Citation

Ce site ne parle pas de warez, de Britney Spears nue, d’armes de destruction massives, de Gamekult...

 

Very Bad Night - One Hour

Nous attendions avec impatience l’ouverture du second Escape Game de One Hour, une enseigne qui incarne la perfection du game mastering. Mais sa visite a provoqué chez nous une étrange perte de mémoire…

Quitter Paris, se reposer, et enfin se souvenir. J’écris cet article dans le TGV, entre un bébé qui hurle et un couple de vieux qui parle de liqueurs, mon corps se révulse à l’idée de reboire de l’alcool. Ma tête est lourde, j’ai un souvenir très diffus de ma soirée d’hier, il s’est passé de nombreuses choses, je vais essayer de tout remettre dans l’ordre.

Tout a commencé par une fête, enfin je crois que c’était une fête mais je n’en suis plus très certain. Je revois un panneau « One Hour », un couloir blanc, un escalier peut-être. Il me semble que nous étions déjà venus ici dans d’autres circonstances, plus effrayantes. Est-ce les cris de Toma qui résonnent encore, cela semble impossible pourtant, si longtemps après… A moins que ce soit le bébé de la place 60.

C’est François, Gabriel et Etienne qui nous ont invités, on a beaucoup discuté, c’était sympa. Ils nous ont offert à boire, ou à manger, nous aurions dû nous méfier. C’est à partir de ce moment-là que ma mémoire s’est troublée, qu’avons-nous bu, qu’avons-nous avalé ?

Very Bad Night

D’un coup une image me revient, une pièce, tout est en désordre. Quelqu’un me glisse à l’oreille qu’il va vite falloir quitter ce lieu, le propriétaire que nous ne connaissons pas va bientôt rentrer. Nous sommes cinq, au petit jour, et aucun de nous ne se souvient de la soirée…

Nous regardons tout autour, il y a de nombreux cadavres de bouteilles, nous avons visiblement participé à une grosse fête et sommes les derniers sur place. La lumière tournoie toujours et projette ses halos bleutés sur les murs, cela n’arrange rien à mon mal de crâne. Je n’en peux plus de cette musique, est-ce que l’un de nous pourrait arracher le câble de la chaine ?

Notre état ne nous permet pas de juger convenablement de l’urgence de la situation, et nous préférons nous déguiser avec ce que nous trouvons dans la pièce, comme avec cette coiffe d’indien ou cette tête de licorne… Matt est affalé dans un coin et s’amuse avec une guitare, ce n’est pourtant pas le moment.

Fouiller, c’est ce qu’il faudrait faire pour trouver des éléments qui permettraient de reconstituer notre soirée. Nous reposons nos déguisements et essayons de nous organiser. Les premiers souvenirs reviennent petit à petit, nous commençons à comprendre, c’est une enquête bizarre sur notre propre nuit…

Nous manipulons d’étranges objets et devons observer cette pièce comme nous ne l’avions pas fait hier soir. Un meuble est fermé par un cadenas, difficile de dire si c’est l’un de nous qui l’a enclenché dans la nuit, mais nous devons trouver maintenant comment l’ouvrir. Nous sommes face à de nombreuses énigmes, toutes liées à notre soirée. Elles ne sont pas complexes mais l’ambiance ne favorise pas la réflexion, et nous réussissons même à nous tromper sur de simples calculs. Alors que le chrono tourne, Toma a une fringale de fin de nuit et se jette sur tout ce qu’il trouve à manger.

Nous bloquons à un certain point, et n’arrivons plus à progresser. Un de nos potes de la soirée d’hier, GéhèM, nous appelle et nous propose de l’aide. Comme il est un peu vicieux et un peu animateur de colo, il échange les indices contre des défis. On s’éclate bien à les remplir, mais on se demande s’il ne veut pas nous faire perdre du temps et choper par le proprio.

Alors que nous pensions être proches de la sortie, nous découvrons que nous en sommes encore loin et qu’il reste peu de temps. C’est un choc, cela nous fait débourrer immédiatement et tout nous revient enfin en mémoire ! Nous accélérons et franchissons la porte au bout de 58 minutes, nous dévalons les escaliers pour nous enfuir…

Comme vous l’aurez compris à la lecture de ces quelques lignes, cet Escape Game ne ressemble à aucun autre. One Hour avait su renouveler formidablement le concept avec « Lost Asylum » et son exceptionnel game mastering. « Very Bad Night » est une nouvelle réussite, avec une grande originalité et des interactions du GM parfaites. Cette salle grimpe sur les plus hautes marches de notre classement ! Nous vous la recommandons, vous irez de surprise en surprise dans cette room, mais devrez rester concentrés alors que tout est fait pour vous distraire.

Si vous êtes très joueurs ou si vous avez un événement particulier à fêter, nous vous conseillons de choisir une « victime » dans votre équipe au moment de la réservation. L’aventure peut en effet être fortement personnalisée, et vous devriez vous en souvenir longtemps…

L’avis de Toma021

Une nouvelle salle incontournable (oui il fallait que je glisse mon avis vu que le formidable principe de la démocratie a classé cette salle dans les excellentes).

