont et Carrie Fernandez, une magicienne. Cependant, Dracula ne recule devant rien et prouve, si besoin est, qu’il est à la pointe de la technologie en envoyant des squelettes juchés sur des motos, combattre Reinhardt et Carrie. Ces derniers, tout surpris de découvrir cet engin démoniaque puisqu’ils avaient lu auparavant sur Wikipedia que la moto ne serait produite qu’à partir de 1887, soit 35 ans plus tard, se remettent toutefois bien vite de leurs émotions et défoncent tour à tour la vampire Rosa, un responsable commercial façon diplômé d’une grande école de commerce qui vendrait sa mère baptisé Renon, Actrise, Gilles de Rais et bien entendu, Dracula, pour l’occasion réincarné en un jeune garçon aux cheveux bleus, Malus. Malgré tout, les textes qui témoignent de cette époque parlent d’une toute autre histoire, puisque certains évoquent un héros en retard qui aurait du combattre le chasseur de vampire, Charles Vincent, lui-même transformé en l’un de ces suceurs de sang. Ces textes oubliés évoquent même un Dracula en parfaite santé, réincarné en Malus, se cachant sous sa fausse identité parmi les villageois (Après moult recherches, il semblerait que ces divergences de témoignage seraient dues au fait que le jeu proposait deux embranchements différents, en fonction du temps passé pour arriver jusqu’à la tour de Castlevania).

Family Affair

1897, Dracula a été vaincu définitivement (ouais c’est cela, on y croit tous) par Quincy Morris, le descendant des Belmont (faudrait que les gonzesses Belmont pensent à garder leur nom de jeune fille, qu’on arrête avec cette famille aux multiples ramifications, merde !). Pourtant, après une grosse décennie de paix, en 1914 le monde plonge à nouveau dans le chaos et entre dans une guerre mondiale sans précédent… et pour une fois, Dracula n’y est pour rien. Enfin pour rien, si un peu quand même puisque c’est sa nièce, Elisabeth Bartley, qui serait à l’origine de l’assassinant de l’archiduc Ferdinand et non le Royaume de Serbie comme cherche à nous le faire croire l’histoire. Toutefois, les plans d’Elisabeth pour ressusciter son oncle se trouvent contrariés par l’arrivée soudaine dan le château de Castlevania, de John Morris, fils de Quincy précédemment cité, et d’Eric Lecarde, dont la petite amie fut transformée en vampire pour réveiller Elisabeth. Cette dernière parvient toutefois à s’échapper, et c’est à travers l’Europe entière que les deux chasseurs de vampires vont lui pourrir la vie. Malgré tous leurs efforts, Elisabeth parvient à ramener Dracula à la vie, juste avant qu’il ne se fasse à nouveau dessouder par l’héritier des Belmont (C’était bien la peine de foutre le bronx sur le vieux continent…).

Un artiste de la fin

Après avoir perdu sa petite amie, Eric Lecarde va également perdre ses deux filles, Stella et Loretta, transformée en vampires par un certain Victor Brauner, un artiste peintre roumain, alors qu’elle tentait de sauver leur père… en vain. Malgré sa défaite, Eric Lecarde parvient à garder sa conscience et, sous le pseudonyme de Wind aide Jonathan Morris, le fils de son ami John, et la magicienne Charlotte Aulin. N’étant pas un descendant direct de la famille Belmont, Jonathan a besoin des pouvoirs de Charlotte pour pouvoir utiliser les capacités du vampire-killer. Ensemble, ils vont parcourir le château de Castlevania qui, à leur grande surprise, n’est pas contrôlé par Dracula mais par le peintre en question. Ce dernier capture ainsi l’âme des morts de la seconde guerre mondiale à travers ses peintures, pour accroitre son pouvoir et détruire l’humanité. Seulement la mort, qui se rend compte que Brauner la manipule pour soutirer le pouvoir de Dracula, finit par l’achever alors qu’il vient d’être défait par Jonathan et Charlotte, afin de ramener le comte à la vie et combattre à ses cotés. Malgré leur force conjuguée, ils se feront botter les fesses par le vampire-hunter et la magicienne.

Eclipse solaire

Puis, après la seconde guerre mondiale, la série fait un gigantesque bond dans le futur, pour nous propulser en 2035. On y découvre Soma Cruz, un jeune étudiant japonais qui, durant une éclipse solaire, se trouve transporté dans le château de Castlevania avec son amie Mina Hakuba. A peine éveillé, il rencontre un certain Genya Arikado qui leur explique qu’ils sont tous deux prisonniers du château, à l’intérieure de l’éclipse même, et que pour s’échapper ils doivent se rendre jusqu’à la salle du trône. En chemin, ils combattent un certain Graham Jones, prétendant être la réincarnation de Dracula, mais après l’avoir vaincu, ils apprennent qu’en réalité, c’est Soma lui-même qui est censé abriter l’esprit du vampire grâce à un puissant sortilège. Il rencontre et combat alors Julius Belmont, dernier descendant du fameux clan. C’est lui qui, en 1999, avait scellé Castlevania au sein de l’éclipse mais sera défait par Soma qui parvient ensuite à atteindre la salle du trône du château et à se libérer de la malédiction qui le ronge et à s’échapper de l’éclipse.

Le Seigneur des ténèbres

Quatre ans plus tard, en 2039, alors que Soma pense s’être libéré du pouvoir maléfique qu’il abritait, une sorcière du nom de Celia Fortner apparait et lui explique qu’elle fait partie d’une secte pensant que Dieu ne peut exister s’il n’est pas contrebalancer par un seigneur des ténèbres. Malgré les conseils d’Arikado et de Julius Belmont, Soma part à la poursuite de la sorcière, réfugiée dans un fac-similé de Castlevania. Il tombe alors sur Celia et deux de ses sbires, Dmitri Blinov et Dario Bossi, tous deux candidats au titre de seigneur des ténèbres. Soma leur botte les fesses à tous les deux mais se retrouve confronté à Celia, qui tue sous ses yeux son amie Mina Hakuba. La colère s’empare alors de lui, et commence alors à sombrer vers les ténèbres à la manière d’un Darth Vador. Arikado arrive alors à temps pour l’empêcher de se transformer en seigneur des ténèbres et l’informer que ce n’est pas Mina que Celia vient de tuer, mais un démon ayant pris son apparence. Soma défonce alors tout le monde et s’enfuit du château avec Arikado. Malgré tout, il n’a pas le moral à cause des ténèbres qui sommeillent en lui et menace à chaque instant de le transformer en être démoniaque. Mais Arikado lui explique que son destin n’est pas écrit et blablabli et blablabla façon fleur bleue.

La première partie, se lit ici

Par Fylodindon, le 29 octobre 2010

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>