Comme lorsque nous allons chez The Game pour la seconde fois, la principale inquiétude quand nous retrouvons One Hour est la peur d’être déçu tant nous avons adoré notre première expérience. Et pourtant, il n’en est rien et c’est tant mieux. Une nouvelle super aventure vous attend avec le luxe d’être la plus originale que j’ai eu l’occasion de jouer. Si le jeu du GM n’est pas aussi poussé que pour Lost Asylum, la prouesse est d’avoir su s’adapter à l’originalité du thème. Ici tout est fait pour se marrer et ça marche. La personnalisation de la salle (dont nous avons bénéficié) ajoute vraiment à l’ambiance et une fois de plus je ne peux que vous recommander d’en profiter pour fêter comme il se doit un enterrement de vie de garçon par exemple (ou simplement un anniversaire. En fait n’importe quelle occasion pour faire une super fête).

Au passage, des choses gênantes peuvent arriver en soirée arrosée et, comme à Vegas, tout ce qui se passe dans cette salle reste dans cette salle donc je ne veux pas entendre parler d'une adolescente qui a bouffé un gâteau bite à quelques mètres de son père. S’il vous plait... pour elle.

L’avis de Tsokoa

One Hour avait frappé un grand coup avec leur première salle Lost Asylum que nous avions adorée et j’attendais donc cette deuxième salle de pied ferme. Le parti pris de choisir un thème diamétralement opposé est vraiment une très bonne idée. Ne pas avoir à résoudre un meurtre ou sauver le monde en déchiffrant des messages codés ça change un peu et c’est appréciable. Avec Very Bad Night, One Hour propose une salle fun et donc originale que ça soit dans le scénario, le décor ou les petites surprises que ces adeptes d’un game-mastering personnalisé ont pris un malin plaisir à nous proposer. A noter d’ailleurs que nous avons pu bénéficier d’une expérience personnalisée (proposée à la réservation en option supplémentaire) avec des petits ajouts étonnants et marrants que nous vous conseillons pour des occasions particulières (anniversaire…).

C’est bien simple, Very Bad Night ne ressemble à aucune autre room que j’ai déjà faite et rien que ça, ça mérite d’être souligné et apprécié. L’ambiance post-fête qui a mal tourné avec bordel ambiant et accessoires incongrus est parfaitement rendue et on sent que les petits gars de chez One Hour ont bien dû s’amuser, mais peut-être aussi se prendre la tête, pour construire et désordonner en même temps ce décor qui joue avec les codes de l’Escape-Game.

Nous nous sommes bien amusés dans cette room et peut être un peu trop même. Avec le bordel ambiant et tous les accessoires à la con, on a vite fait de se disperser et de se déconcentrer. Pourtant cette salle d’apparence festive est pourtant corsée avec des énigmes nombreuses. Finalement assez peu de cadenas ou d’objets cachés, mais des énigmes qui doivent se combiner avec une certaine logique, et ça ça demande quand même pas mal de concentration et de d’attention mine de rien. Heureusement, les game masters de One Hour ont drivé à merveille les petits cobayes que nous sommes pour nous aiguiller ou nous détourner juste ce qu’il faut pour y terminer à 1 minute du buzzer alors que quelques minutes auparavant nous pensions la cause perdue.

Au final, j’ai passé un très bon moment dans cette salle qui reste l’une des expériences d’Escape Game les plus originales que j’ai pu vivre. Je mettrais cette salle juste un mini cran en dessous de Lost Asylum car l’expérience aussi fun soit elle est un peu moins immersive, peut-être du fait d’une plus grande densité d’énigmes ou du fait de la thématique plus ludique et moins "expériencielle". Voilà pour chipoter, mais Very Bad Night n’en demeure pas moins une salle unique que tout amateur d’Escape se doit d’essayer.

Le site de One Hour

Frissons et bonheur dans un hôpital psychiatrique : Lost Asylum - One Hour
Toutes les enseignes et salles : Escape Game : Les taux de réussite

Par smy, le 5 novembre 2016

 

Ajouter un commentaire
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Vous pouvez également vous inscrire sur le site pour vous connecter plus facilement.

Liste des raccourcis de mise en forme
Gras : <b>Texte</b>
Italique : <i>Texte</i>
Souligné : <u>Texte</u>
Barré : <strike>Texte</strike>
Code : <code>du code</code>
Image : <photo|lien=url de l'image>
Spoiler : <spoiler|texte=Kaiser Soze c'est Kevin Spacey>
Lien : <lien|lien=url de la page|texte=texte du lien> ou collez juste l'url
Recherche de tags ou mots-clés : <tags|texte=#nomdestags ou des mots à chercher sur le site>
Citation : <quote|auteur=nom de l'auteur cité|texte= texte de la citation>